• Au-delà de ces deux textes les plus célèbres d'Errico Malatesta : « L'anarchie » et « Le programme anarchiste », L'Esprit du Temps se propose de faire (re)découvrir d'autres pamphlets, articles et interventions (« L'organisation », « Les Anarchistes » et « Le sentiment moral », « La Terreur révolutionnaire » ou « Anarchie et organisation »), tout aussi fondamentaux, du plus célèbre des anarchistes italiens, d'un des libertaires les plus puissants de cette époque charnière du début du XXe siècle.
    Des réflexions d'une modernité époustouflante. À une époque où les pressions sociales n'ont jamais été aussi fortes, où les libertés individuelles n'ont jamais été autant malmenées, la vision forte de la résistance et des luttes politiques du « Programme anarchiste » peut éclairer notre vision du « monde d'après ». « L'anarchie » qui date de la fin du XIXe (1884) siècle est un manifeste visionnaire là encore qui peut permettre aux lecteurs de ce XXIe siècle de mieux comprendre leur temps et de s'interroger sur la captation de notre puissance démocratique par une nouvelle forme de dictature des experts.
    Cet ouvrage est à mettre en parallèle avec ceux de Proudhon que L'Esprit du Temps vient de publier et avec ceux de l'incontournable anarchiste ukrainien Victor Makhno qui seront republiés en fin d'année.

  • Figure emblématique et fondatrice de l'anarchisme, Errico Malatesta a contribué à de nombreux journaux anarchistes au cours de sa longue vie, et il en a créé plusieurs.
    Cette anthologie, parue initialement en 1976 chez 10/18, est ici rééditée, revue et augmentée par son traducteur préfacier, Frank Mintz. Y sont regroupés des textes théoriques sur les principes de l'anarchisme, des interventions sur diverses questions pratiques (syndicalisme, propagande, abstentionnisme, etc.) et sur divers soulèvements populaires et figures révolutionnaires du 20e siècle.

  • L'anarchie et Le programme anarchiste sont les deux textes les plus célèbres et les plus fondamentaux parmi tous les articles, pamphlets, tracts rédigés par le penseur et militant anarchiste italien. Ensemble, ils forment ce qu'on pourrait appeler le manifeste anarchiste de Malatesta. Le premier, rédigé en 1884, est un exposé des principes de base de l'anarchisme et un plaidoyer pour l'abolition de la propriété privée et du gouvernement.
    Le second texte dresse de façon plus détaillée la liste des moyens qui sont à notre portée pour arriver à une société sans État ni propriété et qui se divisent en deux catégories: ceux qui relèvent de la lutte économique, comme la grève, et ceux qui mènent à l'abolition de l'État et qui relèvent de la lutte politique.

  • Écrits

    Errico Malatesta

    Errico Malatesta, anarchiste italien, est bien connu pour ses prises de position allant à l'encontre de la violence. Il offre une alternative positive à la révolution socialiste opposant aux bombes la force de l'union et de la solidarité

  • L'anarchia

    Errico Malatesta

    Uno dei manifesti del pensiero anarchico, "L'anarchia" racchiude con una limpidezza sconcertante i concetti idealistici e sovversivi di Malatesta e di molti dei liberi pensatori dell'epoca. Leggendo questo libro, e scoprendo la concretezza e la tangibilità del pensiero dell'autore, ci si accorgerà delle inesattezze e dei luoghi comuni che oggigiorno avvolgono le intenzioni e le ideologie dei primi anarchici.



    Errico Malatesta (1853-1932) è stato uno scrittore e pensatore italiano. Tra gli anarchici più influenti della storia, Malatesta ha collaborato a stretto contatto con i più grandi pensatori liberi dell'epoca. I suoi scritti individuano nella democrazia, per quanto imperfetta, l'unico ideale di anarchia fattibile e concreto.

  • L'anarchie

    Errico Malatesta

    " Ayant vécu enchaîné depuis sa naissance et étant l'héritier d'une longue série d'esclaves, l'homme a cru, quand il a commencé à penser, que l'esclavage était la caractéristique même de la vie, et la liberté lui est apparue comme chose impossible.
    De la même façon, contraint depuis des siècles et donc habitué à attendre du patron le, c'est-à-dire la pain, et à voir sa propre vie perpétuellement à la merci de celui qui possède la terre et la capital, le travailleur a fini par croire que c'est le patron qui lui permet de manger et se demande naïvement comment il pourrait vivre si les maîtres n'existaient pas. "

  • Entre paysans (7e éd.) / Errico Malatesta Date de l'édition originale : 1897 Sujet de l'ouvrage : Paysannerie -- France -- 19e siècle Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • On a déjà beaucoup écrit sur cet humble capucin enfoui dans un couvent du sud de l'Italie, premier prêtre stigmatisé de l'histoire, qui portera pendant cinquante ans, dans sa chair, les cinq plaies de la Passion du Christ.
    Mais cet immense succès de librairie en Italie n'est pas un livre de plus sur ce frère de Saint-François qui rendra célèbre, dans le monde entier, son couvent de San Giovanni Rotondo. En effet, il est le fruit d'une enquête impartiale et sans concession faite par un grand journaliste italien, tout entier saisi par le rayonnement de Padre Pio. Ayant eu accès, dans sa recherche, à de nombreux documents originaux ou inédits, Enrico Malatesta met toute sa fougue et tout son talent pour faire connaître la vérité.
    Et comme toujours pour les hommes de Dieu, la vérité des faits est plus étonnante et plus belle que les demi-aveux ou les pieuses légendes.
    Enrico Malatesta a l'immense mérite de donner, pour la première fois, accès à des documents exceptionnels, comme ces rapports médicaux établis par un éminent professeur de médecine dès 1923, documents scientifiques dont la rigueur et l'intelligence seront, pour beaucoup aujourd'hui, sujet d'émerveillement.
    Il a aussi le mérite et le courage de faire, une bonne fois pour toutes, la lumière sur les incroyables persécutions dont Padre Pio sera la victime, après tant d'autres, de la part d'autorités religieuses. Le sentiment populaire n'aura devancé que de quelques années la reconnaissance officielle de la sainteté de Padre Pio par l'Eglise Le 16 juin 2002. Il aura contribué, par son rayonnement, à ramener des milliers d'hommes et de femmes vers Dieu.

  • L'incroyable activité du militant libertaire Errico Malatesta s'échelonne sur plus d'un demi-siècle et le voit mêlé aux évolutions du mouvement anarchiste, du congrès de Saint-Imier de 1872 jusqu'aux débats sur le plateformisme des années 1930.
    Il fut un écrivain et un orateur mais avant tout un révolutionnaire, à la fois praticien et théoricien. Il créa ou participa à de très nombreux journaux. Prenant part avec d'autres internationalistes à plusieurs tentatives insurrectionnelles dans les années 1870, il connaît la prison et l'exil à l'étranger. Il participe aussi à la "semaine rouge" en Italie en 1914 et au mouvement des occupations d'usine en 1920.
    A la même époque, il participe à la création de l'Union Anarchiste Italienne. Il est ensuite témoin de la montée du fascisme. Arrêté par les fascistes à presque 70 ans, il passe les dernières années de sa vie en résidence surveillée. Au sein du mouvement anarchiste, Malatesta constitue un exemple remarquable de cohérence révolutionnaire au service de l'idéal de justice et de liberté qu'il défendra avec une égale ferveur toute sa vie.
    Les problématiques soulevées par Malatesta, loin d'être dépassées, continuent de présenter une très grande actualité. A Malatesta revient le mérite d'avoir contribué à donner au mouvement libertaire son expression politique la plus achevée. Il aura mené un effort constant de clarification théorique visant à mettre en lumière les fondements sociaux et éthiques de l'anarchisme, fondé sur la cohérence des moyens et des fins ; un anarchisme large, pluraliste, anti-dogmatique, qui s'appuie sur l'analyse des faits, mais qui ne fait aucune concession sur les principes : son anarchisme fut aussi et surtout un anarchisme social.
    Malatesta nous paraît être aujourd'hui le point de départ de toute réflexion ultérieure sur les fondements de la pensée anarchiste.

empty