• Dans un texte rédigé en 1939 et publié à titre posthume, le journaliste allemand Sebastian Haffner fait une chronique saisissante de ses expériences personnelles pendant l'époque de l'instauration du nazisme. D'une clarté et d'une autorité exemplaires, son récit rend palpables, donc compréhensibles, les circonstances de l'avènement du régime hitlérien. A cet égard, c'est un ouvrage dont la lecture, en plus de l'intérêt littéraire qui la justifie, est indispensable à la connaissance de notre temps.

  • La commune de Paris

    Sebastian Haffner

    • Fallois
    • 10 Avril 2019

    Le court essai qu'Haffner a consacré à la Commune de Paris occupe une place singulière dans son oeuvre. C'est le regard d'un grand intellectuel allemand sur la plus grande tragédie sociale du XIXe siècle en France.
    Que trouve-t-on dans ce texte?
    Non pas une nouvelle histoire de la Commune mais une réflexion approfondie sur sa signification et ses répercussions.
    Les faits essentiels sont rappelés sans rien omettre de la barbarie versaillaise ni de la répression judiciaire qui en a prolongé les effets.
    Mais Haffner évoque également les idées «communardes» qui allaient plus tard être reprises dans la législation sociale. Il s'attache à montrer l'attitude évolutive de Marx d'abord très sévère pour l'aventurisme du soulèvement populaire spontané avant de reprendre le flambeau de la Commune assassinée dans La Guerre civile en France, flambeau qui sera repris à son compte par Lénine.
    Historiquement, conclut Haffner, la Commune est certes une page de l'Histoire de France mais l'opprobre qui s'attache encore au souvenir de son écrasement en fait un mythe universel. En une formule qui rappelle le début du Manifeste communiste il écrit: «Les spectres des fusillés continuent de se battre aujourd'hui encore. Ils hantent toutes les révolutions du XXe siècle.»

  • A travers ce qui est sans doute l'étude la plus originale et la plus stimulante sur Hitler, Sebastian Haffner donne à comprendre l'action d'un homme qui a su séduire et entraîner dans le meurtre de masse une des sociétés les plus modernes de son temps. Le plan de l'ouvrage est inhabituel : Vie. Réalisations. Succès. Erreurs. Fautes. Crimes. Trahison. Sept essais incisifs, surprenants, stimulants. Sept angles différents pour éclairer le phénomène Hitler. Un livre rare qui allie l'histoire populaire à la plus haute exigence intellectuelle.

  • ... En deux cents pages sobres, concises et par beaucoup de côtés provocantes, Haffner - émigré en 1938, revenu en Allemagne en 1954 comme correspondant de l'{Observer} et actuellement écrivain et éditorialiste au magazine libéral de gauche {Stern} - prend au sérieux le personnage de Hitler en qui il voit un personnage historique de toute première importance qui, au même titre que Napoléon, Lénine ou Mao (ce sont ses propres comparaisons), a, par son action personnelle, profondément marqué l'histoire non seulement de l'Allemagne mais aussi de l'Europe et du monde...

    ... La condamnation d'ensemble de Hitler ne pâtit pas de ce parti pris de détachement et de non-conformisme, bien au contraire : elle n'en devient que plus convaincante. Elle est le résultat non pas d'une thèse, mais d'une analyse et d'une évaluation qui ne gomment aucun des aspects contradictoires, aucune des incohérences et des ruptures, du moins apparentes, qui jalonnent la vie et surtout l'action publique de Hitler et qui proposent des interprétations éclairantes sur ce qui y reste encore à beaucoup d'égards énigmatique... E. F.

empty