Beaux Arts & Arts graphiques

  • Publication officielle de l'exposition immersive Cézanne, le maître de la Provence aux Carrières de Lumières aux Baux de Provence (19 mai 2021-02 janvier 2022).
    « Cezanne, maître de la Provence » propose un voyage au coeur des oeuvres majeures de l'artiste aixois, suivant le fil rouge de la nature vers la Provence et la Sainte-Victoire. L'exposition numérique et immersive des Carrières de Lumières, ainsi que ce catalogue, présente les chefs-d'oeuvre les plus significatifs de Cezanne (1839-1906) tels que ses natures mortes aux pommes, Les joueurs de cartes (1890-95) et Les grandes baigneuses (vers 1906). Peintre autodidacte aux 900 toiles et 400 aquarelles, Cezanne représente des portraits, des natures mortes, des paysages, des scènes historiques et réalise de multiples versions d'un même sujet, expérimentant sans cesse les possibilités de la matière picturale. Sa peinture est aussi d'une profonde et entière sincérité, entretenant l'incertain, la passion. Cezanne est un homme au travers duquel se jouent quantités de dialogues picturaux.

  • Dalí, l'énigme sans fin

    Collectif

    • Hazan
    • 23 Juin 2021

    Cette publication officielle de l'exposition immersive Dali, l'énigme sans fin du 19 mai au 02 janvier 2022 à l'Atelier des Lumières de Paris revient sur plus de 60 années créatrices du maître catalan qui a parcouru et inventé plusieurs styles artistiques. Exposées à travers le monde (Théâtre-Musée Dalí à Figueres, The Dalí Museum en Floride, Musée Reina Sofía à Madrid, MoMA à New-York...) ces oeuvres aux multiples niveaux de lecture laissent apparaître les détails des coups de pinceau, des traits et des jeux de matières. Des chefs-d'oeuvres emblématiques, de La Persistance de la Mémoire au Visage de Mae West comme un appartement surréaliste en passant par Léda Atomique et La tentation de Saint Antoine, révèlent le talent de Salvador Dalí, créateur de nouveaux langages et de toiles uniques, inspirées des grands maîtres de la peinture tels que Vélasquez, Raphaël, Michel-Ange, Vermeer ou Millet.
    Cette rétrospective exceptionnelle propose un voyage hors du temps qui réveille l'inconscient où l'oeuvre de Dalí reste un mystère et une énigme sans fin.

  • À l'heure où s'accélèrent les mutations économiques, sociales, technologiques et environnementales, la ville apparaît comme le réceptacle de tous ces changements. Face à l'urgence climatique, sociale et, depuis peu, sanitaire, il est plus que jamais nécessaire de s'atteler au grand chantier que constitue la fabrique de la ville durable. Ne plus construire comme avant, mais pour aujourd'hui et pour après. Questionner nos habitudes et nos manières de faire. Coopérer entre entreprises, universités, techniciens, élus et habitants. Accompagner les territoires dans leur transition. Imaginer des solutions nouvelles et innover collectivement. Ces principes d'action ont guidé le travail mené par l'association Rêve de scènes urbaines depuis sa création en 2016.

    Inspirés par les enseignements tirés de la démarche initiée par le "démonstrateur industriel pour la ville durable" Rêve de scènes urbaines, chercheurs et praticiens de disciplines variées tentent, à partir de leurs expériences personnelles, de penser ici collectivement de nouvelles formes partenariales et de proposer de nouvelles méthodes pour concevoir la ville de demain. Retenant successivement des entrées analytiques, méthodologiques et empiriques, cet ouvrage privilégie une perspective interdisciplinaire indispensable pour une approche globale des enjeux de la ville durable.

    En se focalisant sur l'analyse des dynamiques, des processus et des jeux d'acteurs qui contribuent à faire évoluer les conceptions urbaines existantes, ce livre collectif démontre que le dialogue et la coopération entre les différents acteurs de la fabrique urbaine sont essentiels pour répondre aux nouveaux enjeux des villes et construire plus vite la ville durable.

    Une référence pour les étudiants, les chercheurs, les experts et les professionnels de la ville.

    Ont contribué à l'ouvrage : Gil AVEROUS, Bruno BARROCA, Hélène BERAUD, Patrick BRAOUEZEC, Nicolas BUCHOUD, José-Michaël CHENU, Nicolas COULOMBEL, Stéphanie DUPUY-LYON, Cyrille FRANÇOIS, Olivier HALPERN, Katia LAFFRECHINE, Raphaël LANGUILLON-AUSSEL, François LEBLOND, Matthias LECOQ, Xavier LEPINE, Eloise LOMBARD, Bénédicte LUCCHETTA, Sébastien MAIRE, Cécile MAISONNEUVE, Hugues PARANT, Bruno PEUPORTIER, Jean ROGER- ESTRADE et Laurent VIGNEAU.

    Coordinateurs : Fabien GARNIER, Lionelle MASCHINO et Maxime TROCMÉ.

  • nos artistes martyrs

    Hersh Fenster

    • Hazan
    • 16 Juin 2021

    Nos artistes martyrs est la première traduction française de Undzere farpaynikte kinstler de Hersh Fenster (1892-1964), publié en yiddish à Paris en 1951.
    À partir de témoignages de survivants, de ses souvenirs et d'une enquête minutieuse, Fenster retrace dans cet ouvrage sans équivalent - à la fois mémorial et livre d'art - le parcours de quatre-vingt-quatre artistes de l'École de Paris dont la Shoah et l'Occupation ont abrégé l'existence et parfois détruit l'oeuvre.
    Cette édition, enrichie d'un appareil critique et d'une nouvelle iconographie, permet de découvrir le Montparnasse artistique des années 1920-1930. Avec une profonde humanité, Fenster fait revivre ses figures les plus célèbres comme Chaïm Soutine ou Otto Freundlich, mais aussi des peintres, sculpteurs, illustrateurs alors reconnus et aujourd'hui pour la plupart effacés des mémoires.

  • Au coeur des appartements des princes de Condé à Chantilly, les deux singeries, peintes par Christophe Huet en 1735 et 1737, forment les plus beaux ensembles décoratifs du château de Chantilly. Considérées au XVIIIe siècle comme de purs éléments de fantaisie, pas même mentionnées dans les guides du temps, la Petite et la Grande Singerie de Chantilly comptent aujourd'hui parmi les plus beaux décors exotiques, témoignages du goût du XVIIIe siècle pour l'Orient, qui nous soient parvenus, avec ceux de l'hôtel de Rohan et du château de Champs-sur-Marne.
    Tout en faisant la part belle à ces morceaux de bravoure de la peinture décorative du XVIIIe siècle, ce livre explore l'attirance de toute une époque pour les étonnantes métamorphoses, caricatures ou représentations naturalistes de l'animal fascinant qu'est le singe.
    Le parcours de Christophe Huet, peintre décorateur mais aussi graveur et grand spécialiste de la peinture animalière de son temps, nous entraîne à la découverte des singeries à travers toute la France.

  • De A comme Abonnés à Z comme Zauberflöte, en passant par F comme Fantôme de l'Opéra ou Franc-maçonnerie, N comme Noureev ou P comme Pavarotti, vous saurez tout sur le Palais Garnier, ce temple païen où est célébré la plus oecuménique des religions, celle de la création, de l'opéra et du ballet. À un quart de siècle d'écart, les deux auteurs ont assuré la direction générale de l'Opéra de Paris. Cette expérience leur a donné un regard, une connaissance et une compréhension sans égal d'une institution mystérieuse et complexe, et surtout d'un fascinant bâtiment, célèbre dans le monde entier, dont ils connaissent les recoins les plus insolites. Ils nous conduisent au coeur de ce monument historique, lieu de vie et de passion : son architecture, son histoire, ses secrets, les femmes et les hommes qui y travaillent ou y passent, les passions qui l'habitent et les enjeux politiques qui l'entourent...

    Ajouter au panier
    En stock
  • 1) Un formidable texte oublié, à redécouvrir ! Il offre le regard croisé d'un artiste-sculpteur majeur des xix et xxe siècles sur l'architecture médiévale : croisement des arts et des époques.
    2) Une analyse-enquête pour comprendre ce qui fait des cathédrales des havres de paix : volume, ombres, lumière, harmonie... Et ce, en passant par les Pays de la Loire, Melun, Étampes, Mantes, Nevers, Amiens, Le Mans, Soissons, Reims, Laon, Chartres...
    3) Un guide qui initie explicitement à la lecture des architectures et de leurs ornements : « Par où commencer ? Il n'y a pas de commencement. Prenez comme vous arrivez, arrêtez-vous à ce qui séduit d'abord. Et travaillez ! »

  • Fermé depuis plus de quatre ans, le plus ancien musée de la capitale a bénéficié d'une restauration complète de ses espaces, opération complexe pour ce monument historique installé dans deux hôtels particuliers du marais, (l'un d'époque Renaissance, où vécut madame de Sévigné et le second signé Pierre Bullet construit en 1688). Le parcours muséographique a été rendu plus lisible et plus riche, en associant oeuvres, art décoratifs, documents, archives et vestiges archéologiques dans une scénographie didactique. Le musée, qui met en lumière le passé de Paris et dévoile son identité diverse, abrite 615 000 oeuvres, peintures, sculptures, objets, médailles, vitraux, maquettes, enseignes. Après un premier chapitre consacré à l'hôtel Carnavalet, l'ouvrage se découpera de manière chronologique pour débuter avec la préhistoire jusqu'à la fin du Moyen Âge, puis suivra le Paris du XVIe siècle sous le règne d'Henri IV ; sous les règnes de Louis XIII et Louis XIV et sous la Régence ; la municipalité parisienne sous l'Ancien Régime ; le visage de Paris sous le règne de Louis XV jusqu'en 1760 ; la demeure parisienne et la vie à Paris sous le règne de Louis XV ; Paris et la demeure parisienne à la fin du règne de Louis XV et sous le règne de Louis XVI ; la révolution française ; Paris au XIXe siècle, du Consulat à la IIe République et enfin du Second Empire à nos jours.
    L'outil indispensable très illustré, vivant et accessible pour préparer ou prolonger votre visite !

  • Né en Moravie (République tchèque), Alfons Mucha (1860-1939) a été l'un des artistes parisiens fin-de-siècle parmi les plus célèbres. Connu en particulier par son travail graphique - affiches, publicité, panneaux décoratifs, illustrations -, il crée le « style Mucha », des compositions parfaitement ordonnées, à l'espace structuré par des entrelacs de lignes sinueuses, un dessin tout en courbes et arabesques, une palette de couleurs subtiles, qui est devenu synonyme du courant Art nouveau.
    Derrière sa réussite éclatante dans le milieu artistique français, il existe cependant une facette moins connue de l'artiste. Ayant atteint le sommet de sa renommée, Mucha retourne vivre à Prague où il met son talent au service de son engagement politique en faveur de l'indépendance de la république tchèque.
    S'appuyant sur les dernières recherches, le catalogue, s'attache à étudier le langage visuel de Mucha, sa stratégie dans la mise en valeur de la beauté féminine au service du message publicitaire, ainsi que son engagement pour son pays natal.
    Il rassemble une centaine d'oeuvres de la collection Mucha Trust - dont l'emblématique Gismonda, première affiche créée par Mucha pour Sarah Bernhardt, et qui sera le point de départ de son succès -, qui trouvent écho avec une sélection d'oeuvres du musée de Quimper.

    Exposition au Musée des Beaux arts de Quimper du 18 juin au 19 septembre 2021

  • Ce livre vise à guider le lecteur sur des chemins de traverse de l'art du XVe siècle européen. Il est le résultat de plusieurs années d'enseignement aux étudiants des cursus d'histoire de l'art des universités et, à ce titre, il est d'abord conçu pour proposer des perspectives nouvelles et synthétiques sur ce moment clé de l'histoire artistique du continent. Car l'art du XVe siècle européen est bien le produit d'un basculement, tel que l'Occident en connut finalement assez peu et par bien des aspects admirable, entre l'héritage millénaire du Moyen Âge et l'avènement des Temps Modernes.

    C'est ce récit historique que le présent ouvrage prétend remettre sur l'établi en portant un regard renouvelé sur toute la diversité de ses territoires comme les oeuvres, les hommes, les formes ou les savoir-faire qui les parcourent. C'est en se rapprochant au plus près du travail réel des acteurs, en replaçant celui-ci au sein des géographies vécues ainsi qu'en prenant en considération les contraintes matérielles ou les enjeux dévotionnels pesant sur lui, que l'on pourra proposer un panorama plus complet - car plus incarné - de l'art du dernier siècle du Moyen Âge qui est aussi le premier siècle de la Modernité.

    Pour accompagner le lecteur dans ces chemins de traverse, une série de commentaires d'oeuvres diverses et variées succèdent au texte et contribuent à fournir les clés nécessaires à la compréhension de l'une des périodes les plus fascinantes de notre histoire artistique.

  • A l'égal d'un Baptiste Morizot alliant, sur le terrain, la philosophie et les sciences naturelles pour en dégager de nouvelles manières d'être vivant, Estelle Zhong-Mengual oeuvre à hybrider l'histoire de l'art et les savoirs naturalistes les plus contemporains. Apprendre à voir est un livre érudit mais toujours accessible, passionnant, intimiste lorsque l'autrice partage ses émotions devant une fleur ou une mésange, un guide qui brouille les frontières entre musées et forêts, un vadémécum à avoir toujours avec soi pour renouveler notre lien à l'art et à la nature, raviver notre émerveillement et intensifier notre présence au monde.

  • « Le fait divers du siècle ! » titre Paris Match quand éclate, en 1959, l'« affaire Domenica ». Déjà soupçonnée d'avoir tué ses deux maris, la milliardaire Domenica Walter-Guillaume, célèbre séductrice d'hommes politiques et d'artistes, collectionneuse de tableaux des peintres les plus cotés - de Renoir à Matisse, Modigliani et Picasso - a tenté de faire éliminer son propre fils adoptif. Si son frère et son amant, tous deux complices, font plusieurs mois de prison, elle échappera à toute condamnation. Grâce à un accord secret avec André Malraux, alors ministre des Affaires culturelles, elle conservera même jusqu'à sa mort ses 150 chefs-d'oeuvre, désormais exposés au musée de l'Orangerie.

    En retraçant la prodigieuse ascension de cette fille de l'Aveyron devenue la « Veuve noire de l'art », Christine Clerc nous entraîne au coeur des nuits des Années folles et des soupers chez Maxim's en compagnie d'officiers nazis. Elle nous fait pénétrer dans les coulisses de la IVe et de la Ve République, alors que Domenica enchaîne les liaisons avec un ministre radical-socialiste, un architecte de renom international et un dirigeant communiste.

    Dans le Paris bouillonnant de l'époque, la collectionneuse au grand chapeau pose tour à tour pour André Derain et Marie Laurencin, croise Apollinaire et Picasso, fréquente Cocteau, Jean Marais et Colette. Elle amasse, grâce à son charme et son audace criminelle, une immense fortune.

    Une passionnante histoire d'un siècle d'art et de secrets politiques.

  • Salammbô

    Collectif

    « C'était à Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d'Hamilcar. » La première phrase de Salammbô, roman de Gustave Flaubert publié en 1862, a marqué pour des générations de lecteurs le début d'une expérience unique. Dans une tentative démiurgique de restituer la cité perdue, l'écrivain met en scène les passions humaines et donne naissance à un tourbillon d'images et de sensations qui déchaîneront l'imaginaire des artistes de la fin du XIXe siècle jusqu'à nos jours.
    Peintres, sculpteurs, photographes, musiciens, cinéastes, auteurs de bande dessinée : tous s'emparent de Salammbô pour transposer les mots que Flaubert ne voulait pourtant pas voir illustrés. A l'occasion du bicentenaire de la naissance de l'écrivain, cet ouvrage et l'exposition qu'il accompagne entreprennent de révéler la portée considérable de ce chef-doede la littérature moderne et son héritage dans l'histoire de la Méditerranée.

  • Apprendre à regarder un tableau suppose, avant toute chose, que l'on veuille bien, littéralement, en croire ses yeux.
    Qui n'a pas rêvé, en visitant un musée, de posséder les clés pour décrypter un tableau ? Françoise Barbe-Gall part des impressions ressenties face à la toile et nous entraîne à aiguiser notre regard. Grâce à la clarté du propos et à la simplicité de la démonstration, tout devient lumineux et accessible.
    Le discours tourne le dos à l'enseignement traditionnel de l'histoire de l'art. Il nous invite à suivre nos impressions pour prendre peu à peu conscience du sens des oeuvres : Giotto, Rembrandt, Vermeer, Goya, Hopper, Rothko...
    Et l'art devient limpide.

    42 TABLEAUX MAJEURS À REGARDER ET À COMPRENDRE.
    Analyse de l'oeuvre « pas à pas ».
    Détails mis en lumière.
    42 PAGES POST SCRIPTUM POUR ALLER ENCORE PLUS LOIN.
    Repères historiques et culturels.
    Tableaux complémentaires.

  • « Assis sur une couleur qu'on aime, on est plus à l'aise. » Verner Panton.

    La couleur joue un rôle essentiel dans notre rapport aux objets. Cette anthologie, qui réunit meubles, tissus, luminaires et objets de décoration, illustre à quel point la couleur est devenue la caractéristique majeure d'objets emblématiques des cent dernières années. Grâce à des textes courts, Un siècle de design en couleurs présente un panorama historique précis du rôle de la couleur dans le design et son importance grandissante dans la conception. À travers 250 objets qui fusionnent couleur, forme et culture, cet ouvrage montre comment la couleur occupe une place toujours plus marquée, depuis le Bauhaus jusqu'à aujourd'hui.

  • Les Maitres européens de l'architecture est un ouvrage qui présente une vue d'ensemble de l'architecture européenne aujourd'hui. Il s'agit d'une vitrine pour trente des architectes les plus importants d'Europe, presentant leurs oeuvres majeures. Un guide des tendances architecturales européennes contemporaines présentant une grande variété et un sens aigu de l'aventure architecturale moderne.
    Cet ouvrage guide le lecteur à travers les styles et les mouvements de l'architecture en Europe qui ont fait son histoire depuis une dizaine d'année.

empty