Beaux-Livres 2020

  • Le chef-d'oeuvre de John Steinbeck, adapté en roman graphique par Rébecca Dautremer.

    États-Unis, 1937 : John Steinbeck publie un court roman qui deviendra un chef-d'oeuvre de la littérature, mondiale. Des Souris et des Hommes, c'est l'histoire de George et Lennie, deux saisonniers qui voyagent à travers la Californie, rêvant d'une vie meilleure. Une histoire magnifique, qui nous raconte l'amitié, l'espoir mais aussi la cruauté des hommes, et qui a profondément ému des millions de lecteurs.

    France, 2020 : Rébecca Dautremer adapte ce grand classique dans un incroyable roman graphique. Pour cette deuxième collaboration avec les éditions Tishina, après Soie il y a quelques années, elle renouvelle brillamment son univers et sa palette, et pousse plus loin que jamais son talent. Un dialogue intense entre le texte intégral de Steinbeck et l'univers artistique de la plus célèbre des illustratrices françaises.

  • « J'ai lu La Métamorphose à l'âge de 13 ou 14 ans d'un trait, la nuit. Peut-être même deux fois de suite, comme j'avais l'habitude de faire parfois. Le jour d'après, en rentrant de l'école, j'ai trouvé ma mère en train de pleurer en le lisant, alors que je l'avais trouvé drôle et troublant. Ma mère pleurait à l'idée que j'avais lu ÇA. Je l'ai ensuite relu plusieurs fois. Peut-être à chaque décennie. Je le considère comme une sorte de comique essentiel et moderne (tel Cervantès). Plus les années et les évènements passent, plus je trouve Franz Kafka pertinent, avec cet humour qu'on disait juif mais qui est une forme très ancienne d'humanisme... désespoir cosmique... Métamorphose: changement. Le seul qui ne change pas est Gregor Samsa, il maigrit peut-être, mais il reste le même du réveil jusqu'à la fin. Autour de lui tout se transforme. Son père, sa mère, sa petite soeur ! Après lecture, on prend conscience de quelque chose qu'on avait oublié depuis longtemps, que l'on savait déjà. » Miquel Barceló

  • Après le succès des Contes de Perrault illustrés par Doré, des Contes du Nord illustrés par Kay Nielsen, des Contes d'Andersen illustrés par Edmund Dulac, des Contes de Grimm illustrés par Arthur Rackham et des Plus beaux contes de notre enfance choisis et présentés par Boris Cyrulnik, les Voyages de Sindbad le marin et autres contes des Mille et une nuits illustrés par Edmund Dulac explorent l'univers des contes merveilleux d'origine arabe, persane et indienne (IXe siècle).

    A la suite de Sindbad ou d'Aladin, le lecteur est entraîné dans des aventures qui plongent le lecteur au coeur d'un Orient captivant et haut en couleur. Ce que nous disent aussi, en filigrane, ces récits de voyages et d'aventures, c'est l'importance des histoires. Ainsi se souvient-on que les Contes des Mille et une nuits, récités chaque nuit sans relâche, permettent à Shéhérazade, la fille du vizir, d'avoir la vie sauve...

    Dans cet ouvrage inspiré d'une édition « de luxe » de 1919 conservé à la réserve des Livres rares de la BnF, les contes sont servis par l'oeuvre magistrale de l'artiste Edmund Dulac (1882-1953), dont les illustrations inspirées des miniatures islamiques et indiennes, mais aussi de l'art tibétain et japonais, contribuent à magnifier l'univers orientalisant dans lequel ils se déploient.

  • Un recueil inédit de 50 fables, sélectionnées et illustrées par Quentin Blake. Lues par Denis Podalydès (CD offert).
    L'album anniversaire des 400 ans de La Fontaine.

  • Cinq ans après sa sortie, En attendant Bojangles méritait une belle édition illustrée.
    Le trait subtil et les couleurs délicates de l'illustrateur Christian Cailleaux se marient parfaitement à la fantaisie du roman d'Olivier Bourdeaut pour un rendu à la hauteur des attentes des amoureux de ce texte.

  • Faust pactise avec le diable pour assouvir sa soif de savoir. Découvrant les jouissances terrestres, Faust tombe amoureux de Marguerite : belle, pure et innocente. Délaissée par Faust, devenue infanticide, elle sera néanmoins sauvée par Dieu. Un second Faust raconte l'amour impossible d'Hélène de Troie et de Faust. Puis comment Marguerite rachète l'âme de son aimé. Tous ces personnages sont les reflets de la condition humaine.
    De ce conte populaire, Goethe a fait un pilier de la littérature mondiale.
    La traduction de Gérard de Nerval lui confère une modernité incroyable.
    Les images de Harry Clarke sont bouleversantes, sombres et inquiétantes. Cette édition est inédite en France. Les Éditions courtes et longues ont déjà publié trois ouvrages illustrés par Harry Clarke.
    />

  • « Une de mes plus tenaces ambitions d'éditeur avait été de publier les Fables de La Fontaine dignement illustrées. C'est au peintre russe Marc Chagall que je demandai l'illustration du livre. On ne comprit pas ce choix d'un peintre russe pour interpréter le plus français de nos poètes. Or c'est précisément en raison des sources orientales du fabuliste, que j'avais songé à un artiste à qui ses origines et sa culture rendaient familier ce prestigieux Orient. Mes espérances ne furent pas déçues : Chagall fit une centaine de gouaches éblouissantes ».
    Ainsi se souvient Ambroise Vollard, le célèbre marchand d'art qui, en 1925, confie à Marc Chagall ce projet. L'artiste réalise une centaine de gouaches en couleurs pour préparer le travail de gravure en noir et blanc, s'inspirant de sa culture russe et de la richesse des paysages français. Bien plus qu'un projet éditorial, cette commande est pour Marc Chagall un passeport vers la France, qui l'inscrit et l'enracine dans les pas des artistes et des écrivains français. Pendant la création des gouaches, sa femme Bella lui lit à haute voix les Fables, parlant à son imaginaire et à son inspiration. Le décès d'Ambroise Vollard en 1937 interrompt la publication de l'ouvrage, qui ne paraîtra qu'en 1952, à l'initiative de Tériade.
    Ce coffret célèbre ce dialogue entre deux artistes exceptionnels, La Fontaine, d'une part, aujourd'hui le plus connu des poètes français du xviie siècle, styliste éblouissant et moraliste de la nature humaine ; et Marc Chagall, d'autre part, qui livre sa vision onirique et personnelle des Fables, nourrie par les paysages enneigés de Vitebsk et par un animisme hérité des traditions hassidiques d'Europe de l'Est, ponctuée des couleurs et des atmosphères de la Bretagne, de l'Auvergne et du midi de la France.
    Réalisé en collaboration avec le Comité Marc Chagall, ce coffret rend hommage à cette rencontre artistique originale, à travers une soixantaine de gouaches magnifiques, accompagnées pour la première fois de leurs gravures. Il est complété d'un livret explicatif qui relate la genèse et le sens de ce dialogue entre les deux artistes.

  • Henk van Rensbergen est pilote de ligne. Il profite de ses escales aux quatre coins du monde, pour exercer sa seconde passion : photographier les lieux abandonnés. D'un cimetière de navires de guerre flottant en France à un parc à thème inondé à la Nouvelle-Orléans, en passant par un sanatorium en Géorgie, un love hôtel oublié au Japon ou un palais sur un lac italien, l'auteur recherche la beauté de leur désolation et met en évidence la richesse de leur décadence. Ce livre au format de poche montre ses photos les plus emblématiques des 25 dernières années d'une centaine de lieux différents, y compris des documents inédits et des anecdotes.

  • Après la TOUR PARIS 13 un nouveau projet spectaculaire a vu le jour à Paris où la ligne de métro aérien n°6 traverse désormais un « musée à ciel ouvert », le long du boulevard Vincent Auriol : BOULEVARD PARIS 13 et ses 50 fresques monumentales, réalisées par les plus grands artistes internationaux.
    Les murs de Shepard Fairey, Faile, D*Face, Tristan Eaton, Seth, Roa, Inti, Vhils, C215 ou encore Invader se succèdent ainsi comme dans une galerie géante.
    Ce coffret inédit permet de vivre ou de re-vivre cette expérience unique, à travers un ouvrage richement illustré qui raconte la genèse et le making of du projet, accompagné de 10 planches recto-verso permettant d'accrocher ses murs préférés...chez soi !

  • 26 avril 1986. La catastrophe de Tchernobyl détruit en quelques heures bon nombre de vies, une ville, des villages, une région. C'est un désastre à la fois écologique et humain, qui restera gravé dans la mémoire collective et dont les cicatrices mettront plus de neuf cents ans pour, peut-être, disparaître.

    À travers une introduction richement illustrée d'infographies et de photographies d'époque, ce livre fait la lumière, pour la première fois, sur la ville utopiste de Pripyat et le complexe de Tchernobyl, l'accident fatal et les tentatives pour contenir le drame.
    Des cartes détaillées de la zone permettent d'explorer la ville, ses infrastructures, ses habitations ainsi que les villages alentour.
    Des photographies d'archive viennent mettre en regard le présent et le passé, comme autant d'instantanés, de fragments de vie des hommes et des femmes qui vivaient là, autrefois.

    Laurent Michelot, photographe passionné, explore à travers 150 photographies inédites, ces lieux aujourd'hui abandonnés.

  • La mort en marche

    Robert Capa

    • Delpire
    • 15 Octobre 2020

    Publié par Capa en 1938, Death in the Making est dédié à Gerda Taro qui a perdu la vie alors qu'elle suivait un groupe de républicains espagnols à Brunete avec l'écrivain canadien Ted Allan. Outre le journal de Capa, il rassemble ses photos mais aussi celles de Gerda Taro et de David « Chim » Seymour. Tous trois ont suivi pendant un an le combat de ceux qui se battent contre Franco. Les images qui en résultent - photos du front et du quotidien, portraits de soldats et de civils - témoignent des divers aspects du conflit, de l'excitation des débuts aux réalités les plus poignantes de la guerre moderne.
    Après la Seconde Guerre mondiale, le livre est complètement oublié. Aujourd'hui, il est presque devenu culte : il reste difficile à trouver et certaines de ses images sont devenues extrêmement rares et recherchées.
    Cet ouvrage est une réédition du livre de 1938. Elle reproduit sa mise en page, réalisée par le photographe André Kertész ainsi que la préface de l'écrivain américain Jay Allen. Elle est enrichie d'un nouveau texte de Kristen Lubben qui retrace l'histoire de cette publication.

  • La collection complète : un tour du monde et un voyage dans le temps, dans les mouvements et les événements artistiques.
    Des sculptures préhistoriques découvertes sur les parois des grottes aux ½uvres de street art qui s'exposent aujourd'hui dans nos villes : 5 000 ans d'histoire de l'art.
    Une approche décomplexée de l'art : chaque oeuvre sélectionnée est traitée par l'anecdote, l'humour : une façon ludique d'entrer dans les oeuvres.
    À côté de chaque oeuvre, chaque artiste fait l'objet d'une biographie : un vrai panorama du monde de l'art.

  • Cette histoire de l'art originale, remplie d'anecdotes, peut se lire à la maison, à l'école comme au musée. Racontez l'art ! invite jeunes parents, grands-parents et enseignants à entrer dans la grande histoire de l'art par le petit bout de la lorgnette. Anecdotes et analyses sont centrées autour d'un artiste, d'un mouvement ou d'un événement, classés chronologiquement et géographiquement, exactement comme au musée.
    Une frise chronologique permet de situer le contexte historique des oeuvres et une liste des oeuvres, classées par musée, permet d'organiser sa visite.
    Racontez l'art ! est l'ouvrage essentiel qu'il faut avoir en main pour transmettre aux plus jeunes le savoir, mais aussi le plaisir que procure la découverte des oeuvres.

    Ce premier volume est consacré à l'art de la Renaissance à l'Art nouveau.

  • Cet ouvrage très richement illustré révèle les secrets des grands tableaux : comment les matériaux, les techniques et les idées ont évolué au fil des siècles, inspirant les artistes et leur donnant les moyens de créer leurs plus célèbres oeuvres. De l'usage des premiers pigments à la perspective linéaire de la Renaissance, l'influence de la photographie, l'impressionnisme ou encore l'avènement de l'art moderne, cet ouvrage suit chaque pas de l'évolution de la peinture depuis 25 000 ans.
    Détails, pigments, gammes chromatiques, photographies de technique ou de restauration rythment l'ensemble de cette histoire de la peinture.

  • Ciel, indigo, azur, lapis-lazuli, océan, préférence, paix, blues.
    Des origines à nos jours, une histoire de la couleur bleue racontée par l'historien Michel Pastoureau.

  • Verdure, émeraude, sinople, espérance, avarice, jeunesse, liberté, green attitude.

    Des origines à nos jours, une histoire de la couleur verte racontée par l'historien Michel Pastoureau.

  • - En quoi Le Bain turc d'Ingres relève-t-il du fantasme érotique ?
    - Qu'ont de si particulier Adam et Ève dans la peinture de Masaccio ?
    - Pourquoi La Vénus d'Urbin du Titien est-elle si provocante ?
    - Quels sont les indices dissimulés par Fragonard dans Le Verrou qui bouleversent le sens de l'oeuvre ?
    - Que regarde avec tant d'assurance la jeune femme du Déjeuner sur l'herbe de Manet ?
    - Peut-on faire du Sommeil de Courbet un tableau militant ?
    - En quoi Renoir brise-t-il les codes de représentation du nu féminin dans Torse, effet de soleil ?
    - Comment Malevitch révolutionne-t-il en profondeur le langage artistique ?

    /> Quels autres tableaux ont défrayé la chronique par leur nouveauté, leur audace picturale, politique, morale ? Que disaient-ils de la société et de l'artiste qui les ont créés ?

    L'histoire de l'art occidental s'est écrite au rythme saccadé des scandales. Face aux canons de la religion, de l'académisme, de la décence, de la tradition, des codes et règles en vigueur, les artistes ont cherché à affirmer leur identité, leurs convictions.
    Du Jugement dernier de Michel-Ange à La Ronde de Nuit de Rembrandt en passant par les chefs-d'oeuvre d'un réalisme cru de Gustave Courbet et des innovations d'André Derain et Georges Braque, ce livre raconte 50 scandales ayant bouleversé le monde de l'art, battu en brèche le conformisme, affirmé une liberté nouvelle et jamais acquise.
    Controverses, rejets, censures, procès... L'histoire de la peinture comme vous ne l'avez jamais lue !

  • Cyrille Putman nous fait découvrir, à travers anecdotes et traits d'humour, les spécificités de plus de 90 artistes modernes et contemporains qu'il a bien souvent côtoyés. Il dédramatise les grands concepts de l'art contemporain en exposant la vie et la création de ces artistes à sa déroutante question : Quelle mouche l'a piqué ? Il écrit ainsi une autre histoire de l'art dans son style vif et incisif dont on ne se lasse pas.
    Cet ouvrage, illustré par les dessins de Lucas Coskun, est un véritable voyage à travers l'art des deux derniers siècles d'Alberto Giacometti à Olafur Eliasson.

  • Depuis la préhistoire, avec l'apparition des venus hottentotes, la femme a été le centre et le support de tous les fantasmes. Déesse ou putain, vierge ou sorcière, virago ou odalisque, elle a été mise en scène, allumée, surexposée : son corps, toutes les parties de son corps, et son visage, à travers un regard essentiellement masculin.
    La première partie de cet ouvrage - La femme regardée - va jusqu'au moment où Courbet et Manet vont révolutionner le regard, la seconde - Les femmes qui nous regardent - jusqu'aux années 60 et la troisième - Ces femmes qui se regardent - débute avec les années 1970, quand s'est opérée une révolution majeure pour les femmes artistes qui désormais se représentent elles-mêmes. C'est donc aussi à une histoire de l'évolution du statut de la femme que ce livre convie, comme un voyage au Pays de l'émancipation sexuelle et politique, de Camille Claudel à Louise Bourgeois, et de Frida Kahlo à Cindy Sherman.

    "JE SUIS UNE FEMME. TOUT ARTISTE EST UNE FEMME.».
    PICASSO.

  • Ce recueil, conçu comme une carte du tendre, une lente progression amoureuse déployant un récit subtil, de poèmes en chefs-d'oeuvre de la peinture, alterne les regards des poètes et des poétesses pour dessiner en creux, tout en finesse, des portrait de femmes, multiples, complexes, nuancés.
    Les poèmes de Sappho, Pétrarque, Marie de Brabant, Pierre de Ronsard, Marceline Desbordes-Valmore, Victor Hugo, Louise Colet, Charles Baudelaire, Emily Dickinson, Arthur Rimbaud, Anna de Noailles, Stéphane Mallarmé, Marie Nizet... dialoguent avec les oeuvres de Rosalba Carriera, Titien, Cranach, Rubens, Renoir, Van Gogh, Corot, Burne-Jones, Greuze, Berthe Morisot, Manet, Lehmann...
    Guidé par les artistes, hommes et femmes, le lecteur est invité à une promenade littéraire et visuelle. Agencée en thématiques (la maternité, le travail, le rêve/fantasme, l'amour, la création), qui dévoilent les élans et les moment de la vie du femme, et grâce à des rapprochements inattendus entre les oeuvres, cette anthologie subjective renouvelle le plaisir de lire de la poésie et d'observer la peinture, pour mettre en valeur, in fine, une inépuisable source d'inspiration et de fascination.

  • La mode comme on ne vous l'a jamais racontée, ou plutôt les modes. Le pluriel est important dans le titre de cet ouvrage ambitieux qui repose sur une démarche radicalement neuve, ouverte et transversale. 500 pages, 400 images, une cinquantaine de focus aux angles originaux et surprenants rythmant les 7 chapitres chronologiques, ce livre au design somptueux est destiné à un large public : étudiants, enseignants, professionnels ou passionnés de la mode.

  • Le petit Tôkaidô de Hiroshige

    Nelly Delay

    • Hazan
    • 26 Septembre 2012

    Dans les années 1830, Hiroshige fut l'auteur de plusieurs séries de gravures illustrant la célèbre route entre Tokyo et Kyoto qui inspira tant de scènes aux poètes et romanciers japonais.
    Réédition séparée sous étui du plus petit album consacré par Hiroshige à cette route: une reproduction en fac-simile qui figurait dans le coffret Hiroshige. Sur la route du Tokaido, lui-même accompagné d'un album montrant les autres types d'estampes traitant du même motif. L'ouvrage est accompagné d'un livret écrit par Nelly Delay expliquant l'origine et la fortune du thème d'inspiration que représente cette route et décrivant toutes les planches de l'album consacrées à autant de stations de cette célèbre voie de communication.

empty