Jack Vance

  • Alors qu'il effectuait une mission de reconnaissance autour de la planète Tschaï, le vaisseau Explorateur IV a été abattu par un missile d'origine inconnue. Unique survivant du crash, Adam Reith découvre un monde d'une beauté et d'une âpreté sans pareilles, une terre d'aventures aussi dangereuse qu'attachante. Obsédé par l'idée de rentrer chez lui, le Terrien va traverser d'immenses et splendides paysages, rencontrer d'autres humains aux moeurs baroques et des extraterrestres belliqueux, vivre mille péripéties, perdre ses certitudes et trouver l'amitié. Parviendra-t-il à regagner un jour la Terre ? Le présent volume contient les romans initialement parus sous les titres Le Chasch, Le Wankh, Le Dirdir et Le Pnume.

  • Réunissant soixante-et-une nouvelles et courts romans, dont divers prix Hugo et Nebula, la présente intégrale numérique, riche de plusieurs inédits, achève de consacrer l'auteur de Tschaï comme l'un des plus grands conteurs du XXe siècle, un immense écrivain.

  • Miro Hetzel

    Jack Vance

    Miro Hetzel est un effectueur galactique, à savoir un enquêteur privé roublard doté d'un sens tout personnel de la légalité. Il est aussi le plus parfait des gentlemen, l'élégance personnifiée, l'idéale incarnation d'un tempérament aussi éclatant que maîtrisé. À vrai dire, de tous les effectueurs que compte l'Étendue Gaéane, Miro Hetzel est assurément le meilleur. D'où ses tarifs exorbitants - une notion toute relative, ne manquerait-il sans doute pas de remarquer. Et le caractère pour le moins retors des missions qui lui sont confiées. Missions qui le conduisent bientôt sur Maz, planète où humains, liss et olefract se partagent le pouvoir pendant que le peuple gomaz, natif des lieux, s'entretue à coups de guerres rituelles séculaires. Puis sur Thesse, en quête d'une ancienne connaissance à l'envergure inattendue... Mondes chatoyants et chamarrés, détective madré et philosophe, créatures extraterrestres impénétrables et radicalement autres : Miro Hetzel, qui réunit pour la première fois en France les aventures de son personnage éponyme, s'avère un pur distillat du talent inégalé de l'immense Jack Vance (1916-2013), maître incontesté du planet opera et de l'exotisme en science-fiction. « Jack Vance fut une révélation pour moi. Au même titre qu'a pu l'être Proust ou Henry James. » DAN SIMMONS

  • L'homme est en passe de conquérir l'ensemble du Système solaire. Mais en ces temps aventureux où l'horizon humain s'élargit aux proportions du cosmos, alors que les pionniers ouvrent de nouvelles voies à force de courage et d'abnégation, il en est certains pour profiter des mannes de l'espace, et de la pire des manières. L'âge de la piraterie spatiale pourrait bien s'annoncer... Face au mystérieux Basilic et sa flotte de forbans, Dick Murdock, jeune Vénusien ayant rejoint son père astronome dans un observatoire lunaire, semble bien démuni. Il lui faudra pourtant faire preuve de la plus grande inventivité et de ressources inattendues pour espérer sauver ses proches, mais aussi, surtout, préserver la route des étoiles... Paru en 1953, ultime roman SF inédit en français de l'immense Jack Vance (1916-2013), Les Vandales du vide inaugure la collection « Pulps », un espace éditorial dédié à l'aventure, à la science-fiction grand spectacle, à cette veine première du genre où soufflent les vents de l'épique et du cosmique.

  • « Jack Vance est le plus grand écrivain de science-fiction vivant. » George R. R. Martin « Chaque seconde de l'existence est un nouveau miracle. Considérez les innombrables éventualités et possibilités qui nous attendent à tout instant : les voies de l'avenir. Nous n'en empruntons qu'une ; les autres, qui sait donc où elles mènent ? C'est l'éternelle merveille, la magnifique incertitude du moment futur, le passé étant un tapis qui se déroule régulièrement et dont la trame est tissée de la solution des problèmes posés. » Miracle, avenir, merveille, incertitude... Tel est le cocktail de l'oeuvre de Jack Vance en général et du présent volume en particulier, qui, des stupéfiantes maisons d'Iszm aux fils de l'Arbre fanatiques, des jardins de Refuge-des-Nuages aux improbables Châteaux de la Vieille Terre, révèle une fois encore l'étendue d'un talent à nul autre pareil pour l'exotisme et les personnages roués...
    Jack Vance est né le 28 août 1916 à San Francisco. Infatigable bourlingueur, marin chevronné, il cultive depuis toujours un goût marqué pour le dépaysement. D'où le chatoiement unique de ses récits, en particulier lorsqu'il s'attache à élaborer des peintures baroques de paysages imaginaires et de civilisations insolites, tant dans le domaine du space opera ou du planet opera que dans celui d'une fantasy plus traditionnelle.
    Après Planète Géante, l'intégrale, Croisades, Monstres sur orbite et Sjambak, Le Dernier Château et autres crimes est le cinquième livre de Jack Vance publié aux éditions du Bélial'.

    Recueil de deux romans et deux novellas :

    Les Maisons d'Iszm Alice et la cité Fils de l'arbre Le Dernier château

  • Touriste en provenance d'une planète de rustres, la jeune Alice arrive dans la grande ville de Hant, avec la ferme intention de visiter ses quartiers les plus pittoresques : les jardins de Refuge-des-Nuages, la Vieille Cité, les hauteurs de Basfourré. Mais rien ne va se passer comme prévu, pour Alice comme pour ceux qui lui veulent du mal...

  • Fils de l'arbre

    Jack Vance

    C'est à la recherche de celui qui lui a volé sa femme que Joe Smith débarque sur la planète Kyril. Kyril, où pousse un arbre gigantesque qui fonde le pouvoir des Druides, une caste de prêtres fanatiques. Mais dès son arrivée, Joe Smith se retrouve embarqué dans une série de complots...

  • Sur une Terre future, les descendants de l'humanité vivent dans de gigantesques forteresses. Mais celles-ci tombent, les unes après les autres aux mains des Meks, serviteurs des humains en pleine révolte contre leurs maîtres. Bientôt il ne reste plus qu'un seul château à tenir debout... Un texte couronné par le prix Hugo 1967, catégorie « Novelette ».

empty