Photographie

  • Cet ouvrage et l'exposition éponyme ont vocation à montrer comment, autant que la règle ou le crayon, la photographie a été l'outil de prédilection de Charlotte Perriand dès les années 1920.

  • Helen Levitt (1913-2009) a saisi la vitalité de l'aire de jeux informelle que constitue la rue. Elle témoigne de la coexistence, parfois heureuse parfois conflictuelle, des minorités ethniques, dans le Brooklyn de son enfance, ou dans le Lower East Side et les quartiers Nord de Manhattan - Harlem, Spanish Harlem - d'où proviennent la plupart des images prises à partir de 1936.

  • Cet ouvrage est une immersion dans les archives photographiques Magnum, à la rencontre des oeuvres exceptionnelles des grands noms de la photographie. Stephen McLaren, lui-même photographe et auteur du livre, revient avec eux sur les clichés souvent inédits, et partage avec nous leur expérience de photographes de rue.

  • À Vichy, début mars 2019, dans le cadre du Festival Portrait(s), Frédéric Stucin photographie des sportifs. C´est le thème de sa résidence, il a pris rendez-vous en avance, depuis Paris, avec des volleyeuses, des basketteurs, des nageurs. Le Coronavirus arrive avant lui. Plane le spectre du confinement prochain. On ferme les gymnases. On annule les matchs. On interdit les regroupements. Alors, le photographe imagine. Que serait le sport s´il était clandestin? Si, à l´inverse de cette activité positive, bonne pour la santé, le moral, la cohésion sociale, il devenait illicite, comme il l´est en cette période où tout est inversé? Le sport subversif, caché? Il y aurait l´inquiétude et le danger que la clandestinité implique, bien sûr, mais aussi une autre forme de jouissance, celle de la transgression, du plaisir dérobé. Inspiré par ces images, l´écrivain Didier Daeninckx, auteur de romans consacrés par le public et la critique, a inventé une nouvelle, concentré de suspense et de joyeuse

  • "Là où la forêt disparaît, la Terre est meurtrie" Sylvain Tesson.

    La surface globale des forêts a été réduite de 40 % en 3 siècles, et chaque année 13 millions d'hectares de forêt - l'équivalent du Portugal - continuent de disparaître... Chaque fois, ce sont tout un écosystème, toute une biodiversité.

    Qui disparaissent, nous rappelant au passage que si nous savons détruire la nature, nous ne la maîtrisons pas pour autant. Mais la situation n'est pas inéluctable : en effet, de la France à l'Éthiopie, de l'Inde à l'Équateur, des communautés se lèvent et se battent pour reboiser la planète. Ce livre - véritable éloge de l'arbre - leur rend hommage et montre, par des exemples concrets, comment replanter intelligemment, selon les besoins spécifiques de chaque région.

    UN LIVRE ACHETÉ : 5 ARBRES PLANTÉS. En partenariat avec la Fondation Yves Rocher, tous les droits de ce livre sont reversés pour planter des arbres.

  • Comment réussir une bonne photo de paysage ? Qui sont les inventeurs de la photographie de rue ? Qu'est-ce que la photographie plasticienne ?... Telles sont les questions, parmi bien d'autres, que se posent les photographes amateurs, les visiteurs d'exposition ou encore ceux qui cherchent à comprendre la richesse de l'art photographique et ses bouleversements récents.

    De manière vivante et sans jargon, Jean-Christophe Béchet y répond en dialoguant avec Samuel Decklerck, photographe amateur et ancien président d'un club photo. En 200 questions esthétiques et pratiques, ils nous font ainsi pénétrer dans les coulisses de la création photographique et nous initient à l'histoire de ce médium tout en nous faisant partager leurs doutes, leurs questionnements et conseils techniques.

  • « La réédition de Robert Doisneau, un voyage en Alsace, 1945 nous permet un superbe voyage dans le temps, dans une région qui soignait ses blessures.» STRASBOURG MAGAZINE

  • Célèbre photographe humaniste français, Willy Ronis a fondé sa renommée sur ses clichés des quartiers populaires de Paris, mais ses quelques voyages à l'étranger ont rarement été mis en valeur. En 1967, la commande d'un reportage sur la République démocratique allemande (RDA) fut une de ses rares missions hors du territoire français, et l'occasion de livrer au public un témoignage authentique de la vie quotidienne de l'autre côté du Mur.

  • De 2016 à 2019, Alexandre Vigot traverse l'Afrique sub-saharienne de l'Atlantique, jusqu'à la région des Grands Lacs, jusqu'à Tanganyika, lieu de rencontre et de mélange. Cet itinéraire photographique couvre une dizaine de pays d'Afrique. Dans ce parcours émaillé de rencontres l'auteur nous montre une Afrique multiple. Il construit son histoire avec des fragments épars piochés au gré de ses rencontres, découpés dans le réel.

  • Au début des années 1970, à la demande de ses amis et collectionneurs John et Dominique Menil, Henri Cartier-Bresson passe en revue les milliers de tirages de ses archives à la recherche des oeuvres les plus importantes et les plus significatives de sa carrière. 385 photographies ainsi choisies sont imprimées dans son laboratoire de confiance, à Paris, entre 1972 et 1973.Pour mettre en valeur ce « Master Set »,la photographe Annie Leibovitz, le réalisateur Wim Wenders, l'écrivain Javier Cercas, la directrice du Département des estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France, Sylvie Aubenas, et le collectionneur François Pinault ont choisi chacun une cinquantaine d'images issues de cet ensemble unique, qui jusqu'à présent n'avait jamais été publié dans son intégralité. À travers cette sélection, chacun partage sa vision personnelle de l'oeuvre de l'un des plus grands photographes du XXe siècle.
    Le Grand Jeu est divisé en deux parties : la première présente la sélection de chaque commissaire, accompagnée d'un texte rédigé pour l'occasion ; la seconde, l'ensemble du Master Set tel qu'il a été conçu par Cartier-Bresson.

  • Somnyama Ngonyama - Salut à toi, Lionne noire ! résonne comme une incantation, une prise de parole courageuse, éblouissante, à la fois intime et collective.
    Cet ouvrage présente près de 100 photographies en noir et blanc réalisées par l'artiste entre 2012 et 2018. Vingt-quatre textes inédits, imprimés sur du papier noir en regard des images, révèlent les dimensions poétique, artistique et militante de ce travail.
    Zanele Muholi met son talent et la force plastique de son art au service d'un propos anthropologique et politique.
    Ses images, inspirées de son expérience personnelle, de faits historiques, de crimes actuels ou passés, dénoncent les clichés de notre imaginaire collectif.
    Avec dignité, pudeur et parfois humour, Muholi aborde, au fil de ses autoportraits, des questions aussi cruciales que l'injustice, l'homophobie, la représentation du corps noir, constituant ainsi une autobiographie visuelle autant qu'un manifeste de résistance.

  • À l´occasion de la grande exposition Amazonia qui se tiendra du 7 avril au 22 aout 2021 à la Philharmonique de Paris et à la galerie Polka en avril de la même année, nous vous annonçons la nouvelle édition du premier livre de Sebastião Salgado. Livre mythique, Autres Amériques publié en 1986 aux éditions Contrejour puis en 2015 est épuisé depuis plusieurs années. Cet ensemble de photographies, fruit de nombreux voyages entre 1977 et 1984 revisitait l´Amérique Latine en évoquant la persistance des cultures paysannes et indiennes. La force de conviction des photographies en noir et blanc, leur puissance formelle, la maquette de Lélia Wanick Salgado présentant la plupart des images en doubles pages participèrent au succès de ce livre qui reçut le Prix du Premier Livre Photo en 1986. Par son oeuvre monumentale en noir et blanc sur des projets pensés sur le long terme, par la puissance esthétique de ses photographies, son engagement auprès des populations opprimées et son combat en faveur de la planète, Sebastião Salgado est aujourd'hui le maître incontesté du reportage dans la tradition humaniste.

  • En 2017, Rickey Gates a parcouru 3700 miles à travers les États-Unis avec ses chaussures, un sac à dos et la curiosité d'un anthropologue voulant explorer son pays, une Amérique divisée au lendemain de l'élection de Donald Trump à la Maison-Blanche.
    Rickey a dormi sous la pluie, couru des nuits entières. Il a enduré tous les défis mentaux et physiques d'une telle traversée, nourri par des hot-dogs de station-service.
    Dans Transamericana, Rickey Gates documente cette expérience épique, de la Caroline du Sud à San Francisco, partageant ses notes et réflexions, des interviews et plus de 200 photographies des personnes et des lieux, ordinaires et extraordinaires, rencontrés en cours de route.

  • Ils sont deux, comme Laurel et Hardy, ou Lennon/McCartney. Ils sont inséparables et complémentaires : ils mettent ensemble leurs photos en scène, ils ont emprisonné beaucoup d'auteurs derrière des rubans crime scene dans la plus pure tradition du film noir. Mais nul ne sait lequel des deux appuie sur le déclencheur.
    Ils écument les festivals de polar comme Bob Dylan écume, avec son Never Ending Tour, les scènes du monde entier. C'est là qu'ils ont rencontré la plupart des auteurs qui sont devenus leurs amis. En souvenir, tous ont accepté avec joie de participer à ce livre et de commenter leur portrait.
    Ces portraits croisés offrent un parcours intime à travers le polar francophone des vingt dernières années : depuis les années « punks » - de revendications en désillusions - jusqu'au temps de la reconnaissance et du succès, mais toujours sur le fil du rasoir.

  • Cet ouvrage de référence nous guide parmi plus de 440 photographies qui ont marqué l'histoire du médium, de ses débuts, au xixe siècle, jusqu'à aujourd'hui.
    Le principe est simple : chaque double page ouvre une discussion autour d'un artiste dans son temps et de plusieurs photographies décodées pour tenter de dévoiler l'impulsion mystérieuse à l'origine de la prise de vue. Ian Jeffrey nous offre une lecture vivante et sensible des images, ponctuée d'anecdotes éclairantes que le lecteur sera enthousiaste de découvrir et de partager à son tour.
    Les photographes présents dans cet ouvrage :
    William Henry Fox Talbot, David Octavius Hill et Robert Adamson, Gustave Le Gray, Roger Fenton, Julia Margaret Cameron, Peter Henry Emerson, Frederick H. Evans, Eugène Atget, Louis Vert, Paul Géniaux, Jacques Henri Lartigue, Wilhelm von Thoma, Alfred Stieglitz, Lewis Hine, August Sander, Doris Ulmann, Alexandre Rodtchenko, Arkadi Chaïkhet, Boris Ignatovitch, François Kollar, Margaret Bourke-White, Edward Weston, Paul Strand, Albert Renger-Patzsch, László Moholy-Nagy, Erich Salomon, André Kertész, Germaine Krull, Brassaï, Henri Cartier-Bresson, Manuel Álvarez Bravo, Josef Sudek, Bill Brandt, Lisette Model, Helen Levitt, Robert Capa, Dorothea Lange, Arthur Rothstein, Russell Lee, John Vachon, Jack Delano, Walker Evans, Ben Shahn, René-Jacques, Izis, Marcel Bovis, Robert Doisneau, Ansel Adams, Minor White, David Seymour, Louis Faurer, Robert Frank, Diane Arbus, Dorothy Bohm, Ed van der Elsken, Garry Winogrand, Lee Friedlander, Robert Adams, William Christenberry, William Eggleston, Shomei Tomatsu, Takuma Nakahira, Daido Moriyama, Lewis Baltz, Joel Meyerowitz, Stephen Shore, Anders Petersen, Joel Sternfeld, Candida Höfer, Barbara Kruger, Jeff Wall, Nan Goldin, Cindy Sherman, Axel Hütte, Thomas Struth, Andreas Gursky, Thomas Ruff, Jörg Sasse, Alec Soth, Rinko Kawauchi.

  • Les photos d'Anny

    Anny Duperey

    Pendant une vingtaine d'années, Anny Duperey s'est passionnée pour l'art photographique, installant un laboratoire dans sa salle de bains, où elle passait des jours, et parfois des nuits, à développer ses pellicules et tirer elle-même ses images argentiques en noir et blanc.

    Elle commente ici, avec émotion, délicatesse et drôlerie, une centaine de ses photos préférées et inédites.

  • Une formidable mise en valeur du patrimoine rural, un hommage à chacun des paysans rencontrés par ce photographe d'exception.
    Des photographies chargées d'émotion et de réalisme ; le métier de la terre façonne les hommes et les paysages, sauvés de l'oubli par ces clichés.
    Gestes et visages, animaux, la vie rurale dans son entier.
    Le travail, mais aussi les instants du quotidien.

  • Quelque part, cernée par les prestigieux massifs des Alpes, se niche la discréte vallée de la Roizonne faite de rudes pentes et de torrents. Ici les avalanches peuvent traverser la route, les rivières envahir les villages, et les rochers dévaler la montagne. La carte des risques naturels est au rouge vif. Ses hauts sommets et ses arêtes aériennes aux rochers instables sont fréquentés par la faune sauvage, les bergers et quelques passionnés. Mais en bas, la vie se maintient avec des habitants ancrés au peu de plat offert par leur vallée, retirés, un peu comme dans une île.

  • Déambulation photographique sans cahier des charges si ce n'est celui de la performance créative et poétique à travers le territoire français«,» AZIMUT rassemble les regards de 31 photographes marcheurs. Sous l'impulsion du collectif Tendance Floue, cette marche en relais est ici restituée à travers correspondances, dessins et photographies.

  • Raymond Depardon, rural Nouv.

    Au cours des années 1990 et 2000, Raymond Depardon sillonne la France paysanne avec sa chambre photographique 6 x 9. De cette exploration du monde rural, il réalise des photographies en noir et blanc qui racontent la terre, les hommes, le travail manuel, l'isolement et la fragilité des petites exploitations agricoles mais aussi la beauté des paysages français.  

  • Une fabuleuse somme collective, un livre manifeste, un ouvrage de référence : telle est l'ambition de cet ouvrage co-construit par 160 autrices du monde entier qui présentent 300 femmes photographes, de l'invention du médium aux années 2000. Ainsi les portraits de chaque photographe ont été rédigés par des femmes de toute nationalité pour se prémunir de l'écueil d'un regard "occidentalo-centré". Les séquences de portraits alternent avec des portfolios qui font dialoguer les oeuvres entre elles.

  • Femmes photographes ; l'ouverture des possibles Nouv.

    Créée en 1982 par l'éditeur Robert Delpire, la collection Photo Poche compte aujourd'hui 159 titres. Quand une centaine sont consacrées à des hommes, seules une dizaine à des femmes, non par un choix délibéré mais bien par manque de reconnaissance accordée aux femmes photographes par les institutions et le marché de la photographie. Les "grands noms" qui s'imposent au fil des expositions et des publications sont bien majoritairement masculins. Pourtant, les femmes photographes existent dès la première heure et sont nombreuses ! Conscient de ces disparités, Robert Delpire souhaitait leur consacrer un coffret de trois volumes couvrant toute l'histoire de la photographie. La sélection des photographies a été réalisée par Sarah Moon.

empty