Etienne Ghys

  • Vu de près, un flocon révèle toutes sortes de splendeurs : une merveille de géométrie et de symétrie. En 1610, le grand astronome Johannes Kepler en fut étonné et voulut expliquer pourquoi les flocons ont six branches.
    Étienne Ghys s'est à son tour pris de passion pour les flocons de neige. Dans ce livre aux magnifiques images, il nous conte l'histoire de la science de la neige.
    On y rencontre en chemin des personnages pittoresques et savants, un archevêque suédois, un philosophe français et un scientifique anglais, d'autres hollandais, américains, japonais, sans oublier «?une Lady?» et un pêcheur de baleines.
    Peu à peu, on apprend que la forme des cristaux est liée à la température et à l'humidité du lieu de leur formation. Qu'en observant un flocon, on peut connaître l'état de l'atmosphère qui nous surplombe...
    Étienne Ghys, avec son talent d'écriture inégalé, nous fait découvrir toute une science. Le ton est chaleureux, le récit nous entraîne. On parvient jusqu'aux marches de la science la plus moderne et on aperçoit, par des illustrations très simples, l'horizon mathématique de la cristallographie.
    Un formidable voyage initiatique, pour tous les âges. Un livre où se mêlent la poésie et la science. Un livre à la portée de chacun.

  • Depuis Galilée et Newton, la physique et les mathématiques sont traversées par la question centrale du déterminisme et la question de savoir s'il est possible de prévoir le futur à partir du présent. Avec le calcul différentiel, Newton met au point un outil mathématique qui permet en pratique de prédire le mouvement des objets et jusqu'à la position des astres. Ce faisant, et jusqu'au XIX siècle, il donne un élan d'optimisme conquérant à la science qui semble en état de répondre à toutes les questions et de résoudre tous les problèmes. Le déterminisme triomphant rencontre cependant ses limites vers la fin du XIXe siècle, laissant la place à la théorie des probabilités, lorsqu'apparaîtront des problèmes plus complexes. Devant la reconnaissance de l'infini complexité du monde et de l'intrication des phénomènes interdépendants, Henri Poincaré propose une approche plus modeste, plus qualitative. C'est de cette reconnaissance de l'impossibilité pratique de prédire le futur en fonction du présent, le temps qu'il fera demain par exemple, qu'est née la théorie du chaos. Elle sera développée tout au long du XXe siècle et jusqu'à nos jours, notamment par Edward Lorenz.
    C'est cette histoire du déterminisme et de la théorie du chaos que nous raconte ici le mathématicien Etienne Ghys. Chemin faisant, et toujours de manière très accessible, il nous fait toucher du doigt (événement rare pour les non-spécialistes) la portée conceptuelle de l'abstraction mathématique.

  • Un véritable outil de réflexion et d'accompagnement des directions d'établissement scolaire qui doivent composer avec des réalités et des objectifs multiples tels que diriger une école pour tous, élaborer des partenariats, susciter la mobilisation des enseignants, encadrer et évaluer le travail enseignant...
    Le livre comporte quatre parties, correspondant à ce que les auteurs présentent comme défis majeurs auxquels sont confrontés les directions :
    1. Diriger une école pour tous : ouverture de l'école à la diversité, développement d'une école inclusive...
    2. Élaborer des partenariats et des collaborations pour se former à la fonction de direction : mise en réseau, formation continue, travail collaboratif entre pairs, leadership partagé...
    3. Susciter et soutenir la mobilisation des enseignants : étude des stratégies développées dans le leadership, mise en évidence des tensions, place de la confiance.
    4. Développer des compétences pour encadrer et évaluer le travail enseignant, en particulier à travers les rendez-vous de carrière et les visites de classe.
    L'ouvrage est centré sur l'exercice du leadership comme processus de mobilisation et transformation du monde scolaire, tenant compte des injonctions contradictoires reçues par les directions.

  • Cet ouvrage pose la question essentielle d'un « métier nouveau », celui de personnel de direction d'un établissement scolaire du premier ou du second degré. Il est nourri des apports de recherches internationales qui éclairent la difficile navigation de ce personnel entre éduquer et gouverner.

    Les systèmes éducatifs de la plupart des pays ont connu de profonds bouleversements et sont à la recherche d'une nouvelle gouvernance. De quelles manières les cadres scolaires conçoivent-ils et s'approprient-ils leur rôle ? Comment associent-ils les exigences des nouvelles politiques de gestion aux spécificités des établissements scolaires dont la culture organisationnelle est si différente de celle des entreprises ? Quels sont les savoirs d'action et les compétences professionnelles qu'ils développent dans le but de faire face aux nouvelles responsabilités et exigences identitaires qui sont attendues d'eux ? À partir de leurs recherches empiriques, les auteurs de ce livre, des chercheurs et formateurs français, belges, québécois, suisses et libanais, répondent à ces questions en offrant des pistes de réflexion et d'actions adaptées à leurs différents contextes.

  • Vous pilotez ou contribuez à un projet qui concerne et impacte de nombreux acteurs, appartenant à des organsiations différentes et aux objectifs qui peuvent diverger ? Qui s'appuie sur des connaissances et des technologies très évolutives ? Qui se déploie dans un environnement économique, politique, relationnel, sociologique changeant ? Qui se co-construit avec les différentes parties prenantes ?
    Alors ce livre est pour vous.
    Plutôt que de vous proposer une énième approche miraculeuse et infaillible de la conduite de projet, les auteurs vous proposent des outils, des repères et des témoignages qui visent tout un même but : répondre aux nombreuses situations problématiques que vivent le Directeur de Projet et les équipes de projets complexes, pour leur apporter à chaque fois les moyens de penser autrement la situation afin de construire de nouvelles solutions et faire avancer le projet vers son objectif.
    Modélisées à partir des expériences de piloitage des auteurs, les propositions formulées ici visent à maximiser les conditions de réussite des projets à chaque étape de leur développement, en y soulignant le rôle et la contribution de chacune des parties prenantes.

  • Françoise a tout pour être heureuse : une famille aisée et aimante, le goût du travail et un poste brillant en entreprise. Mais elle est curieuse, et incapable de rester en place. Il faut sans cesse qu'elle découvre de nouvelles émotions. Après un début sans histoire dans une grande entreprise parisienne, le hasard des mutations la mène dans le sud de la France. Elle ressent alors des joies intenses en découvrant des villes et des villages dont elle rêvait depuis toujours. Elle fait la connaissance du monde de la petite entreprise, avec ses joies, mais aussi ses peines. Parmi celles-ci, elle est témoin d'un mal qu'elle ne soupçonnait pas : le harcèlement sexuel, qui peut briser la vie des individus, et miner la vie de l'entreprise. Alors qu'elle imaginait sa vie gâchée, elle devra passer par de rudes épreuves, avant de trouver enfin le bonheur et la sérénité. Originaire de Belgique, Guy Étienne, qui vit en France depuis l'âge de 23 ans, a passé l'essentiel de sa carrière comme cadre dans diverses compagnies d'assurance. Retraité depuis peu, il vit dans le sud de la France, où il s'est reconverti dans le métier de « Guide Conférencier » polyglotte, ce qui l'amène à faire visiter la région provençale à de nombreux touristes, français et étrangers. Après un premier roman, La crevette du Cameroun, publié sous un nom de plume, Guy Étienne nous livre ici son second ouvrage.

  • Après 60 années d'essais et d'erreurs, l'aventure du Dictionnaire breton de médecine a amené l'auteur à concevoir l'entreprise selon trois dimensions : le rapport des locuteurs à ce dont ils parlent, la résistance des brittophones, l'adossement du breton aux autres langues, plus précisément l'American English.
    Celui-ci, indispensable à la communication entre les chercheurs de la planète, précieux comme référence, tire sa substance des langues enracinées chacune dans une vie sociale particulière. Parmi les dernières venues, la langue bretonne s'avère déjà en état de contribuer à la pensée médicale.

  • A travers son histoire, que le narrateur raconte à son petit-fils, c'est tout un pan de l'évolution économique de la deuxième moitié du XXe siècle que nous découvrons. Un certain monde des affaires se déploie, avec ses heures de gloire et ses échecs. Le terme de "mondialisation" prend ici son plein sens, l'auteur ayant côtoyé la fine fleur du marketing mondial.

  • Henri poincaré (1854-1912) fut l'un des plus grands savants de son temps, sans doute le dernier à avoir dominé et fait progresser tous les domaines ou presque des mathématiques et de la physique théorique.
    Il crée ainsi plusieurs branches inédites des mathématiques comme la topologie algébrique et les systèmes dynamiques, et ouvre la voie à la théorie des fonctions de plusieurs variables complexes et à celle des développements asymptotiques. il rénove complètement la mécanique céleste, découvrant à cette occasion le chaos déterministe. c'est aussi l'un des pères de la théorie de la relativité restreinte.
    En philosophie des sciences enfin, il lègue une pensée très féconde. c'est sur cette oeuvre extraordinaire qu'une vingtaine de mathématiciens et physiciens de renom se sont penchés. accessibles pour l'essentiel dès l'entrée en master, leurs contributions soulignent la puissance et la modernité des travaux d'henri poincaré, source d'inspiration inépuisable pour les doctorants et chercheurs, comme l'a rappelé l'attribution en 2006 de la médaille fields à grigori perelman pour sa démonstration de la conjecture de poincaré formulée quelque.
    Cent ans plus tôt.

  • Après 60 années d'essais et d'erreurs, l'aventure du Dictionnaire breton de médecine a amené l'auteur à concevoir l'entreprise selon trois dimensions : le rapport des locuteurs à ce dont ils parlent, la résistance des brittophones, l'adossement du breton aux autres langues, plus précisément l'American English.
    Celui-ci, indispensable à la communication entre les chercheurs de la planète, précieux comme référence, tire sa substance des langues enracinées chacune dans une vie sociale particulière. Parmi les dernières venues, la langue bretonne s'avère déjà en état de contribuer à la pensée médicale.

    Dictionnaire de médecine français, anglais, breton.

  • Lavar 20

    ,

    • Preder
    • 12 Décembre 2018

    En niverenn-mañ e kendalc'homp da embann an eskemmoù graet dre val elektronek e doug ar bloavezhioù 2010 ha 2011. An darn vrasañ eus an notennoù a c'hoarvez c'hoazh eus ar resopontoù graet gant Guy Etienne ha Yann-Baol An Noalleg da c'houlennoù Martial Ménard evit pengenniñ e "Dicitionnaire Français-breton" deuet er-maez e 2012.

    A hent all e vo kavet ar c'henskriverezh etre Gui Etienne ha Yann-Baol An Noalleg a-zivout krefen o tennañ da savidigezh "Geriadur ar Vezekniezh".

    Evit peurechuiñ "Geriadur ar Geginouriezh" e ra Yann-Baol An Noalleg atesoù ouzh Guy Etienne a-zivout hanc'herioù 'zo. Martial Ménard keginour a vicher, a zegas ivez e evezhiadennoù.

    Guy Etienne a skoazell koskor ar gelaouenn "Nidiad" da gas war-raok o stummadur.

    /> Guy Etienne ha Yann-Baol An Noalleg a respont da Laorañs Motrot diwar-benn kudennoù a bep seurt o tennañ d'e vicher a skolaer.

    Ronan An Deroff a c'houlenn harp Yann-Baol An Noalleg ha Guy Etienne evit pluennadur e levrioù, en o zouez "ar Morgezeg", troet e brezhoneg gantañ diwar ar saozneg.

  • Écrit à l'occasion du XXIIIe Congrès du P.C.F. (9-13 mai 1979), pendant sa période de préparation, ce livre est un appel adressé, par quatre militants communistes, à leurs camarades de Parti, pour qu'ils tirent les leçons de dix années de travaux et de luttes placées sous le signe de l'Union de la gauche et du Programme commun. Elles ont abouti, provisoirement, en mars 1978, à la défaite, à la désunion et à l'impasse politique, dans une situation historique lourde de menaces. Si nous ne voulons pas que, dans le Parti et dans les masses, cette expérience conduise au désespoir, il faut ouvrir les yeux sur les réalités du monde actuel : le nouveau cours de l'impérialisme, les conditions que la crise économique impose aux luttes sociales, la crise du socialisme et du Parti communiste lui-même. Alors, on pourra proposer une politique cohérente sur les questions brûlantes, aujourd'hui bloquées, depuis la construction européenne jusqu'à l'union à la base, en passant par ces tâches prioritaires que sont l'unité de la classe ouvrière et le renouveau de l'internationalisme. Mais cela ne se fera pas sans la transformation profonde du Parti, libérant l'initiative de ses militants, pour en faire l'instrument de la conquête du pouvoir par les travailleurs eux-mêmes. Tâche de longue haleine, qu'il faut entreprendre dès maintenant : l'avenir du Parti, celui de la gauche, sont à ce prix. Refusons donc la tentation du sectarisme et de l'isolement. Ouvrons largement la fenêtre, camarades !

  • Dans cette édition, l'écrivaine Caroline Lamarche rencontre la troublante statuaire de l'artiste belge Berlinde De Bruyckere, dont les oeuvres illustrent le numéro. Comme l'écrit Lamarche à propos de ces oeuvres: «fusion d'entrailles, point extrême de la dissolution, quand le muscle devient museau, la peau, déchet végétal, l'agonie, une danse, et la blessure, l'oeil». Les mots et les images ne sont-ils pas une seconde peau dans laquelle les écrivains se donnent naissance? On trouve ici des textes de: Jean-Marc Desgent, Paul Chamberland, Étienne Lalonde et Naïm Kattan, notamment. Également, Hélène Dorion a rassemblé sept auteurs qui rendent hommage à Jean-Guy Pilon.

  • Après 60 années d'essais et d'erreurs, l'aventure du Dictionnaire breton de médecine a amené l'auteur à concevoir l'entreprise selon trois dimensions : le rapport des locuteurs à ce dont ils parlent, la résistance des brittophones, l'adossement du breton aux autres langues, plus précisément l'American English.
    Celui-ci, indispensable à la communication entre les chercheurs de la planète, précieux comme référence, tire sa substance des langues enracinées chacune dans une vie sociale particulière. Parmi les dernières venues, la langue bretonne s'avère déjà en état de contribuer à la pensée médicale.

  • Breton Geriadur ar vezekniezh

    Guy Etienne

    • Preder
    • 15 Janvier 2009

    Le dictionnaire de médecine dont Preder poursuit la publication comportera douze volumes. Mis en chantier il y a cinquante ans alors que l'auteur était encore étudiant, il a été tenu à jour en fonction du progrès des diverses spécialités et du développement des nouvelles disciplines comme l'immunologie moléculaire.
    Chaque volume est composé de deux parties : la première, imprimée sur papier blanc, correspond à une tranche de 160 pages du dictionnaire lui-même; la seconde, imprimée sur papier de couleur, contient un lexique indexé breton-français des termes médicaux utilisés dans la partie dictionnaire (emprunts, néologismes, mots courants pris dans une acceptation particulière).

empty