• Roberto Chécri, né au Liban, chrétien maronite, propose une plongée dans l'histoire de son pays depuis sa création, en 1920, jusqu'à nos jours. Il nous entraîne dans les différentes guerres qui l'ont secoué et défiguré, et révèle les dessous belliqueux, extrémistes et radicaux, du conflit qui dura quinze ans - 1975-1990 -, avec son lot d'horreurs en tous genres. L 'explosion qui a eu lieu récemment au port de Beyrouth remet en évidence une société fracassée de l'intérieur par les occupations illégales et les groupes factieux, et donne à deviner les enjeux telluriques d'une politique internationale mortifère, visant, à terme, à l'élimination de la population chrétienne historique, par l'installation d'une prépotence islamiste. L'appel au secours d'un chrétien libanais pour la survie de son pays.

  • Au sein du Moyen-Orient qui fut le berceau du christianisme, les chrétiens du Liban, descendants des Arameens-Cananéens ou Phéniciens continuent à porter témoignage sur leur terre natale, depuis des siècles. En dépit des tentatives principalement islamiques, mais aussi du fait de certaines puissances occidentales de les réduire à néant, les chrétiens du Liban continuent de résister. L'un des enjeux majeurs de la guerre du Liban (1975-1990) était principalement de mettre un terme à la présence chrétienne au Liban. Aujourd'hui, alors que la présence chrétienne au Moyen-Orient semble de plus en plus en péril, il nous a paru urgent de faire une mise au point sur un plan de génocide par étapes qui continue à se poursuivre. Car nous ne le redirons jamais assez, le sort du monde se joue en grande partie au Moyen-Orient et le sort des chrétiens d'Orient pourrait bien devenir celui de l'Europe et de l'Occident tout entier. Au lecteur de juger.

  • Dans ce second volume, Roberto Checri poursuit l'analyse de l'Histoire des chrétiens libanais et des tentatives d'élimination progressive dont ils ne cessent d'être victimes. Le même plan initié par certaines grandes puissances mondiales et régionales se poursuit. Les événements les plus récents semblent confirmer ces faits. Du génocide et de l'exode des chrétiens d'Irak et de Syrie jusqu'à la politique des États arabes et des États-Unis et de l'Occident, sans parler de l'émergence de Daech, tout montre que le christianisme moyen-oriental est en danger paroxystique. Le Liban, seul pays où les chrétiens sont des citoyens à part entière, se retrouve de plus en plus fragilisé et déstabilise. La situation actuelle préfigure ce qui pourrait arriver en Europe demain. Tout est possible, mais l'espoir de conjurer la fatalité peut demeurer encore.

empty