À propos

" je me demande depuis un certain temps, alors que j'ai lu et relu homère, l'iliade et l'odyssée, pourquoi ce vieux texte monte de plus en plus vers moi d'une façon fraîche, énigmatique et violente.
Et pourquoi, dans le même temps, tout ce qui peut se dire en chinois, dans la stratégie chinoise en particulier, monte avec le même caractère d'urgence. serait-ce que la grèce et la chine ont des choses à se dire le grand stratège sunzi a vécu entre homère et euripide. ces figures précèdent de peu l'ère qu'on dit chrétienne, et qui méritait mieux que d'inaugurer un calendrier. les grecs et les chinois ont failli se rejoindre après le concile de trente.
Puis ces mondes se sont séparés, grosso modo depuis la révolution française, avant d'être peu à peu oubliés de tous: la synthèse, ou plutôt la tenue de la contradiction, n'a pu être opérée longtemps. les chinois sont délibérément méconnus. quant aux grecs, on sait le sort d'oubli qui leur est maintenant réservé. "


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Philippe Sollers

  • Éditeur

    Carnets Nord

  • Distributeur

    Mds

  • Date de parution

    04/10/2007

  • EAN

    9782355360015

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    297 Pages

  • Longueur

    20.8 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.7 cm

  • Poids

    388 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Philippe Sollers

Philippe Sollers naît à Bordeaux dans une famille d'industriels. Après des études secondaires à Bordeaux, il est envoyé chez les Jésuites à Versailles, d'où il est renvoyé en 1953. En 1957, il publie son premier texte et prend le pseudonyme de Sollers, inspiré du latin et signifiant 'tout en art'. Encouragé par Ponge, il signe 'Une Curieuse Solitude', ouvrage salué par Mauriac et Aragon. En 1960, il fonde la revue 'Tel Quel' , aux éditions du Seuil, refuge des protestataires et des anticonformistes. Il reçoit le Prix Médicis en 1961 pour 'Le Parc'. Il commence dès lors à réfléchir sur la problématique du sujet dans 'Drame', 'Nombres et Lois', puis 'Le Paradis'. En 1983, année de 'Femmes' et de son départ des éditions du Seuil pour rejoindre Gallimard, il fonde une nouvelle revue, 'L'Infini', et prend la direction de la collection du même nom. Il est membre du comité de lecture des éditions Gallimard, et éditorialiste associé au 'Monde'.

Découvrez une sélection de pages intérieures 1 2 3 4
empty