Slatkine

  • Mamma Roma

    Luca Di Fulvio

    Un orphelin qui veut changer le monde avec son appareil-photo.

    Une artiste de cirque passionnée de politique.

    Une comtesse aux aspirations républicaines.

    Trois personnes que le destin conduit à Rome en 1870, coeur battant de l'Italie. Leurs chemins se croisent au milieu de cette ville prometteuse, et leurs rêves apparaissent comme un lien magique. Mais Rome l'éblouissante, l'insaisissable, présente des défis inattendus à ses nouveaux admirateurs.
    Jusqu'au jour où un événement dramatique secoue la Ville éternelle...

  • Une Italienne de quinze ans débarque avec son fils dans le New York des années vingt...

    L'histoire commence, vertigineuse, tumultueuse. Elle s'achève quelques heures plus tard sans qu'on ait pu fermer le livre, la magie Di Fulvio.

    Roman de l'enfance volée, Le Gang des rêves brûle d'une ardeur rédemptrice : chacun s'y bat pour conserver son intégrité et, dans la boue, le sang, la terreur et la pitié, toujours garder l'illusion de la pureté.

    Dramaturge, le Romain Luca Di Fulvio est l'auteur de dix romans.
    Deux d'entre eux ont déjà été adaptés au cinéma ; ce sera le destin du Gang des rêves, qui se lit comme un film et dont chaque page est une nouvelle séquence.
    />

  • 1913, un paquebot quitte l'Europe. A son bord, trois jeunes en quête d'une seconde chance.
    Rosetta, jeune femme indépendante et rebelle, fuit son village italien. A la mort de ses parents, harcelée et violentée par la pègre, ayant perdu son honneur, elle n'a eu d'autre choix que d'abandonner la ferme familiale.
    Rocco, fier et fougueux jeune homme, laisse derrière lui sa Sicile natale. Il cherche à échapper à la Mafia locale, à laquelle il a refusé de se soumettre.
    Raquel, petite juive russe, a vu toute sa famille décimée dans un pogrom. Elle n'emporte avec elle que le souvenir de l'amour que lui portaient ses parents.
    Le nouveau monde les réunira.
    Après New York, Luca Di Fulvio nous emmène à Buenos Aires. Un parcours semé d'embuches, où amitié, amour et trahisons s'entremêlent...
    Un grand Di Fulvio.

  • « Quand Mercurio s'était jeté dans le canal, Giuditta avait eu la tentation de le retenir. Ou de s'y jeter avec lui. Elle ne voulait pas renoncer à la sensation de sa main dans la sienne. Elle ne voulait pas renoncer à lui. Déjà, les nuits précédentes, dans le chariot, elle avait senti une forte attraction pour les yeux de cet étrange garçon. Qui était-il ? Il n'était pas prêtre, il le lui avait avoué. Quels mots avait-il dits en sautant du bateau ? Elle se souvenait à peine. Sa tête se faisait légère. «Je te retrouverai», voilà ce qu'il avait dit ».

    La misère radieuse d'une bande d'enfants perdus, la fille secrète d'un médecin sans diplômes, la découverte de l'amour, l'or, le sang, la boue, l'honneur... pour son nouveau roman, Luca Di Fulvio vous emporte à Venise.

  • Le jeune prince Marcus est encore un enfant lorsqu'il assiste impuissant au massacre de toute sa famille.
    Seul rescapé de cette boucherie ennemi héréditaire de la famille de Marcus qui va s'asseoir sur le trône, Marcus ne doit son salut qu'à la jeune Héloïse, fille d'Agnès, la lavandière du village qui l'accueillera sous son toit pour l'élever comme s'il était son fils.

    Luca di Fulvio retrace l'ascension paradoxale d'un petit prince qui va devoir apprendre dans la douleur comment devenir un homme.

  • Jacques est homme à tout faire pour la mairie de Houtkerque, dans le Nord. Un jour, alors qu'il est chargé d'entretenir le cimetière du village, il découvre des mémoires, rédigées en anglais. Aidé par sa fille, il se met en tête de les traduire, et comprend que leur auteur est un inspecteur des moeurs de Scotland Yard ayant vécu en pleine époque victorienne.

    L'aller-retour entêtant, entre hier et aujourd'hui, entre cette loi des hommes et les violences faites aux femmes.

  • Edition enrichie (Introduction, notes, notices, chronologie et bibliographie)Si l'on devait citer le poète qui a exercé l'influence la plus profonde sur la poésie du début du xxe siècle, il faudrait nommer Rimbaud. Avec plus de hardiesse encore que Baudelaire, il a étendu le champ d'exploration de la poésie. Avant lui, l'expérience poétique était principalement l'expérience de la création littéraire. Après lui, la poésie devient un moyen de connaissance. [...] C'est qu'il n'a pas hésité à se mettre en communication avec la part inconnaissable de lui-même. Il y a découvert un grand jeu d'images, fleurs éclatées, filles à lèvres d'orange, déluges et miracles, un jeu dont chaque figure ressemble à un message marqué d'un sceau incompréhensible et sacré. Dès lors, Rimbaud va libérer tous les phénomènes de l'inconscient, préparer les voies du surréalisme et créer, si l'on veut, un nouveau mystère dont les symboles resteront étrangers au merveilleux et au fantastique.
    Kléber Haedens

  • Frontière franco-suisse.

    Quatre hommes se réveillent dans une grotte souterraine. Aucun d'eux ne sait pourquoi il est là. Mais le temps presse, l'eau monte, menaçante. Ils ont une heure, pas une minute de plus, pour découvrir les liens qui les unissent.

    Au même moment, le procureur Norbert Jemsen et sa fidèle greffière Flavie Keller reprennent du service. Leur amie, l'inspectrice Tanja Sojkaj, a besoin d'aide pour retrouver celui qui a détruit sa famille.
    Une plongée vertigineuse au centre de la terre.

  • 1826. Aaron Salzberg descend d'une diligence sur la place de Bex. Il a quitté le royaume de Pologne où il est né pour venir travailler dans les mines de sel qui ont fait la fortune de cette petite ville suisse.
    2020. L'inspecteur Andreas Auer est appelé en urgence : une prise d'otages est en cours dans les mines de sel de Bex, toujours en activité.
    Un wagon avec un homme solidement attaché à son bord sort de l'étroite galerie souterraine et s'embrase sous le regard stupéfait des négociateurs et des forces de l'ordre. Andreas et son équipe n'ont que quelques heures pour découvrir l'identité des ravisseurs et leurs motivations. Une enquête qui les conduira à remonter jusqu'à l'origine des mines.
    />

  • Des faubourgs de la Casbah à la banlieue parisienne, l'odyssée d'Ahmed présente une autre histoire de l'immigration algérienne.

    Père nostalgique, époux ayant vu s'éteindre deux femmes, Ahmed incarne le pater familias mais demeure un mystère pour sa fille et le reste de la fratrie. En tentant de résoudre l'énigme paternelle, Nadia va déconstruire l'image du père, et découvrir le parcours d'un homme, ordinaire, qui finira combattant dans la fédération de France du FLN.

    A travers son histoire personnelle, elle raconte celle de relations manquées, de ces rapports ambivalents entre Algérie et France. De familles françaises où l'Algérie reste omniprésente.

  • L'Énéide

    Virgile

    « L´épopée virgilienne n´est jamais languissante, elle a de la fluidité et du rythme ; avant même de saisir la beauté d´ensemble de l´oeuvre, nous percevons tout de suite, ligne à ligne, que l´écriture de l´Énéide est une des plus limpides et raffinées qui soit, semée de vers dont la pureté, l´opalescence et l´émotion donnent le frisson ».

    Paul Veyne

  • « Je sais que tu ne crois pas à ces choses-là, mais tu n'as qu'à regarder ce qui s'est passé dans notre famille. D'abord Giacomo, avec ses manies, qui a fini pendu à une poutre. Ensuite Achille, il voulait jouer aux héros et c'est un miracle s'il n'est pas mort fusillé. Et ta tante Edvige ? Elle a détruit deux familles. Et ma soeur Adele, qui s'est retrouvée à l'autre bout de la planète, avec ses fantaisies d'amour, et veuve presque tout de suite. N'oublie jamais, Guido... si nous ne les contrôlons pas, les rêves finiront par nous apporter une tragédie. Et elle sera pire que tous les malheurs que nous avons déjà connus. C'est notre ancêtre, la Tsigane, qui l'a vu dans ses cartes. Elle ne se trompait jamais ».

    L'histoire commence en 1800, à Stellata, dans la plaine du Pô, le jour où Giacomo Casadio tombe amoureux. Peut-on contrôler son destin ? Faut-il renoncer à ses rêves ? Une saga à l'italienne, somptueuse comme un fleuve.

  • Île Maurice, fin des années 1920.
    Encore dominée par une toute puissante caste franco-mauricienne, l'île est en proie à de profonds bouleversements. La Seconde Guerre mondiale s'apprête à sonner le glas des colonies et le déclin de la suprématie occidentale.
    Marc, le dernier fils d'Eugène et Bérengère Dulac, voit le jour le 25 novembre 1928 à Chambord, magnifique résidence familiale des hauts plateaux. Devenu jeune homme, persuadé qu'on lui a caché la vérité sur sa naissance, Marc ne parvient pas à trouver sa place au sein de son illustre famille. Il n'aura alors de cesse de remonter la piste de ses origines... Abandonnant derrière lui l'existence dorée qui lui était promise sur l'île, sa quête le conduira à une longue errance en France... Mais trouve-t-on jamais la vérité ?
    A la fois enquête haletante et formidable chronique d'une communauté et d'une époque révolue, Le Dernier des Dulac s'impose comme une saga inoubliable, mêlant avec brio l'intime et le politique.

  • L'ossuaire

    Fiona Cummins

    Cela fait cent jours que la petite Clara Foyle, cinq ans, a été enlevée sur le chemin de l'école. Clara est atteinte d'ectrodactylie, une maladie également appelée syndrome des mains en « pince de crabe ». Le principal suspect, Brian Howley, surnommé « Le boucher de Bromley », est toujours en fuite, après avoir échappé à la surveillance de la police.
    Jakey Frith, six ans, a aussi été la victime de Howley. Lui souffre du terrible syndrome de « l'homme de pierre » : une maladie génétique responsable du dédoublement de ses cartilages. Il a été secouru dans la maison des Howley quelques instants seulement avant que celle-ci ne soit détruite par un incendie. Hélas, malgré la tenacité de l'inspectrice Ella Fitzroy, Clara Foyle demeure introuvable. Une terrible chasse à l'homme commence.
    Avec son style au scalpel, Fiona Cummins dissèque l'âme du psychopathe, nous plonge dans l'attente des familles et questionne nos responsabilités.

  • Le paradis des vauriens Nouv.

    Keyla est une jeune gitane au tempérament bien trempé, Hugo une tête brulée que rien n'arrête. Ils vivent le parfait amour au paradis des vauriens, un terrain vague où ils font les quatre cents coups. Jusqu'au jour ou un événement dramatique vient les séparer, peut-être à jamais. Un thriller vertigineux.

  • Le roman vrai de Nejiko Suwa, jeune virtuose japonaise à qui Joseph Goebbels offre un Stradivarius à Berlin en 1943, au nom du rapprochement entre l'Allemagne nazie et l'Empire du Japon.

    Le violon a été spolié à Lazare Braun un musicien juif assasiné par les nazis.

    Nejiko n'arrive d'abord pas à se servir de l'instrument. Le violon a une âme. Son histoire la hante.

    Après-guerre, Félix Sitterlin, le narrateur, musicien de la brigade de musique des Gardiens de la Paix de Paris est chargé par les autorités de la France Libre de reconstituer l'histoire du Stradivarius confisqué.

    Il rencontre Nejiko qui lui confie son journal intime.

empty