Javier Negrete

  • Chroniques de Tramorée t.1 : Zémal Nouv.

    Si la plupart des romans de fantasy se déroulent dans une atmosphère médiévale et plutôt nordique, Negrete a opté pour un cadre méditerranéen et pour l'Antiquité, la Grèce, Rome, l'Égypte, Babylone.
    Une formidable saga d'aventure nourrie de fantasy, d'Antiquité et de littérature picaresque.

    « Tariman, le dieu forgeron, descendit vers le feu éternel du Pratès, les abysses de l'enfer. Là, en secret, il forgea Zémal, l'Épée de Feu. Il invoqua les pouvoirs de la terre et du ciel, le feu des comètes, la lumière des étoiles, et les enferma tous dans une lame éblouissante par son éclat. ».
    Telle est l'origine de Zémal, nous dit le mythe des Âges.
    Elle est le symbole du pouvoir et procure à qui la détient, le Zémalnit, une influence décisive dans les royaumes de Tramorée.
    Or, à la veille de l'an mil, alors que des forces obscures oeuvrent à rallumer la guerre entre les hommes et les dieux disparus, le dernier détenteur de la lame de feu vient à mourir. Seul un tahédoran, grand maître de l'épée, peut participer à sa quête et se l'approprier à son tour. Sept prétendants vont se la disputer.
    Derguin Gorion et Mikhon Tiq n'ont pas vingt ans, l'un se destinait à l'épée, l'autre est le disciple d'un mage.
    Voici l'aventure de ces deux amis saisis dans cette quête où l'avenir même de la Tramorée est en jeu, car ce n'est pas seulement l'ambition du pouvoir qui est en jeu - des forces mystérieuses cherchent à semer la discorde entre les humains et les dieux, bannis depuis longtemps de ce monde.

  • Alexandre le Grand est mort à Babylone le 28 daisios au soir, c'est-à-dire le 10 juin de l'an 323 avant J-C., à l'âge de trente-trois ans. Alexandre le Grand ne meurt pas ce jour-là. Un mystérieux médecin qui se dit envoyé par l'oracle de Delphes le sauve d'une tentative d'empoisonnement. Six ans plus tard, Alexandre a tourné son regard vers l'Occident. Sur le chemin de ses nouvelles conquêtes se dresse alors la république de Rome, tout autant que lui convaincue de la grandeur de son destin.
    Qui des phalanges macédoniennes et des légions romaines aura la suprématie ? Entre l'histoire, l'uchronie et la fantasy, Javier Negrete revisite l'Antiquité, nourri par sa culture de la Grèce classique, sa passion des destins exceptionnels et son attention portée aux êtres qui les subissent.

  • Nous sommes sûres d'être de parfaites justicières. Quand un homme a les mains pures, il n'a pas à craindre que notre courroux marche contre lui, et il traverse la vie sans dommage.
    Mais quand un criminel tel que celui-ci cache ses mains ensanglantées, témoins véridiques, nous allons au secours des morts et nous paraissons pour exiger impitoyablement de lui le prix du sang.
    Choeur des Furies dans Eschyle Le thème au coeur de ce livre est le transhumanisme.
    Dans un « décor classique » - nous sommes au XXII e siècle, les humains ont essaimé dans l'espace et y sont confrontés à d'autres espèces extraterrestres, dont les Tritons qui maîtrisent le voyage supra-luminique - les Furies dont il est question sont celles de la mythologie grecque, et le criminel auquel elles sont confrontées est Érèmos (qui signifie « désert », « solitude » en grec), un « génète ».
    À la suite d'une loi interdisant les humains modifiés, dont les capacités physiques en faisaient essentiellement des tueurs à l'usage des puissants, ils ont tous été suppri- més... théoriquement.
    Quand le roman commence, vingt ans après, Érèmos, qui avait été cryogénisé, est réactivé pour intervenir sur une planète où un « Objet » mystérieux est apparu et un vaisseau triton s'est abîmé. Le plus grand secret entoure l'affaire et les Tritons réclament la restitution des deux sous peine de détruire l'humanité. Nul doute qu'il s'agit d'un moyen d'accéder au voyage interstellaire.
    La puissante compagnie Honyc délègue donc inco- gnito Érèmos sur la planète bagne Radhamante à 57 années-lumière de la Terre afin qu'il résolve l'énigme du mystérieux Objet et que son usage leur revienne en prio- rité. Il a 13 jours, voyage compris, pour cela.
    L'enquête d'Érèmos, sous l'identité d'un homme ayant assassiné sa femme, est jalonnée de rencontres qui vont lui permettre de comprendre le fonctionnement de cette planète et d'agir pour remplir son contrat, la prin- cipale étant celle de Clara, linguiste, qu'il a eu comme élève avant sa cryogénisation - il était professeur de litté- rature latine et grecque au civil.
    La puissance du roman tient dans l'interrogation sur sa propre nature à laquelle Érèmos est confronté à mesure que ces quelques jours de vie supplémentaires s'égrènent. Sa « nature » ne lui donne que le choix de l'exécution de sa mission ; sa « culture » lui fait se poser des questions morales et politiques que sa relation à Clara rend charnelles.
    Le lecteur est littéralement piégé par l'empathie qu'il éprouve pour ce personnage qui passe de transhumain à humain, et jusqu'au bout on attend conjointement la résolution du conflit avec les extra-terrestres et le chan- gement de « nature » d'Érèmos.
    Conclusion : un roman d'action type James Bond, avec immortels, oracle, citations d'Homère et de Thucydide, et sexe.

  • " Tu deviendras un homme et ton seigneur un dieu ", tel est l'oracle que son défunt père a transmis à Euctémon.
    Si le premier volet de la prédiction lui demeure obscur (n'est-il pas déjà un homme ?), le second lui paraît évident. Car Euctémon est le médecin personnel d'Alexandre le Grand, roi de Macédoine et conquérant de la moitié du monde. Alexandre qu'il a sauvé de la mort à Babylone, qui a conduit ses armées vers l'Occident, qui vient de s'emparer de Rome et s'apprête à l'expédition la plus extraordinaire qui soit : la découverte des régions hyperboréennes, la quête du temple du Destin mentionné par Platon à la fin de La République, où séjournent les Moires qui président aux destinées humaines.
    Après Le regard des Furies, revoici Javier Negrete, avec un roman étonnant où se mêlent l'histoire, l'aventure, le mythe, la fantasy... et plus encore.

  • Vint l'heure de donner naissance à zeus, son sixième enfant, et rhéa supplia sa mère de l'aider à accoucher en secret.
    Lorsque zeus naquit, gaia l'emmena en crète, oú elle l'abrita dans une grotte impénétrable sous les flancs boisés du mont ida. entre-temps, rhéa prit une pierre que gaia avait secrétée en son sein, la recouvrit d'une laine imprégnée d'huile, l'emmaillota et la présenta à cronos. l'infortuné souverain n'en fit qu'une bouchée, croyant qu'il s'agissait de zeus. quand zeus vint à grandir. aujourd'hui beaucoup imputent à la race grouillante des hommes les malheurs de la terre.
    Les géants menacent d'envahir leur domaine, les satyres, centaures et autres faunes veulent leur disparition. dans les couloirs mêmes de l'olympe, querelles, intrigues et complots vont bon train chez les dieux dévorés par la soif du pouvoir et les appétits charnels. typhon, enfin, un être monstrueux, mi-géant, mi-dragon, et qui se dit fils de cronos, a décidé de détrôner zeus, le maître de l'olympe.
    Seigneurs de l'olympe est un roman d'heroic fantasy dont les personnages sont ceux de la mythologie grecque. on y verra zeus abattu et zeus reconquérant, la sage mais non si chaste athéna, le bouillant mais balourd arès, dieu de la guerre, le malheureux héphaïstos, on y croisera l'irrésistible et insatiable aphrodite ainsi qu'une cohorte de dieux et de héros. quand les dieux parcouraient le monde. seigneurs de l'olympe a obtenu en espagne le prestigieux prix minotauro.

  • Tariman, le dieu forgeron, descendit vers le feu éternel du Pratès, les abysses de l'enfer.
    Là, en secret, il forgea Zémal, l'Epée de Feu. Il invoqua les pouvoirs de la terre et du ciel, le feu des comètes, la lumière des étoiles, et les enferma tous dans une lame éblouissante par son éclat. Telle est l'origine de Zémal, nous dit le mythe des Ages. Or, à la veille de l'an mil, alors que des forces obscures oeuvrent à rallumer la guerre entre les hommes et les dieux disparus, le dernier détenteur de la lame de feu vient à mourir.
    Seul un tahédoran, grand maître de l'épée, peut participer à sa quête et se l'approprier à son tour. Derguin Gorion et Mikhon Tiq n'ont pas vingt ans; l'un se destinait à l'épée, l'autre est le disciple d'un mage. Voici l'aventure de deux amis saisis dans cette quête où l'avenir même de la Tramorée est en jeu. Mais quand Javier Negrete, aujourd'hui l'un des maîtres de l'imaginaire en Europe, aborde l'épopée fantastique, il y a plus à venir qu'il ne paraît.

  • Yugaroï la nuit des dieux, troisième et avant-dernier volet de la saga. Le récit souvre sur larrivée de Derguin Gorion et Mikhon Tiq à Narak, entièrement dévastée. Aussitôt, un flash-back nous entraîne deux semaines en arrière, à la bataille de la Roche de Sang. À linstant où les Atagaïres et les Invaincus de la Horde Rouge partent à lassaut de la puissante armée du Martal, là où sachève Syfrõn. Et lon apprend que peu après un proche de Derguin lui a dérobé lÉpée de Feu, ce qui aura de funestes conséquences pour le jeune Zémalnit et toute lhumanité. Dans ce récit choral, Javier Negrete redonne vie aux héros des deux tomes précédents, de même quau continent de Tramorée avec ses rites, ses saveurs, ses parfums, sa musique, ses couleurs, sa fureur et sa sensualité en usant dune palette riche et variée à lextrême. Mais le tome 3 est également le livre des révélations au regard des mystères qui jalonnent les premiers épisodes de cette épopée fantastique. Lauteur espagnol nous invite ici à explorer les hauteurs célestes et les entrailles de cet univers dans un souci de cohérence par rapport aux premiers opus.

  • La fin approche. Dans quelques jours, les trois lunes s'aligneront et le dieu Tubilok ouvrira les portes de l'infernal Pratès. La Tramorée sera anéantie. Mais les dieux ne sont pas des dieux et quelques audacieux, refusant le destin qui leur est promis, sont décidés à les affronter. Agarta, c'est l'envers de Tramorée, c'est le monde à l'intérieur du monde, avec sa physique et sa géographie propres.
    Et c'est en Agarta désormais, sous les flammes rouges du Pratès, son soleil artificiel, que se retrouvent Kratos, Derguin et l'intraitable Togul Barok, les mages qui les protègent et celui qui peut-être les combat. Mais le chemin vers l'affrontement décisif est encore long et semé d'embûches. Magie et technologie se confondent, fantasy et science-fiction se rassemblent dans un univers où les héros sont condamnés à périr ou aller de l'avant.
    Pratès conclut magistralement les cinq livres de la "Chronique de Tramorée". Javier Negrete s'y révèle comme un maître latin de l'imaginaire.

  • Derguin Gorion a conquis l'Epée de Feu.
    Il est le Zémalnit. Mais les temps sont durs en Tramorée. Une météorite est tombée dans le Nord, empoisonnant les terres. Dans le Sud, les hordes aïfolu se sont rassemblées sous la houlette d'un nouveau messie qui prêche la guerre sainte au nom d'un dieu innommable.

  • Dans quelques jours, les trois lunes s´aligneront et le dieu Tubilok ouvrira les portes de l´infernal Pratès. LaTramorée sera anéantie. Et c´est une coalition hétéroclite qui court contre la montre pour y faire obstacle. Kratos et Derguin font route séparément vers la mystérieuse Tartara, la cité interdite au-dessus de l´abîme, avec l´assistance des mages Kalagorinôr. Mille ans après Zémal, le dieu Tariman s´est remis à forger une épée de pouvoir. Hélas Mikhon Tiq, sachant le terrible secret de son origine, semble avoir rallié le camp de Tubilok. Les pièces sont en position sur l´échiquier pour l´affrontement décisif. Certains veulent sauver la Tramorée ou y étendre leur pouvoir, d´autres briguent la domination de la Réalité dans son ensemble. La bataille finale, qui aura lieu sous les flammes rouges du Pratès, au coeur de Tramorée, décidera du sort de plusieurs mondes.


  • tariman, le dieu forgeron, descendit vers le feu éternel du pratès, les abysses de l'enfer.
    là, en secret, il forgea zémal, l'epée de feu. il invoqua les pouvoirs de la terre et du ciel, le feu des comètes, la lumière des étoiles, et les enferma tous dans une lame éblouissante par son éclat. telle est l'origine de zémal, nous dit le mythe des ages. or, à la veille de l'an mil, alors que des forces obscures oeuvrent à rallumer la guerre entre les hommes et les dieux disparus, le dernier détenteur de la lame de feu vient à mourir.
    seul un tahédoran, grand maître de l'épée, peut participer à sa quête et se l'approprier à son tour. derguin gorion et mikhon tiq n'ont pas vingt ans ; l'un se destinait à l'épée, l'autre est le disciple d'un mage. voici l'aventure de ces deux amis saisis dans cette quête oú l'avenir même de la tramorée est en jeu. mais quand javier negrete, aujourd'hui l'un des maîtres de l'imaginaire en europe, aborde l'épopée fantastique, il y a plus à venir qu'il ne paraît.


  • Derguin Gorion a conquis l'Epée de Feu.
    Il est le Zémalnit. Mais les temps sont durs en Tramorée. Une météorite est tombée dans le Nord, empoisonnant les terres. Dans le Sud, les hordes aïfolu se sont rassemblées sous la houlette d'un nouveau messie qui prêche la guerre sainte au nom d'un dieu innommable. Sorciers, démons, héros déchirés, amazones intrépides, cités inouïes, campagnes militaires, manoeuvres politiques, passions dévorantes, mystère, honneur et fourberie, Javier Negrete maîtrise tous les registres de l'épopée fantastique et les anime avec une furia qui n'appartient qu'à lui.
    Mais ce qui le distingue dans ce domaine où les Anglo-Saxons font référence, c'est sa profonde culture gréco-romaine, source d'une mythologie différente. Il est le grand auteur de fantasy d'Europe latine. Et, derrière sa fantasy, il y a plus... " Syfron " porte à des hauteurs nouvelles l'épopée commencée dans " Zémal ".

  • Chronique de Tramorée t.2 : Syfron Nouv.

    Sorciers, démons, héros déchirés, amazones intrépides, cités inouïes, campagnes militaires, manoeuvres politiques, passions dévorantes, mystère, honneur et fourberie, Javier Negrete maîtrise tous les registres de l'épopée fantastique et les anime avec une furia qui n'appartient qu'à lui. Mais ce qui le distingue dans ce domaine où les Anglo-Saxons font référence, c'est sa profonde culture gréco-romaine, source d'une mythologie différente.
    Syfrõn et Atagaïre portent à des hauteurs nouvelles l'épopée commencée dans Zémal.

    Derguin Gorion a conquis l'épée de feu, Togul Barok est mort, Kratos May a rejoint la Horde Rouge, Tramorée est en paix. En paix ? Bien sûr que non.
    Une météorite est tombée dans le Nord, empoisonnant les terres. Dans le Sud, les hordes aïfolu se sont rassemblées sous la houlette d'un nouveau messie qui prêche la guerre sainte au nom d'un dieu innommable.
    La Chronique de Tramorée se fait plus sombre avec Syfrõn et Atagaïre. On suit alternativement Kratos May, blessé à l'épaule, et Derguin, réfugié dans la cité démocrate de Narak, où il forme une troupe de guerriers, hanté par le souvenir de Mikhon Tiq - il veut à tout prix libérer l'esprit de son ami, sa syfrõn, qui lui fut dérobée par l'ensorceleur Ulma Tor...

  • Chronique de Tramorée t.2 : Atagaïre Nouv.

    Sorciers, démons, héros déchirés, amazones intrépides, cités inouïes, campagnes militaires, manoeuvres politiques, passions dévorantes, mystère, honneur et fourberie, Javier Negrete maîtrise tous les registres de l'épopée fantastique et les anime avec une furia qui n'appartient qu'à lui. Mais ce qui le distingue dans ce domaine où les Anglo-Saxons font référence, c'est sa profonde culture gréco-romaine, source d'une mythologie différente.
    Syfrõn et Atagaïre portent à des hauteurs nouvelles l'épopée commencée dans Zémal.

    Derguin Gorion a conquis l'épée de feu, Togul Barok est mort, Kratos May a rejoint la Horde Rouge, Tramorée est en paix. En paix ? Bien sûr que non.
    Une météorite est tombée dans le Nord, empoisonnant les terres. Dans le Sud, les hordes aïfolu se sont rassemblées sous la houlette d'un nouveau messie qui prêche la guerre sainte au nom d'un dieu innommable.
    La Chronique de Tramorée se fait plus sombre avec Syfrõn et Atagaïre. On suit alternativement Kratos May, blessé à l'épaule, et Derguin, réfugié dans la cité démocrate de Narak, où il forme une troupe de guerriers, hanté par le souvenir de Mikhon Tiq - il veut à tout prix libérer l'esprit de son ami, sa syfrõn, qui lui fut dérobée par l'ensorceleur Ulma Tor...

empty