Littérature traduite

  • La baleine la plus seule au monde Nouv.

    Lila vit dans un phare ou` elle collectionne les coquillages que son papa lui rapporte de ses expe´ditions. Il est oce´anographe et il passe beaucoup de temps a` faire des recherches. Trop... Il a pour passion une baleine solitaire que ses conge´ne`res ne peuvent trouver car elle e´met des signaux a` 52 hertz quand les autres e´mettent entre 12 et 25 hertz.

    Lila aussi se sent seule quand son papa part a` l'autre bout de la plane`te dans son sous-marin. Et elle se sent e´trangement relie´e a` cette baleine qui lui vole son papa. Et si Lila et Baleine se rencontraient...

  • Une revisite de ce classique sublimée par les illustrations modernes et majestueuses de Valeria Docampo et une traduction dynamique réalisée par une passionnée, Emmanuèle Sandron. Texte intégral

  • DJ Ice

    Love Maia

    Marley Johnnywas Dylan est un passionné de musique. Le jour, Marley étudie d'arrache-pied pour ne pas perdre sa bourse d'étude dans la très sélect high school que fréquentent de nombreux snobs privilégiés, tout en rêvant à la belle Lea Hall. Le soir, il bosse dans une pizzeria pour payer le loyer et entretenir sa mère héroïnomane. Son rêve ? Devenir un D.J. professionnel, passer ses nuits derrière ses platines à tirer des sons époustouflants de ses «bootlegs», «mashups» et «medleys».
    Quand le hasard lui ouvre les portes d'une boîte de nuit en tant que D.J., Marley voit sa vie s'emballer, entre la musique électro, les clubs embrumés et les nouveaux amis. Mais quand le malheur le frappe, il doit choisir entre sa passion et sa famille. Dans ce roman, l'auteur brosse un portrait puissant et inspirant d'un garçon qui essaie de suivre sa passion malgré les revers du destin.

  • Sur la banquise, trois pingouins (deux grands et un petit) s'interrogent. Dieu existe-t-il ? Voit-il vraiment tout ? Est-ce vrai qu'il édicte des règles et qu'il se fâche tout rouge si on ne les respecte pas ? Et surtout, pourquoi a-t-il provoqué le Déluge, qui menace aujourd'hui toute vie sur terre ? Le seul espoir réside en Noé, qui a choisi de sauver les espèces vivantes sur une arche qui pourra résister au cataclysme. Il n'y a qu'un problème : seuls deux représentants de chaque espèce sont admis sur l'Arche. Les deux pingouins choisis par la colombe messagère ne peuvent pas se résoudre à abandonner leur ami sur la banquise. Ils le passent en fraude dans une valise. Et leur débat métaphysique se poursuit sur l'Arche...
    Les jeunes lecteurs s'identifient directement aux trois pingouins (surtout au petit, particulièrement attachant par ses espiègleries) qui discourent en philosophes avec beaucoup d'humour. Riche en symboles et situations cocasses, ce roman pose les bonnes questions sans imposer de réponses au lecteur, qui est libre de se construire sa propre opinion, toutes croyances (ou non-croyances) confondues. Les craquantes illustrations de Jörg Mühle renforcent la richesse de ce petit roman, intelligent et indispensable.

  • Casse-noisette

    Valeria Docampo

    • Alice
    • 3 Novembre 2016

    L'album :
    C'est la veille de Noël. Marie reçoit une poupée casse-noisette, habillée comme un soldat.
    Durant la nuit, le casse-noisette et les autres poupées prennent vie. Et sous les yeux de Marie, Casse-noisette, libéré de la malédiction qui lui avait été jetée, devient un très charmant prince qui l'emmène avec lui.

    Ce qu'il faut en penser :
    À l'origine orchestré par Tchaïkovsky et chorégraphié par Ivanov, le ballet-féerie de Casse-noisette a traversé les époques avec succès.
    Depuis 1954, le New-York city Ballet représente la version de George Balachine.
    Aujourd'hui, Valeria Docampo en propose une version illustrée qui sublime à merveille cette histoire onirique, avec de somptueux décors de salle de bal, sapin de Noël gigantesque et autre fééries.
    /> Il y a également des représentations de Casse-noisette chaque année à Paris, Bruxelles...

  • Trois pingouins (deux grands et un petit) discutent sur la banquise : " C'est qui, Dieu ? - Il est grand, tout-puissant et invisible ! - Invisible ? Mais alors, comment savoir s'il existe vraiment ? " Absorbés par leur discussion, les trois amis ne voient pas tout de suite que la pluie s'est mise à tomber.
    Et quelle pluie ! Un vrai Déluge ! Heureusement, la colombe arrive juste à temps avec des tickets pour l'Arche de Noé. Mais il n'y a que deux places par espèce... Vite, il faut trouver une solution ! L'Arche part à huit heures !

  • Une petite fille et sa grand-mère vont souvent cueillir des fruits dans les bois. Un jour, la petite fille s'y rend seule... et elle y rencontre une vilaine vieille dame qui prétend que les fruits sont à elle seule. En colère, la vieille dame jette un sort à la petite fille qui se transforme en squelette. Comment va-t-elle pouvoir rompre le sort ? Il parait que, il y a longtemps, un petit garçon a vécu la même situation. C'est un bon point de départ d'essayer de le retrouver.

  • L'immortelle

    Ricard Ruiz Garzon

    Judit a bientôt douze ans. Passionnée de dessin, elle se rend régulièrement au parc des Bastions, à Genève, pour croquer les pièces des jeux d'échec géants. Un jour, elle rencontre Roger et son père, qui lui apprennent à jouer. Dès lors, Judit accorde aux échecs autant de temps et d'investissement qu'au dessin. Elle s'entraîne, fait des progrès, jusqu'à tenter sa chance face à Mister Aliyat, un vieil Iranien imbattable qui joue tous les jours dans le parc.
    Mais Mister Aliyat n'a pas de papiers, et risque de se faire expulser. Alors Judit, utilisant tous les moyens possibles, réunissant toutes les personnes qui pourraient l'aider, mettant en pratique tout ce que la vie lui a appris, dispute une partie d'échec médiatisée contre son mentor pour plaider sa cause. Se déroule alors un très intense face-à-face, dont l'enjeu dépasse l'idée même de victoire.

  • Depuis la mort de sa mère, thomas, douze ans, et son papa artiste peintre se sont repliés sur eux-mêmes.
    Rien ne les fait sortir de leur chagrin et de leur solitude. jusqu'à l'arrivée de tilly et de ses parents, les nouveaux voisins. tilly a quinze ans. avec ses tresses et ses habits aux couleurs vives, elle ressemble à fifi brindacier. mais tilly n'est pas tout à fait comme les autres : elle est trisomique. sa bonne humeur, sa vivacité, ses éclats de rire et son monde imaginaire vont redonner à thomas et à son père le goût de vivre.
    Et les aider à accepter l'inacceptable. un roman tendre, émouvant et drôle, sur une amitié entre deux enfants qui s'épanouit malgré leurs différences - ou peut-être par la grâce de leurs différences... le récit est mené à la première personne (par thomas, le jeune narrateur), ce qui le rend encore plus attachant.

  • Une ville en bleu et jaune.
    Par Ivana Pipal et Ljerka Rebrovic.

    Thèmes abordés : conflits de voisinage.
    Niveau de lecture : dès 5 ans.

    L'album :
    Les habitants d'une petite ville traversée par une rivière vivent en harmonie. Sur une rive, on s'est spécialisé en fabrication de chaussures. Sur l'autre, en vente de parapluies. Un vieux pont réunit les habitants et leur permet de traverser la rivière qui les sépare. Pourtant à l'origine fédérateur, ce pont va devenir le symbole de leur discorde le jour où il faut le repeindre. Mais comment faire pour régler ce conflit ?

    Ce qu'il faut en penser :
    L'idée a germé en Croatie, comme elle aurait malheureusement pu dans tellement d'autres endroits dans le monde.
    Ljerka et Ivana traitent l'universel problème du conflit frontalier avec humour et dérision, à travers des illustrations où se reflète tout l'absurdité du litige qui opposent les villageois bleus et jaunes.
    On pourrait recenser tous les pays, régions ou familles qui vivent ce genre de situation, mais on ne serait pas exhaustif tant la liste est longue. Les conflits dénués de sens ont toujours été, mais, avec le temps et la bonne volonté, les Hommes finissent souvent par retrouver la raison, comme dans Une ville en bleu et jaune...

  • Toda vit avec son papa, un pâtissier qui cuit tous les jours vingt sortes de gâteaux et trois sortes de tartes. Malheureusement, un jour, papa doit partir défendre le pays car, dans certaines régions, les gens se battent les uns contre les autres. Toda apprend dans le manuel " Ce que tout bon soldat doit savoir " que papa va devoir se déguiser en buisson afin de ne pas être repéré par les ennemis.
    Mamy vient s'occuper de Toda en attendant que papa revienne. Mais, finalement, le pays tout entier devient trop dangereux et la petite fille est envoyée à l'étranger, chez sa maman qu'elle ne connaît pas. La fillette entame un voyage rempli d'aventures et de rebondissements, pour arriver " là-bas " : là où il n'y a pas la guerre. Voici le lecteur embarqué dans le récit à la première personne de l'expérience de n'importe quel fugitif de guerre enfant.

  • L'école de Quentin organise un concours de cuisine.
    Grâce à un ami de ses parents qui est souschef Aux saveurs du palais, un restaurant très coté, le jeune garçon va passer ses vacances à faire le commis pour s'entraîner. Quentin pensait s'ennuyer, mais des choses étranges se passent dans cette cuisine.
    Le nouveau chef pâtissier, Amédée, se révèle être un génie. Ses desserts sont adulés. Les clients ne peuvent s'empêcher de le complimenter. Or, invariablement, ces mêmes clients sont hospitalisés d'urgence le lendemain. C'est d'autant plus étrange qu'Amédée semble tirer ses recettes d'un vieux grimoire.
    Et qu'il a obtenu sa place grâce à un accident du précédent chef pâtissier...
    Quentin et Clémence, sa voisine, décident de mener l'enquête...
    Un nouveau roman de Florence Jenner Metz très réussi qui mêle une fois encore fantastique, suspense et amitié. Une jolie recette sans cesse revisitée.
    On ne s'en lasse pas.

  • Adam n'aime pas Koala. Il faut dire que Koala est un peu effrayant. Il est toujours là, collé contre lui, même quand Adam essaie de s'en débarrasser. Mais pourquoi ?!

  • ERNEST

    Catherine Rayner

    • Alice
    • 4 Septembre 2014

    Le roman :
    Ernest est un élan. Un élan très grand. Un élan trop grand pour le format d'un livre. Mais il est aussi très obstiné. Il veut à tout prix apparaître en entier sur une page. Alors, avec l'aide de son ami, le petit écureuil, il essaie en poussant par devant, en tirant par derrière. Rien n'y fait : il y a toujours un bout qui dépasse. Ernest perd espoir. Heureusement, son petit compagnon a une idée de génie. L'écureuil déniche un rouleau de bande adhésive, l'élan toutes sortes de papiers. Mais que fabriquent-ils ?

    Ce qu'il faut en penser :
    Entraide (« on a toujours besoin d'un plus petit que soi »), imagination et débrouillardise sont les thèmes de cet album un peu loufoque et surtout très tendre, qui met en scène un élan géant à la bouille plus que comique, un petit écureuil malin et sympathique, et. un livre réunis dans un « grand » album.

  • Torsepied

    Ellen Potter

    Les enfants Cherchemidi sont trois : Otto, le plus vieux et le plus étrange ; Lucia, qui espère toujours que quelque chose d'intéressant se passe ; et Max, qui pense toujours tout savoir. C'est l'un des trois qui raconte l'histoire, mais vous n'avez qu'à deviner lequel.
    La mère d'Otto, Lucia et Max a disparu il y a quelques années. les rumeurs les plus folles courent à ce sujet dans le village. Depuis cette disparition, Otto n'a plus prononcé un seul mot, et n'a plus quitté l'écharpe qui lui entoure le cou.
    Leur père a comme métier de faire le portrait de souverains tombés en disgrâce, ce qui l'oblige à faire de nombreux voyages - et ce qui explique qu'il est rarement payé. C'est à cause d'un de ces voyages et d'un rendez-vous manqué avec leur baby-sitter attitrée que les enfants vont décider de se rendre à l'improviste chez une vieille tante qu'ils n'ont jamais vue, à Ronfleur-sur-Mer.
    Ils découvrent avec surprise que la vieille tante en question :
    1) n'est pas vieille du tout ;
    2) habite une sorte de château hanté miniature ;
    3) juste à côté d'un vrai grand château dont le donjon renferme, selon la légende, le fils difforme de la famille Torsepied.
    Les enfants vont bien sûr essayer d'entrer en contact avec lui. Et si toutes ces aventures abracadabrantes les menaient finalement sur la piste de leur mère disparue ?

  • Le grand saut

    ,

    • Alice
    • 23 Mars 2017

    Le grand saut. Celui d'une petite fille dans la lumière. Dans la vie.
    Elle vient de voir le jour, une valise à la main. De ce bagage - objet à la symbolique forte - elle va en sortir « la femme de sa vie ». C'est ainsi que se présente sa maman qui, elle aussi arrive avec une valise. Quelles merveilles va-t-elle en sortir pour Sophie (le nom qu'elle vient de donner à l'enfant)?

  • Le roman :
    Cette fille différente, c'est Evie (on vous épargne son vrai nom, inventé par sa mère). Elle a été scolarisée à domicile, dans une maison durable que sa mère et elle ont construite pour y vivre en autonomie, avec poules et vaches.
    Sauf que, pour pouvoir s'inscrire dans l'université de ses rêves (pour suivre un programme de planification urbaine avec spécialisation en justice sociale), il faut au moins qu'Evie fasse un an de lycée.
    C'est comme ça qu'elle débarque à seize ans dans les couloirs obscurs d'un lycée absolument banal... pour les étudiants qui sont formatés depuis leur enfance à trouver tout normal. Ce ne l'est pas pour Evie, qui vit son année scolaire comme une expérience ethnographique et qui pose des questions qui dérangent sur la discrimination, le respect, l'abus de pouvoir... Ça lui vaudra dans un premier temps une grande popularité... mais ça fera ensuite fuir jusqu'à ses plus proches amis.

    Ce qu'il faut en penser :
    Quelle serait votre attitude si un de vos amis proches avait une relation avec un de vos professeurs ? Et si vous étiez avec 10 autres personnes sur une barque prête à couler, qui jetteriez-vous par dessus bord ? Dans ce roman, Evie nous invite à nous remettre en question. Presque à chaque chapitre, le lecteur se fait la réflexion « mais c'est vrai, au fond ! ce n'est pas normal, ça ! ». Evie pose un regard neuf sur tout, et ose se plaindre de ce qu'elle trouve injuste. Ce qui est rare... mais pas sans coût.
    Le roman aborde des thèmes porteurs (l'écologie, les inégalités sociales, la liberté d'expression...) sur fond d'amitié et d'amour.

  • La théorie du grand tout

    J.J. Johnson

    Jaime est morte par accident à 15 ans. Et Sarah se sent responsable car l'accident est dû à une distraction de sa part. Jaime, c'était sa meilleur amie. Son âme soeur. Comment vivre après un tel drame ? En se repliant sur soi ? En fuyant ses anciens amis ? En évitant de penser ? Ou en essayant d'apprivoiser sa tristesse ? Sarah découvre progressivement que ce deuil l'a profondément changée et qu'il ne sert à rien d'essayer d'étouffer sa nouvelle personnalité.

  • Au centre de ce récit tendu à se rompre, Malvina, treize ans.
    Les vacances de Pâques commencent. La grand-mère de Malvina est morte, et quelqu'un doit s'occuper du grand-père qui vit désormais seul dans son appartement ; sa mère souffre de migraines chroniques et s'est complètement retirée de la vie de famille ; ses frères et soeurs ont déjà quitté la maison et se désintéressent du problème ; quant à son père, il se contente de donner des ordres. Malvina sera donc le « petit chaperon rouge » qui, à vélo, chaque jour, apporte un repas chaud et une bouteille de vin rouge au grand-père.
    Lors de sa dernière visite, il a demandé à sa « petite-fille préférée » si elle avait déjà un petit ami, et l'a embrassée sur la bouche. Malvina est restée seule avec sa honte, incapable d'en parler. Seule ? Pas tout à fait : il y a Lizzy, son amie de toujours, madame Bitschek, la voisine polonaise, et puis un gars du quartier, surnommé Traque. Jour après jour, nous plongeons dans l'intimité de cette attachante héroïne, qui nous fait tout partager : ses souvenirs d'enfance profondément enfouis, sa peur et son sentiment de culpabilité, la naissance de son premier amour, sa complicité avec sa meilleure amie, ses relations conflictuelles avec le reste de sa famille

  • Il y a cinq choses dont Faye Noman est certaine : Sa mère n'a pas pris la peine de prononcer son nom à voix haute avant de l'inscrire au registre des naissances.
    Ce problème serait moins important si elle ne mesurait pas déjà presque 1,80 m à seulement 12 ans. Moins important, aussi, si sa mère ne s'obstinait pas à s'habiller comme une hippie et pouvait lui donner une réponse claire sur l'identité de son père. Moins important, encore, si parler à quelqu'un de son âge ne lui semblait pas une tâche insurmontable. Il existe certainement un endroit sur terre, quelque part, où elle se sent chez elle...
    Non ? Cet endroit, Faye espère l'avoir trouvé le jour où une lettre arrive pour l'inviter à passer une semaine dans un camping, pour une grande réunion organisée par la famille de son père... Elle y découvrira que les principes d'éducation rien moins qu'originaux qu'a appliqués son excentrique de mère ont certains avantages, entre autres de lui avoir donné un esprit d'indépendance et la faculté de prendre des décisions.

  • Wa-Wa l'oie

    Laura Wall

    • Alice
    • 15 Juin 2017

    Sophie se prend d'amitié pour une petite oie qu'elle a rencontrée dans un parc. Elle convainc sa maman de la ramener à la maison et la nomme Wa-Wa. Ensemble, elles vont vivre plein d'aventures super chouettes : une fête d'anniversaire, un jour d'école, la visite d'un zoo, etc.
    Wa-Wa ne manque pas une occasion de faire des farces. La vie n'est jamais triste avec elle.

  • La reine des mouettes

    Rutu Briedi

    • Alice
    • 19 Mars 2020

    Renata n'a pas une vie facile. Elle hait les bruits qui l'entourent : ceux des enfants qui jouent, ceux de ces voisins qui écoutent la musique trop fort et, pire que tout, ceux des mouettes qui sans cesse viennent crier à sa fenêtre. Tous les jours, des centaines de mouettes s'obstinent à lui apporter des harengs alors que Renata déteste ça. Mais pourquoi ?

  • Anna mène une vie heureuse auprès de ses parents à Cape Cod. Sa tante, son oncle et sa cousine Tara s'installent dans la maison voisine, une vieille bicoque hantée par la sorcière Goody Hallett qui pétrifie la bouche de ceux qui trahissent les secrets.
    Anna découvre que sa cousine Tara envoie des bouteilles à la mer. Quelle fille étrange. Pourquoi dit-elle à qui veut l'entendre que sa couleur préférée est le rouge car c'est celle qui dit " Stop " ?
    La mère de Tara se suicide. " Maman a vu quelque chose qu'elle ne voulait pas voir ", dit la jeune fille avant de se réfugier dans les dunes, le regard vide.
    Anna ne sait pas comment réagir. L'annonce qu'un banc de baleines vient de s'échouer sur la plage arrive presque comme un soulagement. Elle va pouvoir agir ! Pour Tara aussi, c'est une occasion inespérée. Les deux cousines participent avec ardeur à l'opération de sauvetage, comme si, en sauvant les baleines, elles sauvaient ce qui est en péril en elles.
    Donnant le meilleur d'elle-même pour ramener un baleineau à la vie, Tara va peu à peu se mettre à parler et révéler à Anna la relation incestueuse que lui impose son père. Et non, aucune sorcière ne va la pétrifier ! Et oui, la parole est libératrice. Une nouvelle vie commence pour Tara.

  • Le Snurtch n'arrête pas d'embêter Julie. Il gribouille et il mâchouille. Il chipote et il rote. Il dit des gros mots. Et, pire, le Snurtch ne quitte jamais Julie.
    Le problème, c'est que personne d'autre ne le voit et ne la croit quand elle dit que c'est le Snurtch qui fait tout ça. Jusqu'au jour où...

empty