Mots du libraire

  • Marie Pavlenko est née à Lille en 1974. Elle a étudié les lettres à la Sorbonne Nouvelle, a vécu un an en Jordanie, et a été journaliste de presse écrite. En 2010, elle a commencé à écrire des scénarios (télé, cinéma, BD), puis des romans pour jeunes adultes : Un été avec Albert (Flammarion, 2021), Et le désert disparaîtra (Flammarion, 2020 ; J'ai Lu, 2021), Un si petit oiseau (Flammarion, 2019), Je suis ton soleil (Flammarion, 2017 ; J'ai Lu, 2019), La Fille-Sortilège (Gallimard Folio SF, 2017), la trilogie Le Livre de Saskia (Scrineo, 2011 - 2013). Tous ont connu un vif succès critique et remporté de nombreux prix. Elle publie aussi des livres de littérature générale : Bientôt minuit (Flammarion, 2021), La Mort est une femme comme les autres (Pygmalion, 2015 ; J'ai Lu, 2018), pour enfants : La plus belle crotte du monde (Little Urban, 2020), Zombies zarbis (Flammarion jeunesse, 2018, 2019, avec Carole Trébor), et collectifs : Elle est le vent furieux (Flammarion, 2021). Elle est traduite dans une dizaine de pays (Allemagne, Brésil, Russie, Espagne, Hongrie, Corée, Chine...). Marie vit en Seine-Saint-Denis, aime les arbres et les araignées. Elle se consacre désormais à l'écriture de ses romans pour petits et grands, étudie l'ornithologie, le yoga, la céramique, et marche en montagne dès qu'elle le peut.

    Chouette un nouveau Pavlenko!

    Le monde de Soledad est totalement chamboulé... Après le bac, ses parents divorcent, son père rentre en dépression et Sol doit partir seule, dans les Pyrénées, chez sa grand-mère récemment veuve. Elle  va devoir renoncer à des vacances à la plage avec ses amis. Horreur, ennui mortel! Pourquoi le sort s'acharne-t-il sur elle?

    Mais cet été ne ressemblera pas du tout à ce qu'elle avait imaginé... Des rencontres vont tout chamboulés.

    On retrouve avec joie la patte de Marie Pavlenko (O joie!) , avec un soupçon de surnaturel où la Nature vous emportera!

    Dès 13 ans

  • Michel Bassompierre est l'un des artistes les plus importants dans le champ de la sculpture animalière contemporaine. Il a insufflé à cette discipline un style singulier et nouveau, dont la rondeur est reconnaissable au premier regard. Séduisante et attachante, son oeuvre a parcouru le monde entier, laissant échapper son bestiaire de marbre et de bronze aux quatre coins du globe. Ce livre est sa première grande monographie.
    Dévoilant les différentes étapes de son travail et rassemblant ses plus belles sculptures, elle témoigne de son oeuvre à la fois puissante, lumineuse et tendre. "Ces sculptures participent à l'impérative réconciliation avec le vivant que nous devons réussir".
    Nicolas Hulot

    Bestiaire sculpté

    Des sculptures de chevaux, gorilles, ours, tout en courbe et en rondeur, et d’une grande expressivité : le travail d’une vie de l’artiste sculpteur Michel Bassompierre, dont le livre présente la première monographie. Saisissant !

    Aanthia

  • Cuisiner de manière écoresponsable et au quotidien pour sa famille, oui c'est possible ! Cet ouvrage vous donnera les clés pour cuisiner au quotidien des plats sains et équilibrés pour votre famille en mode veggie et écoresponsable.VOUS TROUVEREZ :
    - un cahier pratique avec les 8 commandements pour cuisiner écoresponsable, - des recettes veggies complètes et équilibrées qui plaisent aux petits comme au grands pour tous les jours de la semaine, - des recettes faciles et très rapides à réaliser qui mettent à l'honneur les produits de saison, bio et locaux, - des recettes économiques, anti-gaspi, zéro déchet et des astuces pour utiliser les restes, - des recettes de base pour passer en mode 100 % fait maison, - des suggestions de menus pour toute l'année.

    Recettes végé pour famille pressée

    La belle saison approche, et les légumes sont à l’honneur ! Grâce à une belle variété de recettes gourmandes à piocher dans des menus équilibrés, cet ouvrage invite à cuisiner des produits locaux pour en profiter en famille. Petite sélection appétissante : parmentier de lentilles, tarte de polenta aux tomates, croquettes pomme de terre-chou-fleur ou encore patate douce farcie aux lentilles, de quoi se régaler !    

    Aanthia

  • Sommes-nous condamnés à vivre dans des bulles et à déserter la réalité ? Fuite dans des mondes imaginaires, apologie de la vie domestique, explosion du marché du "bien-être" , bulles de filtres et pensée magique. Chaque jour, nous déployons un véritable arsenal de protections psychiques et physiques pour nous mettre à distance d'un monde qui nous oppresse : bienvenue dans la civilisation du cocon ! Un nouveau monde de l'entre-soi, sous perfusion de bien-être, en passe de nous transformer, petit à petit, en êtres hypersensibles et ne supportant plus le moindre frottement avec la réalité.
    Comment sommes-nous passés d'un idéal de la vie "intense" à celui d'un quotidien "subi" que nous préférons fuir, bien à l'abri derrière nos forteresses de coussins ? Et surtout, ces bulles sont-elles en train de remplacer, dans nos principales préoccupations, un safe-space commun qui semble aujourd'hui nous échapper : notre planète et celles et ceux qui l'habitent avec nous ? Ce livre invite à prendre conscience de ce repli généralisé et à éclater ces bulles de confort où l'on commence à suffoquer.

    Le bien être jusqu'à l'effacement de l'autre

    La civilisation du cocon est un des livres qui analyse le mieux le renforcement de la tendance du repli sur soi depuis ces dernières années. C'est un formidable essai sur la manière dont les gens s'enferment loin de tout risque ou de toute opinion contraire à la leur pour favoriser un entre soi, voir un individualisme total. Le développement personnel, la cancel culture, les safe space, le cocooning... Tous ces concepts ont une chose en commun : l'évitement systématique de l'altérité. Par une approche sociologique, Vincent Coquebert explore ces tendances et leurs conséquences pour la vie commune. Comment faire société quand on refuse le débat et que l'on se confine entre-semblables ? Un problème auquel il faudra répondre, au risque de sacrifier nos libertés fondamentales pour notre petit confort et notre santé.  

    Thomas

  • Quand l'art urbain se fait petit pour mieux nous surprendre... Loin des fresques monumentales, qui depuis plusieurs années s'imposent dans les villes et les festivals du monde entier, les oeuvres de petite taille se font dorénavant la part belle dans toutes les disciplines du street art. Sculpture, papier collé, mosaïque, pochoir... aucune catégorie n'échappe au phénomène. Ludiques, humoristiques, militantes, parfois irrévérencieuses, jouant souvent avec le contexte dans lequel elles sont apposées, ces productions un rien confidentielles échappent souvent au plus grand nombre. Après une introduction sur l'histoire du miniaturisme en art, cet ouvrage présente une cinquante de ces artistes internationaux qui ont choisi de créer en petit format pour notre plus grand plaisir !

    L'art du mini

    L’art urbain c’est autant de grandes fresques que d'œuvres de petit format qui ponctuent les murs de la ville ou les trottoirs. Artistes plasticiens, trompe-l’oeil ou inspirations mosaïques, autocollants et pochoirs, jeu avec la végétation, toutes les formes artistiques se retrouvent dans cet ouvrage bien documenté, qui présente les artistes et leurs œuvres. De petits morceaux de rêve qui mettent de la couleur, de la forme, de la matière dans le béton et le bitume !

    Aanthia

  • Dans les Terres oubliées, la fin du monde est proche : le vin est devenu mauvais. On raconte que les secrets de son élaboration, détenus dans un précieux grimoire, ont été perdus.
    Armé de votre courage, de quelques écus et d'une bouteille... de vin, vous voilà parti à l'aventure. Votre objectif est triple : retrouver le fameux grimoire, restaurer l'équilibre au sein des Terres oubliées - et boire à nouveau du bon vin, bien évidemment !
    À la recherche du vin perdu vous propose une expérience inédite dans la littérature oenologique : une aventure épique et ludique où vous serez amené à faire des choix, résoudre des énigmes, jouer avec le sort et arpenter de dangereux labyrinthes. Un livre-jeu à lire seul ou entre amis, autour d'une bonne bouteille, pour apprendre tout en s'amusant... et s'amuser tout en apprenant.

    "In Vino Aventuras"

    Vous aimez les livres dont vous êtes le héros ? Vous aimez le vin et l’oenologie, ou vous avez juste envie de découvrir de nouveaux horizons ? Ce livre est fait pour vous ! Dans un univers fantastique, partez à la recherche d’un grimoire perdu qui contient la recette du bon vin. Votre quête est ponctuée d’énigmes et de choix cornéliens, et il ne tient qu’à vous de permettre aux habitants des contrées des Terres oubliées de pouvoir boire du vin, et du bon !

    Aanthia

  • Marbrés, quatre-quarts, gâteaux au yaourt ou gâteaux roulés : ils sont les grands classiques de nos souvenirs d'enfance !
    Indémodables pour le goûter, un anniversaire ou un dessert gourmand, retrouvez les recettes originales et leurs versions revisitées pour décliner vos gâteaux préférés à l'infini : quatre-quarts aux pommes et caramel façon tatin, minimarbrés chocolat au lait et noix de coco, roulé façon fraisier, gâteau au yaourt aux abricots et Daim®, marbré zébré chocolat et orange...

    Goûters en famille

    Gâteaux de maman...et de papa, des enfants, des grands-parents ! Tout le monde peut se régaler avec ces déclinaisons de recettes qui reprennent les bases des gâteaux bien connus des goûters, comme les quatre-quarts, les roulés, les marbrés… Des recettes avec un petit “twist” à découvrir, comme le roulé meringué à la crème de citron, le gâteau au yaourt nougat-fleur d’oranger, ou encore l’utilisation de confiseries et bonbons du commerce pour relever un quatre-quarts… Plein d’idées pour varier les plaisirs pâtissiers !

    Aanthia

  • Seon-gyeong, criminologue et professeure à l'université, est sollicitée par un détenu en attente de jugement. Cet homme, un serial-killer qui a assassiné treize femmes, veut lui parler - à elle seule. Seon-gyeong va devoir faire preuve de la plus grande prudence face à ce tueur hors norme, intelligent et manipulateur. Dans le même temps, son mari se voit contraint de faire venir chez eux sa fille née d'un précédent mariage. Une enfant de onze ans qui serre contre elle son ours en peluche, bouleversée par les décès de sa mère et de ses grands-parents maternels. Des décès pour le moins suspects, d'ailleurs...
    Le premier volet glaçant d'une trilogie bientôt adaptée en série par les producteurs de Downton Abbey.

    Ajouter au panier
    En stock

    Dédale psychologique

    Haletant et intense étau psychologique, au déroulé captivant doté d'une tension permanente. Un environnement pressant où deux axes narratifs distincts, professionnel et personnel, s'entrelacent, s'enroulent autour de cette criminologue et concourent à une mise en abîme subtile. Récit qui est également la peinture d'une société coréenne, où le travail, prédominant et obsédant, cannibalise les esprits et corrompt les relations.

    Stéphane

  • «Un chef sans idéal ne jouit d'aucun prestige. Un chef qui se laisse déborder par la réalité, d'aucune confiance.».

    Les légendaires yakuzas, maîtres du crime organisé japonais, se structurent autour de trois grandes familles pour orchestrer la vie criminelle au pays du soleil levant. Parmi les leaders du clan Inagawa-kaï, Masatoshi Kumagaï fait régner un ordre nouveau.
    Après une ascension fulgurante, ce japonais deviendra le plus jeune des chefs yakuzas, ouvrant les activités de son clan aux trafics internationaux, apparaissant à visage découvert dans les médias, abordant son activité tel un formidable businessman et allant jusqu'à gravir les marches de Cannes pour promouvoir un documentaire qui lui est consacré...
    Dans ce livre contruit à partir d'une série d'entretiens avec Kumagaï, on découvre cet intriguant maître yakuza. Page après page, il nous révèle son parcours, les coulisses d'un monde loin des fantasmes et sa philosophie entre modernité et tradition, profit et code d'honneur.

    L'évolution du monde des yakuzas

    Masatoshi Kumagai est l'un des chefs du clan Inagawa-Kai, il est une figure clé du milieu des yakuzas. Ce livre revient sur une série d'entretiens qui trace le portrait d'un homme qui fréquenta les yakuzas dès son adolescence. Il connut une ascension fulgurante au sein d'un clan, puis fut rétrogradé avant de retourner au sommet bien des années après. Mieux qu'un portrait, c'est l'accès par la petite porte à ce monde illégal de la mafia japonaise, qui n'est désormais plus considérée comme un mal nécessaire par les autorités. Le vent a tourné, les yakuzas ont du se réinventer. Kumagai fait de nombreux parallèles avec le monde des affaires et il faut lui reconnaître que ses principes et son succès au sein du clan auraient très bien pu le propulser à la tête d'une grande entreprise. On s'éloigne de l'imaginaire collectif, de la violence exacerbée, des conflits permanents entre clans rivaux, pour se rapprocher de l'essence du yakuza : la philosophie, le code d'honneur, le mode de vie. C'est aussi un texte très fin sur la société japonaise et ses évolutions récentes, qui se lit pourtant comme un thriller où l'on suivrait une petite frappe qui devient un gros bonnet. Passionant et surprenant !

    Thomas

  • Vous ne connaissez pas les « nudges » ? C'est normal. Pourtant, ils sont partout. Telle la mouche au fond de l'urinoir, ces « coups de pouce pour aider à prendre la bonne décision » sont arrivés en France ces dernières années, en provenance des États-Unis. Leur théoricien, Richard Thaler, s'est vu décerner en 2017 le prix Nobel d'économie. L'État français en raffole et y forme ses élites. Emmanuel Macron a accéléré le recours à des cabinets de conseil privés chargés d'orienter nos comportements. À la faveur de la pandémie, le marketing a infiltré l'État. Masques « grand public », visuels de distanciation sociale et autorisations dérogatoires de déplacement, autant « d'incitations douces », de nudges, qui se sont imposés sans qu'on n'y prenne garde.

    Ceci est un nudge

    Le nudge, ou inspirer la bonne décision est une méthode " douce " théorisée par Richard Thaller et Cass Sunstein. Ca ne vous parle pas ? Pourtant ils sont bien présents dans notre société. Le nutriscore sur vos paquets de biscuit, les petits cercles de distanciation sociale dans les gares et les commerces, les cases précochées quand vous arrivez sur un site internet... C'est ce qu'on appelle l'architecture du choix, vous êtes poussés vers une décision car ces nudges jouent sur des biais cognitifs. Mais qui décide ce qu'est la bonne décision ? N'est-ce pas de la manipulation ? Ces questions deviennent d'autant plus problématique lorsque l'état s'empare de ce marketing pernicieux et y forme son gouvernement. Audrey Chabal, journaliste économique indépendante, mène l'enquête et retrace la chronologie des nudges, de leur création en passant par leur utilisation depuis le premier confinement, jusqu'à leurs limites. Pour les initiés comme pour ceux qui découvrent la notion, un ouvrage qui fait un tour complet du sujet et va même au delà !

    Thomas

  • Journalisme

    Olivier Villepreux

    • Anamosa
    • 18 Mars 2021

    Qui est journaliste ? Qu'est-ce que le journalisme ? Ces questions traversent la société française qui s'interroge sur la légitimité des médias à bien rendre compte de la réalité du monde. Répondre à cette interrogation, c'est aussi s'intéresser au système de financement de la presse et aux lois qui menacent l'exercice de sa liberté.

    Quatrième pouvoir, voix de son maître ou contestataire, support de publicité ou de propagande, la presse (ou « les médias ») est, au même titre que le monde politique, soumise à la musique sournoise des soupçons, des critiques désordonnées. À tel point que les journalistes enquêtent sur les pratiques de leurs confrères. Ce qui en démocratie n'est pas pour rassurer le lecteur dans la mesure où, par ailleurs, il doute du politique. Cela induit aussi le risque d'un désintérêt pour l'information dûment produite.
    Dès lors, dans une profession qui est peu ou pas réglementée, il s'avère de plus en plus difficile pour les lecteurs d'identifier le vrai journalisme du faux, alors qu'ils subissent des torrents de messages numériques livrés sur menu déroulant. Être journaliste, est-ce un statut ? Une position ? Un métier ? Une carrière ? Un laissez-passer ? Juste le résultat d'une technique de formation professionnelle ? Ou la mise en commun de compétences et savoirs personnels exogènes à cette profession et ponctuellement mises au service de la pluralité de l'information ?
    Le journalisme concerne chacun. Il relèverait plutôt à l'évidence de la capacité d'un individu à se montrer imperméable à un certain nombre de pressions, d'hésitations, ou à se sentir libre d'approcher autant que se peut une vérité ou une opinion sans crainte.

    Ajouter au panier
    En stock

    Le mot est faible !

    La collection Le mot est faible aux éditions Anamosa propose d'analyser des mots par leurs enjeux, leurs connotations et leurs limites. Des petites sommes critiques qui font du bien en cette période où le vocabulaire commence à être insuffisant pour décrire la réalité. Aujourd'hui, Oliver Villepreux s'attaque au mot Journalisme, difficile à définir et en pleine mutation avec les nouveaux médias qui ont fait leur apparition. Peut-on encore parler de journalisme lorsqu'on se limite à guetter l'information et la republier sur les réseaux sociaux ? Qu'apprend-t-on désrmais dans les grandes écoles de journalisme ? La liberté de la presse et son indépendance sont-elles menacées par le fait qu'une poignée de milliardaires possède la majorité des groupes de médias ? Une réflexion pertinente d'un journaliste indépendant qui aborde ces problématiques et plus encore.

    Thomas

  • Kabukichô, Tôkyô, Japon. Quartier des plaisirs tokyoïte et fief des yakuzas. C'est aussi le foyer d'adoption de Junpei Sakamoto, 21 ans, jeune homme fringant et débrouillard, et nouvelle recrue du clan mafieux Hayata. En dépit de sa relative inexpérience, Junpei se voit confier une mission, une vraie, par ordre direct du chef : éliminer un membre important d'une faction rivale, le clan Isoe. Avec trois jours devant lui pour abattre sa cible, le jeune yakuza décide de profiter de ses dernières heures dans les rues de Kabukichô, où il s'adonne à tous les plaisirs et croise voyous, drag queens, hôtesses de bar et autres gigolos, policiers, et même un ancien professeur d'université...
    Sans oublier Kana, une jeune femme qui a vite fait de s'enticher de Junpei. Ivre d'alcool et de cette liberté inattendue, Junpei voit défiler au fil du temps suspendu les fragments de son passé. Le lundi venu, Junpei, encore embrumé, se rend sur le lieu de la confrontation et se voit confronté à un terrible dilemme. Ira-t-il au bout de sa dangereuse mission ? Traduit du japonais par Mathilde Tamae-Bouhon.

    Une virée réjouissante

    Junpei , jeune apprenti yakuza, se voit confier la mission de ses rêves : assassiner le chef d'un clan rival. Il lui reste alors 3 jours pour s'équiper, se préparer, régler ses comptes et surtout profiter ! Joyeuse pérégrination dans le quartier des plaisirs à Tokyo, au côté d'un yakuza en herbe. Trois jours rythmés, endiablés et alcoolisés pour ce gangster jovial, vaguement insouciant et déterminé à honorer son clan. Un héros attachant en quête de notoriété et d'affirmation, qui durant cet ultime périple va s'encanailler, s'étoffer, s'absoudre et se questionner, au fil de nombreuses rencontres surprenantes. Au fur et à mesure que défile cette virée très cinématographique, émergent des réflexions sur la droiture et l'honneur, et ce quel que soit le côté de la loi où l'on se trouve. Une lecture fluide, dépaysante, joyeuse et dotée d'un fond solide.  

    Stéphane

  • Plus de trois siècles après la Grande Nuit, Sheltel, l'île du centre du monde, se croit seule rescapée de la catastrophe. Mais un jour, la Main, sorcière chargée de donner la vie et de la reprendre, aperçoit un navire à l'horizon. Il est commandé par une pirate impitoyable, bien surprise de trouver une île au milieu du Désert Mouillé.
    Si la Main voit en ces étrangers une menace pour ses secrets, Arthur Pozar, commerçant sans scrupules, considère les intrus comme des clients potentiels, susceptibles d'augmenter encore, si possible, son immense fortune. C'est une nouvelle ère qui s'ouvre. Qu'elle les mène à la gloire ou à la ruine, la sorcière, la pirate et le vieux marchand en seront les instigateurs, bien malgré eux.

    Derniers jours d'un monde oublié est le premier roman de Chris Vuklisevic. Il a remporté le concours organisé pour les vingt ans de la collection Folio SF. Indéniablement, une nouvelle grande voix de l'Imaginaire est née.

    Ajouter au panier
    En stock

    Prix du 1er roman Imaginaire 2020

    Suite à un cataclysme maritime il y 300 ans, l'île de Sheltel se retrouve perdue et oubliée du reste du monde. Ses habitants, dotés de pouvoirs liés aux éléments, sont convaincus d'être les derniers survivants d'un monde recouvert par les flots. Lorsque la silhouette d'un navire se dessine au loin, les intérêts et craintes de chacun s'exacerbent et les enseignement d'un passé en autarcie se confrontent à la réalité d'un monde en expansion. Une société fracturée hébergeant trois peuples à l'histoire et aux aspirations diverses. Un environnement en tension où la cohabitation, millimétrée et périlleuse, représente un enjeu au quotidien. A travers trois personnages, deux solidement ancrés dans cette culture insulaire et l'autre venant de l'extérieur, l'autrice nous livre une double réflexion : d'une part sur la peur et/ou l'espoir que peut susciter la nouveauté ; d'autre part sur la pérennité d'une société totalement sous contrôle, aux codes intransigeants et aux systèmes de régulation implacables.

    Stéphane

  • « Ce sont des mots que l'on a entendus derrière une porte et qui nous invitent dans l'intimité des autres. C'est la tête que l'on tourne vers un éclat de rire dans la rue. Le hoquet de tristesse d'une fille apprenant une mauvaise nouvelle au téléphone. C'est la phrase glissée dans une conversation, une phrase qui ne paie pas de mine, prononcée comme on dit ça comme ça et dont, pourtant, on se souviendra toute sa vie. C'est le bruit que font les autres sur le fil des secondes. » Ces autres qui nous entourent, David Thomas excelle à les dépeindre. Son art de la brièveté, son écriture vive et précise font naître des personnages inoubliables. Avec leurs qualités, leurs failles, leurs contradictions, leur noirceur parfois, leur drôlerie aussi.

    Seul entouré de chiens qui mordent offre une singulière façon de regarder le monde. Avec une pointe d'ironie. Et toujours beaucoup de tendresse.

    Unique !

    Qu'est-ce que j'aime ces micro-fictions ! Des instantanés de vie qui scrutent à la loupe notre quotidien, nos habitudes, nos petites manies sur un ton ironique et caustique avec un humour sous jacent et souvent poétique. Le plus ? des micro-fictions qui donnent à voir notre entourage d'une autre façon. Un délice !

    Stéphanie

  • « L'Angleterre lui faisait l'effet d'un territoire calme et stable. D'un pays en bonne intelligence avec lui-même. Tout allait pour le mieux. » En dix ans, l'Angleterre est passée de la liesse des jeux Olympiques au couperet du référendum sur le Brexit. Comment en est-on arrivé là ? Dans cette période trouble qui fait basculer les destins individuels et collectifs, la famille Trotter reprend du service. Benjamin a maintenant cinquante ans et s'engage dans une improbable carrière littéraire, sa soeur Lois voit ses anciens démons revenir la hanter, tandis que sa nièce Sophie s'interroge sur son mariage. La politique peut-elle être une cause valable de séparation ?
    Après Bienvenue au club et Le Cercle fermé, Le coeur de l'Angleterre questionne avec une ironie mordante les grandes sources de crispation contemporaines.

    Ajouter au panier
    En stock

    Brillant !

    Je me suis régalée à lire cette chronique à la fois familiale, sociale et politique qui s’écoule de 2011 à fin 2018 en Angleterre. C’est un roman tonique, drôle, percutant et qui décortique avec passion les causes du Brexit. Et malgré toutes leurs contradictions, je continue à aimer les Anglais ! Une lecture délectable !

    Stéphanie

  • San Francisco, après l'apocalypse.

    Dans la grande cité californienne, des artistes se sont forgés leur propre société, qui tend vers l'utopie - mais de l'autre côté de la Baie, des militaires s'agitent, décidés à mater ces doux rêveurs. Il va falloir lutter avec ses rêves - et peut-être avec l'aide de la ville elle-même.

    Faites de l'Art, pas la guerre !

    Un petit noyau de survivants a pris possession de ce nouveau San Francisco, cohabitant avec une flore luxuriante et une faune atypique. La survie y est plutôt simple, voir aisée, grâce aux denrées et matériaux à disposition, et la vie chamarrée, créative, inspirée, grâce aux velléités artistiques de chacun. Un bel après qui s'installe et mûrit, jusqu'au moment ou la rigueur et l'ordre extérieur tentent de s'immiscer dans cette grande oeuvre. Une vraie fougue distillée par cette joyeuse bande de rescapés inspirés, aux caractères bigarrés et à la motivation commune. Graffeurs, musiciens, sculpteurs, tous sont habités par le désir de nourrir artistiquement cette cité exsangue, où chacun trouvera un support à la hauteur de son envie. 'Frisco revient à la vie sous l'assaut de leurs frasques et de leurs fresques, et sait aussi se montrer surprenante et guerrière, lorsque l'oppresseur s'invite !

    Stéphane

  • Depuis plusieurs décennies, la Sardaigne est le théâtre de meurtres rituels sauvages.
    Enveloppés de silence, les corps de jeunes filles retrouvés sur les sites ancestraux de l'île n'ont jamais été réclamés. Lorsque les inspectrices Mara Rais et Eva Croce se trouvent mutées au département des «crimes non élucidés» de la police de Cagliari, l'ombre des disparues s'immisce dans leur quotidien. Bientôt, la découverte d'une nouvelle victime les place au centre d'une enquête qui a tout d'une malédiction. De fausses pistes en révélations, Eva et Mara sont confrontées aux pires atrocités, tandis que dans les montagnes de Barbagia, une étrange famille de paysans semble détenir la clé de l'énigme.
    La première enquête de Mara Rais et Eva Croce nous plonge dans les somptueux décors de la Sardaigne, au coeur de ténèbres venus du fond des âges.

    Sarde et endiablé !

    Mises sur la touche au département « crimes non élucidés », ces 2 inspectrices s'imaginaient végéter ad vitam dans un sous-sol lugubre et poussiéreux. Mais la résurgence de rites meurtriers passés ont tôt fait de les extraire de leur torpeur et de les lancer dans une enquête puissante, sombre, aux ramifications multiples. Une plongée captivante et ardente en Sardaigne, où le plaisir de lecture tient autant aux rebondissements multiples qu'à l'immersion locale. On respire, on parle, on mange, on invoque et on tue sarde, dans ce voyage aux multiples saveurs dont nul ne revient indemne ! Deux tempéraments tout feu tout femme, qui s'appréhendent, se tolèrent à peine et se testent en permanence. Chargées de cohabiter dans une enquête mêlant traditions macabres, secte nostalgique du néolithique, ancrage et respect extrêmes de la culture locale, et puissants aux pratiques sordides, leurs certitudes et leur raison seront mise à rude épreuve . Un voyage à lire et une enquête qui  enivre !

    Stéphane

  • Finis les bols classiques et les céréales industrielles... Faites de vos petits déjeuners de véritables moments de plaisir !
    De l'odeur de la brioche toute chaude qui sort de four, à celle chocolatée du porridge de sarrasin sur le feu, en passant par la douceur d'une confiture de fraises maison ou la gourmandise insolente d'une pile de pancakes, les 70 recettes de ce livre vous donneront à tous les coups envie d'avancer votre réveil de quelques minutes...
    Boissons naturelles, granola, breakfast bowls, pâtes à tartiner, crêpes et pancakes, brunch salé.... rien n'est trop bon pour démarrer votre journée du bon pied !

    Le meilleur moment de la journée ?

    Marre des croissants, des céréales et du café ? Et si le petit-déjeuner était l'occasion de savourer des préparations fruitées, des brioches maison, ou encore des recettes salées ? Dans l'ensemble rapides, simples et faciles, les recettes de ce livre très complet permettent de varier les plaisirs gourmands pour le petit déjeuner, des pâtes à tartiner maison aux smoothies, des crêpes aux porridges, pour profiter pleinement des premiers moments de votre journée. A découvrir !

    Aanthia

  • Fantômes

    Christian Kiefer

    Été 1945 : lorsque le soldat américain d'origine japonaise Ray Takahashi rentre du front, personne n'est là pour l'accueillir en héros sur les terres de son enfance, dans le nord de la Californie. Ses parents, après avoir été expulsés et enfermés au camp de Tule Lake, vivent désormais à Oakland. Mais Ray veut comprendre pourquoi leurs anciens voisins et amis ont coupé les ponts avec eux, et surtout revoir leur fille Helen, sa petite amie. C'est à ce moment-là qu'il disparaît sans laisser de traces.
    Printemps 1969: de retour du Vietnam, et hanté par les fantômes de la guerre, John Frazier cherche son salut à travers l'écriture d'un roman. En s'emparant accidentellement du destin de Ray, le jeune écrivain ignore tout des douloureux secrets qu'il s'apprête à exhumer.
    En revenant sur l'histoire méconnue de dizaines de milliers de Nippo-Américains internés dans des camps après l'attaque de Pearl Harbor en 1941, Christian Kiefer tisse un drame familial poignant et lumineux, qui interroge notre rapport intime à la mémoire et au passé.

    Poignant !

    Une lecture poignante qui m'a emportée et profondément touchée. Mené comme une enquête, ce roman bouleversant qui mêle la petite histoire à la Grande, est une plongée au coeur du sort réservé aux Nippo-Américains. La narration, à la fois délicate et puissante, rend ce roman particulièrement prenant et hypnotique. Superbe !

    Stéphanie

  • Des mecs comme Alain Basile, vous n'en croiserez pas tous les jours et pas à tous les coins de rue.
    C'est dans son épicerie, La Belle Saison, que j'ai fait sa connaissance. Mon père venait de me mettre à la porte et je vagabondais dans les rues en rêvant d'une vie de bohème. Alain, lui, il en avait rien à faire de la bohème et des lilas sous les fenêtres, sa seule ambition était de devenir millionnaire. Pour réussir, il était prêt à tout et avait besoin d'un associé. C'est tombé sur moi. Mais accuser Alain Basile d'avoir chamboulé mon existence reviendrait à reprocher au Vésuve d'avoir carbonisé Pompéi. Sans lui, je n'écrirais pas aujourd'hui.

    Si La Sainte Touche raconte les aventures d'un duo improbable avec humour, c'est aussi un pur joyau littéraire, aussi cynique que romantique. Un roman dans la veine de Karoo de Steve Tesich, de la série Breaking Bad et du film Dikkenek.

    Mot du libraire

    Alors là, on touche du Heavy Metal ! Pour ce premier roman, Djamel Cherigui, épicier roubaisien de son état, nous plonge chez les écorchés vifs, les paumés, les rois de la débrouille. Avec un style ciselé, vif, argotique et drolatique flamand, mon nouvel ami emmène ses personnages dans des tribulations dignes du couple Walter White / Jesse Pinkman. Une lecture jubilatoire et nouvel auteur à suivre !

    Laurent

  • Ne m'oublie pas

    Alix Garin

    • Lombard
    • 15 Janvier 2021

    La grand-mère de Clémence souffre de la maladie d'Alzheimer. Face à son désespoir, elle prend la décision de l'enlever de la maison de retraite et de prendre la route en quête de l'hypothétique maison d'enfance de sa mamie.
    Une fuite, une quête, un égarement, l'occasion de se retrouver ? À moins que ce ne soit plutôt des adieux...

    Lecture douce et sensible, à la mémoire de nos aieux

    Quel bel album ! Que d'émotions ! Une ôde à la vie, à l'aventure, qu'importe l'âge. une ôde à la mémoire, un récit intime sur la maladie d'Alzheimer où se mélange humour et sincérité. J'ai été très touchée. Petit plus pour le graphisme aérien, vivant, pastel. Une vraie réussite !

    Ingrid

  • Alors que les familles des États-Unis s'apprêtent à fêter Noël, une terrible nouvelle tombe à la radio : l'attaque surprise du Japon à Pearl Harbor. Le lendemain, le 8 décembre, l'Amérique entre dans la Seconde Guerre mondiale.
    Rapidement, le président Roosevelt signe un décret accordant aux commandants militaires le pouvoir d'arrêter et d'incarcérer « certaines personnes, voire toutes » d'origine japonaise, craignant la présence d'un ennemi de l'intérieur. La famille de George est américano-japonaise. Si sa mère est née aux États-Unis, son père, lui, n'a pas pu obtenir la citoyenneté alors qu'il vivait dans le pays depuis cinquante ans.

    George Takei, âgé de 4 ans suit alors sa famille pour le Fort Rohwer, l'un des dix camps d'internement établis par ordre du président. Nous étions les ennemis permet de mieux comprendre le parcours de cet acteur de la série originale Star Trek. Il associe l'esprit d'aventure de son personnage de fiction à l'histoire de ses parents qui se demandaient comment survivre et prospérer dans un pays où ils étaient littéralement qualifiés d'extraterrestres.

    Touchant et nécessaire

    C'est l'histoire du parcours fou d'un homme et de sa détermination à travers les épreuves qu’il a endurées. L’enfermement dans son enfance, le désir de savoir pourquoi cet évènement s’est passé et bien sur sa lutte plus tard pour la justice sociale, les droits LGBTQ+ et l'égalité devant le mariage. Georges Takei associe avec justesse son personnage d’Hikaru Sulu dans Star Trek et ses parents que l’on qualifient littéralement d’extra-terrestres. J’ai été happée par ce récit tranche de vie touchant, nécessaire, didactique. Un roman graphique fort, à mettre entre toutes les mains !

    Ingrid

  • Peer Gynt T.1

    Antoine Carrion

    • Soleil
    • 17 Février 2021

    Peer Gynt est l'adaptation en deux tomes d'une pièce de théâtre d'Henrik Ibsen. Cet opus adapte les actes I, II et III, le second, les actes IV et V. Antoine Carrion propose une relecture inspirée par le romantisme du XIXe siècle afin d'en épouser les reliefs dramatiques. Peer Gynt se rêve empereur, faisant le tour du monde. Des ambitions loin de son quotidien de paysan. Mais tout a un prix...

    Hypnotique, sublime, incontournable !

    Splendide album, noir et envoutant. On découvre ou redécouvre le texte de théâtre d'Henrik Ibsen avec passion ! Il est de mon avis que c'est un très beau livre à offrir, ou à s'offrir. Je pense aussi que l'on prend plaisir à le réouvrir, à se replonger dans la densité de l'oeuvre après l'avoir déjà lu. Grandes pages doubles puissantes, avec beaucoup de mouvements, d'une fluidité et d'une sensibilité hypnotisante. Un vrai coup de coeur graphique et textuel !

    Ingrid

  • You've gotta love song

    Akane Torikai

    • Akata
    • 8 Octobre 2020

    Une mère au foyer désabusée... Une lycéenne en fugue... Une femme qui retrouve son amant... Un couple dont l'amour ne s'étiole pas malgré le temps qui passe... Dans ce recueil de nouvelles, Akane Torikai, figure montante du manga, démontre toute l'étendue et la variété de son talent. à travers les portraits de ses personnages désabusés par le monde, elle scrute sans détour les rapports humains, tout en nous questionnant sur l'amour, le sens de la vie et sa vacuité...

    Ajouter au panier
    En stock

    Un manga, des nouvelles

    Des nouvelles tranchantes, originales, questionnant l'existence, l'amour, parfois avec cynisme mais aussi avec une intelligence sublime. Une petite pépite incontournable dans notre monde actuel.

    Ingrid

empty