beaux livres 2020

  • Maître incontesté de la science-fiction, auteur de chefs-d'oeuvre tels que Ubik, Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? , récompensé par le prix Hugo en 1963 pour Le Maître du Haut Château, Philip K. Dick (1928-1982) a imprimé ses propres visions dans l'imaginaire de son public, de ses pairs et des cinéastes (Blade Runner, Total Recall, Minority Report). Psychologiquement fragile, hanté par la mort de sa soeur jumelle, par la guerre froide et la menace atomique, il a trouvé dans la science-fiction le moyen d'exprimer ses propres obsessions, sa défiance vis-à-vis du monde qui l'entoure.
    Lecteur assidu des pulps pendant sa jeunesse, amateur de littérature classique et de philosophie, Philip K. Dick propose très tôt une autre vision de la science-fiction et de la fantasy, loin de l'imagerie des space opera d'alors... Par un recours aux topoï du genre (guerres spatiales, robots menaçants...), au trompe-l'oeil de mondes parallèles, superposés ou truqués, Dick n'a cessé de questionner la réalité, le présent et le futur, en suivant les évolutions historiques et sociétales des Etats-Unis, dont il dévoilera la face sombre avec une incroyable acuité.
    Rédigées à partir de 1947, parfois à un rythme frénétique, les nouvelles jouent un rôle essentiel dans la construction dickienne : véritable laboratoire d'idées, de formats, réservoir de personnages et de néologismes, elles constituent à la fois les soubassements et la pierre angulaire d'une oeuvre foisonnante (cent vingt nouvelles et quarante-cinq romans). Au tome I de cette édition, les nouvelles composées entre 1947 et 1953 offrent une immersion aux sources du processus créatif de l'auteur, avec l'émergence d'un genre propre et l'apparition de thèmes qui nourriront l'ensemble de son oeuvre future.
    Si Dick emprunte aux standards de la science-fiction des années 1940-1950, il fait de chaque nouvelle le terrain d'expression d'une idée centrale, d'une exploration sans limite des mondes équivoques.

  • Maître incontesté de la science-fiction, auteur de chefs-d'oeuvre tels que Ubik, Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? , récompensé par le prix Hugo en 1963 pour Le Maître du Haut Château, Philip K. Dick (1928-1982) a imprimé ses propres visions dans l'imaginaire de son public, de ses pairs et des cinéastes (Blade Runner, Total Recall, Minority Report). Psychologiquement fragile, hanté par la mort de sa soeur jumelle, par la guerre froide et la menace atomique, il a trouvé dans la science-fiction le moyen d'exprimer ses propres obsessions, sa défiance vis-à-vis du monde qui l'entoure.
    Lecteur assidu des pulps pendant sa jeunesse, amateur de littérature classique et de philosophie, Philip K. Dick propose très tôt une autre vision de la science-fiction et de la fantasy, loin de l'imagerie des space opera d'alors... Par un recours aux topoï du genre (guerres spatiales, robots menaçants...), au trompe-l'oeil de mondes parallèles, superposés ou truqués, Dick n'a cessé de questionner la réalité, le présent et le futur, en suivant les évolutions historiques et sociétales des Etats-Unis, dont il dévoilera la face sombre avec une incroyable acuité.
    Rédigées à partir de 1947, parfois à un rythme frénétique, les nouvelles jouent un rôle essentiel dans la construction dickienne : véritable laboratoire d'idées, de formats, réservoir de personnages et de néologismes, elles constituent à la fois les soubassements et la pierre angulaire d'une oeuvre foisonnante (cent vingt nouvelles et quarante-cinq romans). Au tome II de cette édition, les nouvelles composées entre 1954 et 1981 reflètent toute la singularité du processus créatif de l'auteur, tiraillé entre le succès de ses récits de science-fiction et l'échec cuisant de ses romans de littérature générale.
    Si les textes brefs servent toujours de terrain d'exploration, ils témoignent aussi de l'évolution de son écriture, de la construction maîtrisée du récit et des dialogues, et composent un oeuvre à part entière dont l'aura dépasse aujourd'hui la seule littérature.

  • Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Ankh-Morpork...
    Sans jamais avoir su à qui le demander.

    Complément idéal à Tout Ankh-Morpork, le guide touristique exhaustif de la plus grande ville du Disque-monde, Les Archives d'Ankh-Morpork offrent aux curieux de tout poil (mais aussi de plumes, de peau, de chitine et de granit) une occasion unique d'en apprendre plus sur les lieux d'enseignement, les guildes et les administrations qui forment les rouages de cette mécanique urbaine bien huilée sous la vigilante férule du seigneur Havelock Vétérini.
    Ce premier volume s'intéresse tout particulièrement à l'Université de l'Invisible, à la Guilde des Assassins, à celle des Voleurs ainsi qu'à la poste. Le lecteur y découvrira les règlements intérieurs, les personnels enseignants et administratifs, les membres tant célèbres qu'infâmes de ces institutions, sans lesquelles Ankh- Morpork ne serait pas la même.
    Les Archives d'Ankh-Morpork est un album illustré par Paul Kidby qui reprend une partie des textes écrits par Terry Pratchett pour les agendas du Disque-monde qui ont paru en Grande- Bretagne entre 1998 et 2008 auxquels a été ajouté du contenu inédit tant textuel que graphique.

  • Un thème universel de quête et de rédemption pour un formidable roman d'aventure et de mystère.
    Né en 1978 à Paris, Fabien Clavel a suivi des études de lettres classiques au terme desquelles il est devenu enseignant. Il est l'auteur de plusieurs romans de fantasy et de science-fiction, aussi bien en littérature jeunesse et adulte.

  • Necronomicon

    Simon

    « Ceci est le témoignage de tout ce que j'ai vu, et de tout ce que j'ai appris. Je dois noter tout ce que je peux à propos des horreurs qui hantent le monde extérieur. Et si je ne parviens pas à achever ma tâche, servez-vous de ce que vous trouverez ici pour découvrir le reste, car le temps est compté et l'humanité ne sait pas quelles calamités sont sur le point de s'abattre sur elle. QUE LES DIEUX VOUS ACCORDENT DE MOURIR AVANT QUE LES GRANDS ANCIENS RÈGNENT DE NOUVEAU SUR LA TERRE ! » Cet avertissement n'est pas à prendre à la légère. Vous tenez entre vos mains l'édition ultime du terrible Necronomicon, le livre occulte auquel H.P. Lovecraft fait référence à travers toute son oeuvre. Après presque un siècle de spéculations sur son existence, des découvertes effroyables ne laissent plus de place au doute : le Necronomicon existe.

    Vous trouverez dans ce recueil inédit en France :

    * Les Noms morts : l'histoire secrète du Necronomicon dans tous ses détails, les origines de l'ouvrage maudit et les circonstances de sa découverte et de son édition.

    * Le Necronomicon : la traduction fidèle et intégrale.

    * Le Livre de sorts du Necronomicon : un grimoire pour pratiquer les sciences occultes... à vos risques et périls.

    * Les Portes du Necronomicon : un document qui permet d'en savoir davantage sur les origines des différents rituels décrits dans le Necronomicon et sur les précautions à prendre. Un guide essentiel.

    * Un cahier d'illustrations couleur inspirées par le Necronomicon. Une édition exceptionnelle et indispensable pour tous ceux qui sont prêtsà découvrir ce qui n'aurait jamais dû être rêvé.

  • Détruite et diffamée, la Garde d'Onyx n'est plus. Désormais seul, Lorn n'a plus qu'un projet, la vengeance. Mais la guerre des Trois Princes n'est pas achevée et le Haut-Royaume reste déchiré. Et tandis qu'une ancienne menace ressurgit et promet de nouvelles Ténèbres, Lorn semble ne pas en avoir fini avec les ambitions du Dragon du Destin. Héros, proscrit ou ennemi ? Le choix lui appartient.

  • Paris, début du xxe siècle.

    Les messieurs ont de fières moustaches, des chapeaux melons ; les dames portent des corsets, des jupons, des bottines à boutons. Déjà, de rutilants tacots pétaradent parmi les fiacres le long des Grands Boulevards aux immeubles haussmanniens. Mais ce n'est pas le Paris de la Belle Époque tel que nous l'entendons : la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, des chats-ailés discutent philosophie et une ligne de métro permet de rejoindre le pays des fées.

    Bienvenue dans le Paris des Merveilles.

    Occupé à enquêter sur un trafic d'objets enchantés, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, se retrouve mêlé à une série de meurtres. Confronté à des gargouilles immortelles et à un puissant sorcier, Griffont n'a d'autre choix que de s'associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien...

    Cette édition collector est superbement illustrée par Xavier Collette.

  • Voici neuf ans que le haut roi Ambigat m'a admis à la cour du Gué d'Avara. Voici neuf ans que j'ai trouvé ma place parmi les héros bituriges...
    Suite de la sage de Bellovèse, pour un volume se terminant par deux climax (un jugement riche de révélations et une évasion où le plus dur est de se dépêtrer d'un sortilège).

  • Enfin : la suite et fin de la grande saga celtique de Jaworski, Rois du monde. La fin du voyage !

  • Dans la Celtique ravagée par la guerre, le mystère plane sur le sort du haut roi.

    Ambigat est-il mort ? Est-il encore en vie ? L'incertitude excite les convoitises et ajoute au désordre. Par loyauté et par ambition, Bellovèse se lance à la recherche du roi caché. À travers les contrées écumées par des bandes féroces, mais aussi à travers la géographie des rêves et des oracles, il remonte la piste du souverain. Toutefois nombreuses sont les meutes qui lui disputent son gibier. Au terme de la courre, après s'être déchirés à belles dents, combien de limiers auront-ils encore la force de faire curée ?

    Volume concluant la deuxième branche (ou deuxième époque) du cycle de Bellovèse.

  • Espace connu

    Larry Niven

    Espace connu désigne le voisinage spatial de la Terre dans un rayon de 60 années-lumière. Larry Niven a écrit de nombreuses histoires de SF prenant pour cadre cet espace connu, des nouvelles parues dans des magazines américains mais aussi des romans isolés ; mais c'est surtout dans ce cadre qu'il écrit son cycle romanesque le plus connu, L'Anneau-monde.

  • « À son zénith, Valyria était la plus grande ville du monde connu, le centre de la civilisation. Au sein de ses remparts brillants, deux fois vingt maisons rivales se disputaient le pouvoir et la gloire, à la cour et au conseil, s'élevant et chutant dans une lutte sans fin, subtile et souvent féroce, pour la domination. Les Targaryen étaient loin d'être les plus puissants seigneurs dragons, et leurs rivaux virent dans leur fuite vers Peyredragon un acte de capitulation, de poltronnerie. Mais Daenys, la fille pucelle de lord Aenar, qu'on connaîtrait désormais à jamais sous le nom de Daenys la Rêveuse, avait prédit la destruction de Valyria par le feu. Et quand survint le Fléau, douze ans plus tard, les Targaryen furent les seuls seigneurs dragons qui survécurent. » Trois cents ans avant les événements du Trône de Fer, Feu et sang raconte l'unification des sept royaumes.

  • Pour la première fois, cette intégrale regroupe les 5 livres du cycle : des romans et des nouvelles sur l'évolution de l'humanité de 1950 à 2600.
    On y parle d'exploration lunaire mais aussi de crise énergétique, de politique ou de sociologie.
    Et si l'humanité avait développé les sciences pour pouvoir exploiter la Lune à partir des années 1970 et qu'une fois notre satellite, partiellement colonisé, il devenait essentiel à l'économie terrestre ? Et si Mars était habitée par une civilisation en déclin ? Et si certains humains possédaient une espérance de vie bien supérieure au commun des mortels ?
    Histoire du futur est un immense classique de la littérature de science-fiction que tout lecteur se doit d'avoir dans sa bibliothèque.
    />

  • Boston, 1926. Suite au décès, dans des circonstances étranges, de son grand-oncle, Francis Thurston découvre dans les documents dont il hérite l'existence d'une secte vouant un culte à une créature innommable, endormie depuis des millions d'années. Sacrifices indicibles pratiqués dans les bayous de Louisiane, meurtres mystérieux perpétrés dans divers endroits du globe, artistes sombrant dans la démence après des visions nocturnes terrifiantes, renaissance de cultes ancestraux et surtout, une cité cyclopéenne surgissant de l'océan lors d'une tempête...
    Thurston va comprendre peu à peu que les recherches de son grand-oncle concernant le culte de Cthulhu étaient bien trop proches de la vérité et que, dans l'ombre, des adeptes oeuvrent au réveil de leur dieu païen, prêts à faire déferler la folie et la destruction sur le monde. Les astres sont alignés. La fin est-elle proche ? Avec cette nouvelle, Lovecraft écrit dans les années vingt l'une des plus fameuses histoires de la littérature fantastique américaine.
    Cthulhu, le grand ancien qui rêve et attend au fond des noirs abysses océaniques, deviendra à lui seul le symbole de tout l'univers créé par l'auteur de Providence. Fasciné depuis toujours par cet univers de monstres tapis dans les recoins les plus sombres et de créatures titanesques dont la seule vue suffit à vous faire sombrer dans la folie, François Baranger, illustrateur reconnu dans le monde pour ses talents de concept-artist pour le cinéma et le jeu vidéo, s'est attelé à la tâche "cyclopéenne" de mettre en image les principaux récits de H.
    P. Lovecraft.

  • « Corona Mundi... Toit du Monde... » Toutes sortes de formules fantastiques nous vinrent aux lèvres tandis que nous contemplions, depuis notre point d'observation vertigineux, l'incroyable spectacle.

    Arkham, 1933. Le professeur Dyer, éminent géologue, apprend qu'une expédition scientifique partira bientôt pour l'Antarctique avec pour ambition de suivre les traces de celle qu'il avait lui-même dirigée en 1931. Dans l'espoir de dissuader cette tentative, Dyer décide de faire un récit complet des tragiques événements auxquels il survécut, cette fois sans omettre les passages qu'il avait écartés à son retour, de peur d'être pris pour un fou.

    Deux ans plus tôt, les navires affrétés par l'université Miskatonic avaient accosté le continent glacé au début de l'été austral, et le contingent de quatre professeurs et seize étudiants s'était mis aussitôt au travail. Les premiers résultats ne s'étaient pas fait attendre et le biologiste de l'expédition, le professeur Lake, était parti de son côté avec plusieurs membres de l'équipe afin de suivre une piste fossilifère prometteuse. Au bout de quelques jours à peine, il avait annoncé par radio avoir découvert de stupéfiants spécimens d'une espèce inconnue, extraordinairement ancienne, avant de cesser toute communication après une terrible tempête. Pressentant le pire, Dyer s'était porté à leur secours le jour suivant. Ce qu'il avait découvert sur place dépassait ses craintes les plus folles...

  • Arkham, 1933. Le professeur Dyer, éminent géologue, apprend qu'une expédition scientifique partira bientôt pour l'Antarctique avec pour ambition de suivre les traces de celle qu'il avait lui-même dirigée en 1931. Dans l'espoir de dissuader cette tentative, Dyer décide de faire un récit complet des tragiques événements auxquels il survécut, cette fois sans omettre les passages qu'il avait écartés à son retour, de peur d'être pris pour un fou.
    Deux ans plus tôt, les navires affrétés par l'université Miskatonic avaient accosté le continent glacé au début de l'été austral, et le contingent de quatre professeurs et seize étudiants s'était mis aussitôt au travail. Les premiers résultats ne s'étaient pas fait attendre et le biologiste de l'expédition, le professeur Lake, était parti de son côté avec plusieurs membres de l'équipe afin de suivre une piste fossilifère prometteuse.
    Au bout de quelques jours à peine, il avait annoncé par radio avoir découvert de stupéfiants spécimens d'une espèce inconnue, extraordinairement ancienne, avant de cesser toute communication après une terrible tempête. Pressentant le pire, Dyer s'était porté à leur secours le jour suivant. Ce qu'il avait découvert sur place dépassait ses craintes les plus folles... Paysages déserts glacés, créatures innommables vieilles de plusieurs millions d'années découvertes dans un état de conservation anormal, étranges structures géométriques au sommet de montagnes noires, plus hautes que l'Everest...
    Cette nouvelle de Lovecraft a inspiré des générations d'auteurs et de réalisateurs, de John Carpenter, lorsqu'il réalise The Thing, à Guillermo del Toro qui rêve de la porter à l'écran. Fasciné depuis toujours par l'univers de H. P. Lovecraft, François Baranger, illustrateur reconnu dans le monde pour ses talents de concept artist pour le cinéma et le jeu vidéo, s'est attelé à la tâche " cyclopéenne " de mettre en images ses principaux récits.

  • « - Ici, à Wyzima, nous attendons un miracle et à chaque pleine lune, nous barricadons nos portes et ligotons des criminels à un pieu devant le manoir en escomptant que la bête, une fois repue, retournera dans son cercueil.
    - Ce n'est pas un mauvais moyen, dit le sorceleur en souriant. La criminalité a diminué ?
    - Pas le moins du monde. » Cet album illustre la nouvelle inaugurale issue du Dernier Voeu, premier tome de la saga littéraire du Le Sorceleur.
    Quand Geralt de Riv franchit les portes de la cité de Wyzima, c'est pour répondre à cet appel placardé partout dans le royaume : on offre 3 000 orins à qui désenvoûtera la fille du roi Foltest. Car si la princesse est morte le jour de sa naissance, voilà une dizaine d'années que, transformée en strige, elle sort de son caveau les nuits de pleine lune pour se repaître du sang des pauvres hères. Avant Geralt, nombre de savants, d'ermites, de pâtres, de chevaliers et autres sorceleurs ont tenté de relever ce défi. Tous ont échoué. Outre cette mission délicate, Geralt de Riv devra aussi déjouer les intrigues des dignitaires de Wyzima. Dans le monde du Sorceleur, la fourberie et l'ambition des hommes ne connaissent pas de limites.

    La rencontre d'un auteur et d'un artiste.
    Succès mondial du jeu vidéo, série événement sur Netflix, l'univers du Sorceleur, créé par Andrzej Sapkowski, inspire le dessinateur Thimothée Montaigne.
    Une immersion inédite dans le monde de Geralt de Riv.

  • Geralt de Riv est un homme inquiétant, un mutant devenu le parfait assassin grâce à la magie et à un long entraînement. En ces temps obscurs, ogres, goules et vampires pullulent, et les magiciens sont des manipulateurs experts. Contre ces menaces, il faut un tueur à gages à la hauteur, et Geralt est plus qu'un guerrier ou un mage. C'est un sorceleur.Cet album illustre la nouvelle Le moindre mal issue du Dernier Voeu, premier tome de la saga littéraire du Le Sorceleur.La rencontre d'un auteur et d'un artiste.Succès mondial du jeu vidéo, série événement sur Netflix, l'univers du Sorceleur, créé par Andrzej Sapkowski, inspire le dessinateur Ugo Pinson.Une immersion inédite dans le monde de Geralt de Riv.

empty