Capucin

  • Le Petit Chaperon rouge

    Charles Perrault

    • Capucin
    • 12 Octobre 2005

    Mère-grand est malade.
    Le petit chaperon rouge lui apporte des galettes et un petit pot de beurre.
    Sans crainte, elle traverse la forêt. mais le loup rôde. présenté dans son intégralité, ce texte de charles perrault est restitué dans sa version originale publiée en 1697.

  • Le miracle n'est pas magie, mais émerveillement du monde et des éléments qui le composent. L'homme, aujourd'hui, rencontre l'invention d'une nouvelle symbolique qui traduit son rapport avec ce qui essentiellement le fait homme; ou, plus profondément, le fait « Christ », c'est-à-dire « homme en Dieu », archétype d'une synthèse possible entre le ciel et la terre, le créé et l'incréé, l'Éternel et le temps. « Vivre en Jésus-Christ » serait donc d'abord, d'un point de vue anthropologique, s'accepter dans sa double dimension de matière et d'Esprit, respiration dans les souffles joints de nos polarités; les sacrements étant ces symboles efficaces qui ouvrent notre finitude à l'Inconnu que nous sommes, échardes de lumière, fenêtres dans la chair épaisse du monde, matière infiniment trouée. Jean-Yves Leloup a beaucoup écrit sur les personnages lumineux de la spiritualité chrétienne. Nicolas Cabasilas et Thomas d'Aquin sont des figures essentielles de l'Orient et de l'Occident chrétien.

  • Quand la France fête ses champions du monde de football, un soir de juillet 1998, Tom et Lola, deux adolescents, s'épient du regard au lieu de s'extasier devant le feu d'artifice. Ils s'aiment sans bien savoir ce que c'est que l'amour. Alors ils vont passer à côté l'un de l'autre, malgré la bonne volonté et les maladresses de leurs copains.
    À l'âge adulte, quand on se retourne sur ses rêves, on s'aperçoit que vient le temps de prendre la vie comme elle est et de remplacer la nostalgie par le bonheur.
    Les deux amoureux vont-ils y parvenir ? Lui est parti vivre en Turquie, elle, à Paris. Ils vont se rencontrer, une première fois, comme des adolescents, avec pudeur et embarras. Ont-ils vraiment changé ?
    C'est dans une explosion de joie de vivre que ce texte, entre comédie sentimentale et roman initiatique questionne sur la place que tiennent au sein de nos vies, depuis notre jeunesse, les parents, la vie professionnelle, et le couple, dans lequel on rencontre l'autre, dans sa différence.

  • Jean de la Croix ou la nuit habitée Nouv.

    Jean de la Croix est une des grandes figures mystiques du christianisme, de la spiritualité universelle. Quoi de commun entre cet homme né à Fontiveros en vieille Castille, qui vécut entre 1542 et 1591, et notre époque ? Quoi de commun entre ce moine qui ne cesse de dire « nada », non - non, rien - rien, à tout ce qu'il rencontre, et l'homme contemporain avec ses « encore - encore » et ses « jamais assez » ? N'est-ce pas la question même du désir ? Car Jean de la Croix, comme tous les saints, est bien un homme de désir, un homme au désir non arrêté. Il y a en lui ce désir d'infini que l'infini seul peut combler. Il sait que l'objet de son désir n'est pas un objet justement ; aussi les rejette-t-il tous, sans nuances, comme simulacres ou « misérables miracles » dans leur prétention à le combler. « Dios solo basta », disait déjà son amie Thérèse, « Dieu seul suffit » ! Mais quel Dieu ?

  • Le verdict

    Franz Kafka

    • Capucin
    • 21 Mai 2003

    Dans la nuit du 22 au 23 septembre 1912, Kafka a écrit "Le Verdict". De la première ligne à la dernière, ce texte est empreint de vertige. Kafka nous propose la traversée périlleuse d'un pont qui mène d'une rive - l'enfance - à une autre, qui n'a pas de nom. Le père est le gardien royal de ce pont et il convient, malgré l'amour et la piété, de monter sur ses épaules pour voir plus loin, mieux et ailleurs, quelle que puisse être la douleur éprouvée.

  • Jean-Yves Leloup présente la réédition attendue des actes du colloque de la Saine Baume sur le thème ""Yoga et Christianisme"". De grands noms comme Stan Rougier ou François Chenique, Jacques de Coulon, Bernard Rerolle, soeur Marie Bruno. répondent aux questions que l´on se pose sur la pratique du yoga et des ses préceptes hindouistes dans une société de tradition chrétienne. Le yoga et le christianisme sont-ils compatibles? S´opposent-ils sur des points fondamentaux ou bien se nourrissent-ils l´un l´autre ? Peut-on réconcilier Orient et Occident par la pratique du Yoga? Ces éminents spécialistes nous offrent un éclairage puissant et profond.

  • La peau est ce qu´il y a de plus profond dans l´homme, disait Paul Valéry. Ce serait à la fois le plus profond de nos organes, et un miroir de notre être. Après les études bien connues du contenu psychanalytique des contes, ce livre nous propose d´ajouter une réflexion intéressante sur les significations philosophiques et spirituelles des mythes et des contes populaires européens comme amérindiens, qui parlent de l´homme, de notre être, à partir de la peau, comme Peau d´Âne, L´homme à la peau d´ours, La grenouille cavalier, Le mythe de Marsyas, Le prince dragon, et d´autres encore.

  • Livre événement très attendu, il reprend le texte des deux grandes conférences données à Genève et Paris début 2020. Dans un esprit synthétique des différentes religions et philosophies, Jean-Yves Leloup propose un chemin pour mettre spiritualité et sagesse au coeur des temps de bouleversements que vit le monde actuel. L´éveil des consciences, présenté comme un pont entre le passé usé et l´avenir à construire, constitue un point central de la réflexion pour sauver notre Terre-mère, une voie de guérison pour l´Humain dans le respect de la nature. Sciences, recherche, philosophies, théologie, psychologie, spiritualités, littérature, poésie: l´auteur fait surgir de nos cultures multiples une réponse bienveillante, un espoir dans le monde de de demain. Cet ouvrage de collection nous offre des photos de J-Y Leloup et de Catherine Arto, pour associer l´écrit, la pensée et l´art contemporain. Jean-Yves Leloup, philosophe et théologien, a écrit de nombreux ouvrages sur le thème de la Sagesse.

  • Jaïmer est un bébé qui naît avec les ailes d'une fille.
    Dans ce petit village de montagne et de forêts, ces garçons-là, on les envoie à l'hôpital de la ville pour qu'un chirurgien les opère. Un garçon ne porte pas des ailes. Un petit homme, on lui apprend à avoir le pas lourd et pesant. Sa maman, avec l'accord de l'Ancien, décide de le garder auprès d'elle et de lui envelopper ses ailes. Quand sa mère meurt, le jeune Jaïmer se résout à partir. En ville, il va affronter le regard des autres. Et essayer de choisir. Que devra-t-il faire de ses ailes de fille? continuer à les cacher, ou bien les déployer fièrement ?
    Une seule personne doit connaître la réponse: son père disparu. Alors, il est temps pour lui de se mettre en chemin et d'accomplir son nom: il s'appellera Ish - Isha.
    Voilà ce que lui a révélé le vieux maître des Voyageurs.
    Dans ce magnifique roman d'aventures à l'atmosphère de conte, l'auteure nous questionne avec une infinie douceur sur un sujet de société sensible.

  • Être peintre amateur et s´appeler Maurice De Vlaminck. On en sourit parmi ses amis. Lors d´un voyage professionnel à Londres, cet architecte parisien, tombe amoureux d´une jeune anglaise pleine de fraîcheur et de spontanéité. Avec elle, il va fréquenter le milieu artistique londonien. Sa vie va être bouleversée. Ses allers et retours entre Londres et Paris, où il vit avec sa femme, Catherine, simplement, qui possède une galerie, et sa fille Miche, sortant de l´adolescence et détestant son prénom trop ""ferroviaire"", déclenchent une introspection, qui va le porter à écrire, enfin. Avec les références au Voyage autour du monde de Bougainville, discret et subtil fil rouge, ce récit nous promène dans le milieu des galeries, vernissages, ateliers, musées, où se percutent deux histoires d´amour : L´une, éphémère et romantique, l´autre, mature et profonde

  • Raphaële Myriam Papillon lit le livre de la Genèse dans sa langue originelle.
    Elle le lit et le "relie" à la sève de tout ce qui existe.
    De ce bain hébreu, de cette terre matricielle, l'enfant humain, l'enfant divin, en chacun de nous ouvre les yeux. Son innocence sauve le monde. Tout ce qui naît d'Aïn et de notre plus profond silence, est beau. Jean-Yves Leloup Ce livre est le fruit d'une vie d'étude et d'enseignement que l'auteure nous offre dans ce livre illustré d'oeuvres originales. Elle éclaire notre connaissance de ce premier récit de la Genèse et nous initie à la puissance des lettres hébraïques.

  • Dans l'énorme, patiente et laborieuse entreprise de leur vie de savants, qui abolit chez les frères Grimm toute autre forme d'existence [...] la publication, en 1812, de leur recueil de contes populaires ne représentait pas grand-chose, à l'origine, et n'avait guère d'importance à leurs yeux.
    [...] Ce fut pourtant cet incident mineur de leur carrière d'érudits qui leur valut, comme par un coup de baguette magique, le succès immédiat et une gloire prolongée bien au-delà des frontières allemandes [...]. " Leur existence seule suffit à les défendre, écrit Guillaume Grimm au sujet des contes. Une chose qui a, d'une façon si diverse et toujours renouvelée, charmé, instruit, ému les hommes, porte en soi sa raison d'être nécessaire et vient nécessairement de cette source éternelle où baigne toute vie.
    Ce n'est peut-être qu'une petite goutte de rosée retenue au creux d'une feuille, mais cette goutte étincelle des feux de la première aurore. " [...] Si les générations, de siècle en siècle, se sont transmis sans défaillance et comme un legs universel le patrimoine de ces Contes, c'est qu'il y avait en eux une respiration éternellement véritable et qui donnait du souffle, une sagesse qui se posait d'emblée, et sans même qu'elle le sût, dans l'innocence des âmes: une expérience préalable que rien ne pourra remplacer.
    Parmi les ogres terrifiants, chez les géants épouvantables, auprès des nains malicieux, devant ces fées dont on ne sait pas trop si elles sont bonnes ou mauvaises, à l'écoute d'une nature où tout est encore vivant, où les pierres, les plantes, les animaux domestiques ou sauvages retrouvent leur vérité et dialoguent avec les hommes comme ils l'ont toujours fait dans les mythes qui nous parlent de l'âge d'or, en présence des bons et des mauvais sentiments qui s'empoignent et s'entre-déchirent, devant les triomphes enfin, d'autant plus souverains que la démarche qui y conduit est irrationnelle, [...] un enfant [...] recevait sa leçon de vie, entrait dans le drame par tous ses pores, goûtait le charme jusque dans le battement secret de son sang.
    Et quel plus délicieux apprentissage que son refuge dans l'amour au moment des pires effrois ? Armel Guerne, Extrait de la préface à l'édition de 1967.

  • L'oie Capucine découvre... Bordeaux et la Gironde Pour toute la famille Jouez et découvrez Bordeaux et la Gironde.
    Ce jeu traditionnel du jeu de l'Oie vous emmènera de la place de la Bourse à Bordeaux au phare de Cordouan, en passant par Saint Émilion, Arcachon, l'Île Verte, le château Rothschild... Lieux incontournables ou méconnus, lieux accompagnés de commentaires et d'informations qui vous feront d'autant plus aimer ce beau département qu'est la Gironde.

  • Sur la colline du printemps, à Tokyo, le temple soto zen bouddhique Sengaku-ji ??? célèbre la mémoire des samouraïs, les ronin morts par fidélité à la tradition.

    Ils étaient quarante-sept, comme le nombre des haïkus de ce recueil, évoquant les saisons, la tradition, le bestiaire, la mouche et l'instant.

  • Faire découvrir ou redécouvrir le pays d'Armagnac d'une façon ludique.
    Parcourir les chemins du département du Gers en compagnie de l'Oie Capucine est l'occasion de découvrir une multitude de plaisirs variés.

    Comment les découvrir ?
    Entrez dans le jeu !
    Le jeu se joue comme un jeu de l'oie classique, mais dès le premier lancer de dés, vous ouvrez l'album et correspondant à la case du jeu, le lieu est dévoilé par des photographies, des dessins et les textes de Chantal Armagnac. En jouant on revisite l'histoire du pays d'Armagnac en compagnie des Mousquetaires accompagné par les musiciens du festival de jazz de Marciac.

empty