Vie pratique & Loisirs

  • 1979. À peu près tout ce que nous comprenons à l'heure actuelle du réchauffement climatique était compris. Et même mieux compris, sans doute. Les principaux aspects du problème étaient tranchés, sans débat possible, et les spécialistes, loin de se disputer sur l'établissement des faits, travaillaient à en affiner les conséquences. Il y a trente ans, nous aurions pu sauver la Terre. Pourtant nous n'avons rien fait. Après des années d'enquête et plus de cent interviews réalisées avec le soutien de la Fondation Pulitzer, Nathaniel Rich retrace comment la planète a raté son rendez-vous avec le climat, comment malgré les efforts de plusieurs lanceurs d'alerte, d'intérêts parfois concordants, souvent contradictoires, y compris de l'industrie pétrolière, rien n'a été fait pour stopper le changement climatique.

    Implacable et passionnant, Perdre la Terre est un document pour l'histoire. Notre histoire. Un récit fascinant dans lequel l'auteur semble placer le lecteur à la table des négociations pour lui faire entendre les cris d'alarme, les silences coupables, les atermoiements de conscience, la force de l'inertie et des renoncements, et peu à peu l'imminence de la catastrophe. Perdre la Terre n'est pas seulement le roman impitoyable d'occasions historiques manquées, c'est aussi l'évaluation claire et détaillée de la façon dont nous en sommes arrivés là - et de ce que nous pouvons et devons faire avant qu'il ne soit vraiment trop tard.

    Nathaniel Rich est journaliste au long cours pour le New York Times. Fasciné par l'attraction paradoxale qu'exercent les catastrophes sur la société contemporaine, il interroge dans ses articles la manière dont le monde et la littérature s'accommodent du désastre.

  • Comment dire " non " à la belle-mère qui veut s'installer dans l'appartement d'en face, au patron qui vous confie une mission pendant le week-end où vous deviez fêter votre anniversaire de mariage, aux voisins qui comptent sur vous pour une réunion de quartier ? William Ury décortique la tension que nous éprouvons chaque jour entre notre désir de dire non, pour affirmer notre préférence, et notre peur de détruire la relation. Trop souvent, quand nous osons exprimer un refus, nous disons " non " d'une façon agressive voire blessante qui détériore ou détruit les liens. Plus souvent encore, nous nous résignons à dire "oui" pour éviter le conflit, mais accumulons une frustration qui mine tout autant la relation. L'auteur nous offre ici une troisième voie : celle du "non positif", celui qui permet de refuser sans offenser, de s'affirmer sans compromettre nos relations. Comme dans chacun de ses ouvrages précédents, il nous fournit une méthode vraiment opérationnelle illustrée par des dizaines de situations réelles concernant tous les types de relations (amoureuses, familiales, professionnelles, politiques, commerciales, voisinage, etc.).

  • Coquillages

    Senders/Starosta

    • Seuil
    • 4 Octobre 2007

    Les mollusques sont de remarquables constructeurs, capables de prouesses architecturales presque sans égales dans le monde animal. Qui d'entre nous n'a jamais ramassé de coquillages et admiré leur structure sur la paume de la main ? Certains passionnés ont choisi de continuer à les collectionner tout au long de leur vie, soit pour leur esthétisme et beauté, soit dans un but scientifique. Jacques Senders est l'un de ces derniers. Ce livre est l'occasion de rendre accessible sa fantastique collection, commencée il y a cinquante ans, par le biais des photographies spectaculaires de Paul Starosta. Ses coquillages, merveilles de la nature, évoquent tout naturellement une architecture exotique ou futuriste, des vases de l'Antiquité ou ceux issus de l'Art Nouveau, des pierres précieuses ou roches volcaniques, et nous rappellent comment la nature a toujours inspiré artistes et architectes. L'ouvrage met l'accent sur l'extraordinaire variété et le raffinement architectural des coquillages de la collection de Jacques et Rita Senders pour nous introduire dans un univers où la nature dépasse largement la fantaisie et l'inspiration humaines.

empty