• Eve a neuf ans. Elle vacille entre ses sentiments naissants pour Thomas, son camarade de classe, et Emeline, son amie un peu trop pre´sente. Un matin, Emeline ne vient pas a` l'e´cole. Elle viendra plus. Elle est morte samedi... Pour la classe, les e´le`ves, l'institutrice, c'est un choc. Mais pour Eve, c'est pire. Elle se souvient des derniers mots qu'elle a dits a` son amie vendredi soir. Des mots durs, ceux d'une petite fille en cole`re. Eve est ronge´e par le remord...
    Il faudra apprendre a` continuer sans Emeline, a` s'ouvrir aux autres, a` se pardonner.

  • Seule contre moi

    Piche Genevieve

    « Dix, quinze fois par jour, je monte sur la balance. Voir l'aiguille reculer dans son petit cadran vitré me donne des ailes. J'aime sentir mes pantalons flotter légèrement autour de ma taille. Insérer ma main entre le tissu et ma peau. Ça crée un espace en moi, une terre vierge où je peux m'inventer. » Pascale a quatorze ans et un corps qu'elle n'a pas choisi. Un matin, plantée devant le miroir, mâchoire serrée, elle se déclare la guerre. Tandis que son corps s'affine, son univers rétrécit. Le processus de l'anorexie se déploie peu à peu, menaçant bientôt sa vie. Pascale veut être libre. Pascale veut être aimée.
    Pascale veut être mince. Jusqu´à disparaître. Maigrir.

    Préface de Léa Clermont-Dion.

  • En 1925, les Soeurs de la Charité de Québec s'installent à Port-Menier, sur l'île d'Anticosti, et fondent un couvent et un pensionnat, afin de dispenser un enseignement primaire aux enfants. Anticosti est alors aux mains d'un riche propriétaire français, qui la vendra l'année suivante à une compagnie forestière. De 1926 à 1973, les religieuses poursuivent leur oeuvre, alors que l'île d'Anticosti se destine à l'exploitation forestière. Au gré des évènements, elles seront confrontées à un milieu très différent du leur et devront constamment négocier avec les administrateurs de la compagnie forestière pour assurer la pérennité de leur institution. Cette étude porte donc sur l'oeuvre d'une communauté religieuse installée au coeur d'un milieu insulaire dominé par des industriels. Elle vise à comprendre les motivations qui ont mené à vouloir instaurer et maintenir un couvent sur l'île d'Anticosti et analyse la gestion et le fonctionnement de l'établissement. Cet ouvrage révèle une situation particulière, celle d'une communauté religieuse établie dans un « village de bois », et lève le voile sur les relations employé/employeur qui se tissent entre les protagonistes.

empty