Aventures des neiges et d'ailleurs

Traduit de l'ANGLAIS

À propos

On trouvera dans ce volume les oeuvres représentatives des deux courants d'inspiration de Jack London, les déserts glacés du Nord et les mers du Sud : deux grands espaces naturels et antagonistes. Pour le Nord : L'Amour de la vie, que Lénine se faisait lire sur son lit de mort, Fille des neiges, dont Pierre Mac Orlan fit l'éloge dès 1922, l'intrépide et aventureux Belliou la Fumée, les histoires tragiques d'En pays lointain. Pour le Sud : L'Aventureuse, Cherry ou les Yeux de l'Asie, roman hawaiien sur lequel l'auteur travaillait encore quelques heures avant sa mort, et La Petite Dame de la grande maison, étonnant portrait d'une femme que l'auteur décrit dans son propre ranch à Glen Ellen, et qui se suicide, comme il le fera lui même un an plus tard. Ce volume contient : Belliou la Fumée, L'Amour de la vie, En pays lointain, Fille des neiges, L'Aventureuse, Cherry ou les Yeux de l'Asie, La Petite Dame de la grande maison.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Jack London

  • Éditeur

    Bouquins

  • Distributeur

    Interforum

  • Date de parution

    18/11/2010

  • EAN

    9782221113998

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Nombre de pages

    1 116 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13.4 cm

  • Épaisseur

    3.3 cm

  • Poids

    613 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jack London

Né le 12 janvier 1876 à San Francisco, Jack London connaît une enfance misérable et entame à quinze ans une vie d'errance. Il exerce de nombreux métiers pour survivre : marin (jusqu'au Japon et à la Sibérie), blanchisseur, ouvrier dans une conserverie de saumon, pilleur d'huîtres, chasseur de phoques, employé dans une fabrique de jute... Après avoir participé à une marche de chômeurs vers Washington, il adhère au socialisme. Devenu vagabond, il est arrêté fin 1894 et passe un mois dans un pénitencier. En 1897, il participe à la ruée vers l'or du Klondike. Atteint du scorbut, il est rapatrié. C'est le début de sa prolifique carrière d'écrivain. À sa mort en 1916, des suites d'un empoisonnement du sang, il laisse quelque cinquante livres, parmi lesquels L'Appel de la forêt (1903), Croc-Blanc (1906) et Martin Eden (1909).

empty