• Affaires d'espionnage, amendes records, fusions... Le sort semble s'acharner sur les entreprises françaises. En apparence, rien ne relie les condamnations de BNP Paribas et Alstom ou le rachat d'Alcatel et Lafarge. En coulisses, certains Etats peu scrupuleux ont déclaré la guerre aux fleurons tricolores. Leur objectif : déstabiliser, piller et racheter pour régner. Car nos pépites font un carton à l'international. Réacteurs nucléaires, produits de luxe et hightech sont devenus la proie des investisseurs étrangers, adeptes des profits à court terme et des économies de R&D. Au côté des grands groupes, ETI et PME ne sont pas épargnées. Soutenu par des professionnels de la sécurité et de l'intelligence économique, cet ouvrage dresse un bilan accablant pour notre économie. Privées de débouchés, dépouillées des technologies qu'elles ont mis des années à développer, nos entreprises sont en plein décrochage. Or ce désastre n'est pas l'effet du libre jeu des marchés : il traduit une mondialisation à géométrie variable, régie par des dispositifs juridiques et sécuritaires étrangers visant à éliminer toute concurrence. Seul un traitement de choc pourra éviter la mort programmée de l'entreprise française : droit de regard de l'Etat dans les domaines stratégiques, mobilisation d'investisseurs nationaux, déploiement d'un arsenal juridique en matière de secret des affaires, renforcement et synergie des services de sécurité. Loin de prôner un retour au protectionnisme, ce livre réaffirme la nécessité d'un patriotisme économique au-delà des clivages, avant qu'il ne soit trop tard.Olivier Hassid, ancien directeur général du CDSE (Club des directeurs de sécurité des entreprises), est docteur ès sciences économiques, directeur dans un grand cabinet d'audit et de conseil international. Lucien Lagarde, doctorant en droit à l'université Paris 2 Panthéon-Assas, est rattaché à l'Institut de recherche stratégique de l'Ecole militaire.

  • De WikiLeak aux "fuites" chez Renault en passant par les pages Facebook des collaborateurs, l'actualité se charge de rappeler les risques multiples auxquels les organisations et les entreprises en particulier sont confrontées. Depuis les attentats du World Trade Center, il semble que ce début de millénaire soit marqué par la mulitiplication des risques. Veille, management participatif, système de catégorisation... il existe de multiples outils pour appréhender et gérer les risques. Mais quels sont les risques auxquels les firmes sont confrontées ? Comment peuvent-elles les analyser et les mesurer ? Peuvent-elles les anticiper et les prévenir ? En quoi leur évolution transforme le management des entreprises et favorise l'apparition d'une "gouvernance du risque" ?
    Cette nouvelle édition répond à toutes ces questions en s'appuyant sur un corpus théorique pluridisciplinaire et de nombreuses études de cas récents.

  • "La cybercriminalité n'épargne plus personne. Les acteurs publics et privés considèrent cette menace comme la plus importante à venir. Protéiforme et imprévisible, elle semble insaisissable...". C'est sur ce postulat que le Club des Directeurs de la Sécurité des Entreprises organisait son colloque annuel le 6 décembre 2012, en partenariat avec l'agence européenne de police (Europol) et sous les auspices de l'OCDE.

  • La violence par arme à feu ne cesse de progresser en Occident. Pour se protéger, pour le loisir ou le trafic, les individus usent et abusent d'armes à feu. 4000 armes sont saisies en moyenne chaque année par les forces de l'ordre en France. Il s'agit dans 12% des cas d'armes de guerre automatiques entrées illégalement sur le territoire. Quelles sont les raisons de cette addiction et quelles sont les conséquences en termes de sécurité ?

  • Face à la multitude des menaces qui pèsent sur l'entreprise, en assurer la sécurité peut apparaître comme un ensemble de missions transverses et complexes à intégrer dans un ensemble homogène. C'est pourquoi, à partir de leurs observations sur le terrain, les auteurs montrent ici comment l'entreprise peut s'organiser pour assumer sa responsabilité dans la sécurité des personnels, la prévention des vols, la protection des réseaux informatiques, la lutte contre la fraude, etc., non seulement dans le respect des obligations réglementaires qui lui incombent et avec le maximum d'efficacité, mais également dans le cadre d'une structure générale cohérente et pérenne.


  • Plus de 120 tueurs de masse dans le monde 800 morts en 30 ans 7 tueries par an...

    Ni terroristes, ni serial killers, les tueurs de masse sont des électrons libres fous et incontrôlables qui agissent sans raison identifiée. Seul ou à deux, leur

empty