Spiritualité/Religion/Esoterisme

  • 108 courtes histoires, drôles et inspirantes, pour profiter de la vie en toute simplicité.

    Dans chacune d'entre elles, Ajahn Brahm traite des choses de l'existence, petites et grandes, et des notions qui sont au coeur du bouddhisme comme l'attention, la souffrance, le pardon, la compassion ou le bonheur.

    Derrière un ton léger, enjoué et parfois caustique, le maître spirituel ouvre, « l'air de rien » et avec générosité, les voies de la méditation au plus néophyte des lecteurs. Il offre des leçons de sagesse accessibles et originales, qui parleront aux adultes comme aux enfants.

    De formation scientifique occidentale, Ajahn Brahm est moine bouddhiste depuis trente ans. Il est abbé d'un monastère dans la banlieue de Perth, en Australie, où il accueille des milliers de chercheurs du monde entier.

  • Une initiation ludique à la sagesse avec Mulla, célèbre personnage de la culture orientale, racontée par le plus célèbre des moines et un jeune psy.
    On a souvent une image grave de la sagesse, comme si elle supposait que l'on soit très sérieux, ou très vieux, ou barbu, ou chauve. Avec le personnage de Mulla, jouant de l'humour autant que de la surprise, ce livre enseigne une sagesse espiègle. Être sage n'est pas une corvée : briser les schémas, les préjugés, les faux-semblants, cela peut se faire dans la joie.
    Mulla Nasrudin est un personnage du XIIè siècle que l'on retrouve dans de nombreuses cultures, de la Turquie aux Balkans et jusqu'à la Mongolie. Ses histoires, véritables trésors de la tradition orale, sont contées depuis des siècles et appartiennent au patrimoine universel, comme les fables de La Fontaine.
    Une des caractéristiques des histoires de Mulla est l'humour : ne pas se prendre au sérieux, c'est être capable de rire de soi-même et de ses certitudes, donc savoir prendre du recul. C'est aussi ne pas s'attacher de manière rigide à un point de vue, à une identité. Autant d'étapes sur le chemin de la sagesse.

  • « Tant de fois je me suis tenue avec des mourants et avec leurs familles. Tant de fois j'ai pris la parole à des enterrements, puis entendu les hommages de fils et de filles endeuillés, de parents dévastés, de conjoints détruits, d'amis anéantis... ».
    Etre rabbin, c'est vivre avec la mort : celle des autres, celle des vôtres. Mais c'est surtout transmuer cette mort en leçon de vie pour ceux qui restent : « Savoir raconter ce qui fut mille fois dit, mais donner à celui qui entend l'histoire pour la première fois des clefs inédites pour appréhender la sienne. Telle est ma fonction. Je me tiens aux côtés d'hommes et de femmes qui, aux moments charnières de leurs vies, ont besoin de récits. ».
    A travers onze chapitres, Delphine Horvilleur superpose trois dimensions, comme trois fils étroitement tressés : le récit, la réflexion et la confession. Le récit d' une vie interrompue (célèbre ou anonyme), la manière de donner sens à cette mort à travers telle ou telle exégèse des textes sacrés, et l'évocation d'une blessure intime ou la remémoration d'un épisode autobiographique dont elle a réveillé le souvenir enseveli.
    Nous vivons tous avec des fantômes : « Ceux de nos histoires personnelles, familiales ou collectives, ceux des nations qui nous ont vu naître, des cultures qui nous abritent, des histoires qu'on nous a racontées ou tues, et parfois des langues que nous parlons. » Les récits sacrés ouvrent un passage entre les vivants et les morts. « Le rôle d'un conteur est de se tenir à la porte pour s'assurer qu'elle reste ouverte » et de permettre à chacun de faire la paix avec ses fantômes...

  • Comment savoir ce qu'est la vérité alors que presque tout ce que nous avons appris est un mensonge ? Comment reconnatre ce qui est réel en nous ? Après le succès mondial des Quatre accords Toltèques , Don Miguel Ruiz nous rappelle une vérité profonde : le seul moyen de mettre un terme notre souffrance émotionnelle et de recouvrer notre bonheur inné, c'est de cesser de croire aux mensonges . Si vous ne croyez pas vos propres mensonges, ils ne survivront pas et vous pourrez faire de meilleurs choix, fondés sur la vérité. Ce livre, qui repose sur l'antique sagesse toltèque, nous invite renouer avec notre foi en la vérité, l'amour et la joie.

    Les plus :
    - Jouvence, l'éditeur officiel de don Miguel Ruiz qui cumule près de 2,5 millions de lecteurs francophones + La voix de la connaissance : 35'000 ex. déjà vendus.
    - Très jolie PLV toltèque (pouvant accueillir Les Quatre Acccords Toltèques poche + le Cinquième Accord poche ou l'un des poches + Les Quatre accords toltèques transmis mon enfant).
    - Lancement promo : campagne webmarketing , attachée de presse dédiée, communication et conférences d'Olivier Clerc et mise en avant exceptionnelles

    Ajouter au panier
    En stock
  • « Les esprits t'enseigneront », lui avait dit la chamane Enkhetuya au temps de son initiation en Mongolie au début des années 2000. Au cours des deux décennies qui ont suivi l'expérience chamanique s'est muée hors de l'écosystème traditionnel tsaatan en un extraordinaire voyage au coeur de la transe et de son expérimentation scientifique.
    Se prêtant à toutes les investigations de l'imagerie cérébrale, impliquant tous les domaines de la recherche en neurosciences mais aussi appliquant la transe à la création artistique et poursuivant ses contacts avec les sociétés traditionnelles qui perpétuent une vision holiste du monde, Corine Sombrun n'a de cesse d'élargir le champ perceptif de la connaissance.
    « Ecrire, c'est aller dans ce périmètre où on n'est plus personne », écrivait Marguerite Duras. La transe et son induction par la seule volonté permet d'atteindre ce lieu du possible et de la joie qui peut reconfigurer toute vie. Le potentiel thérapeutique qui en découle est immense et les implications philosophiques dans la connaissance de soi et le rapport au vivant y sont des pistes aussi précieuses que stimulantes.

  • De l'âme

    François Cheng

    « Lorsque j'ai reçu votre première lettre, chère amie, je vous ai répondu immédiatement. Avoir de vos nouvelles plus de trente ans après m'a procuré une telle émotion que ma réaction ne pouvait être qu'un cri instantané.
    Votre deuxième lettre, que j'ai sous les yeux, je l'ai gardée longtemps avec moi, c'est seulement aujourd'hui que je tente de vous donner une réponse.
    La raison de ce retard, vous l'avez sans doute devinée, puisque votre missive contient une singulière requête : « Parlez-moi de l'âme »...
    Votre phrase : «Sur le tard, je me découvre une âme », je crois l'avoir dite à maintes reprises moi-même.
    Mais je l'avais aussitôt étouffée en moi, de peur de paraître ridicule. Tout au plus, dans quelquesuns de mes textes et poèmes, j'avais osé user de ce vocable désuet, ce qui sûrement vous a autorisée à m'interpeller. Sous votre injonction, je comprends que le temps m'est venu de relever le défi... »

  • Tandis que la lumière du jour disparaissait à vue d'oeil, je me suis dit que, à moins d'un miracle, j'allais mourir noyé.
    Apparemment les miracles existent.
    G. S.
       Gilbert Sinoué a traversé une expérience personnelle singulière qui l'a plongé au coeur du phénomène des coïncidences et de la synchronicité. Interrogeant l'histoire et les travaux de chercheurs qui se sont passionnés pour cette question, il nous propose un voyage vertigineux où s'entremêlent idées et histoires vécues.
    Ce Petit Livre des grandes coïncidences a pour ambition de nous inviter à ouvrir les yeux et à éveiller notre attention sur ces événements imprévisibles qui échappent à notre contrôle, mais font peut-être de nous ce que nous sommes, et ce que nous devions être depuis toujours.
       Avec le talent du conteur d'histoires qu'il est , Gilbert Sinoué nous plonge dans le mystère des phénomènes de synchronicité. Psychologies.

  • Zoroastre, Moïse, Lao Tseu, Bouddha, Jésus et Mohammed sont à l'origine de la quasi-totalité des croyances de l'humanité. N'est- il pas paradoxal que ces quelques maîtres, certains considérés comme des figures mythiques, aient eu une telle influence, suscitant une infinité d'églises prétendant chacune détenir La Vérité ?
    Leurs messages ne seraient-ils pas plutôt l'expres- sion d'une seule et même Vérité, déclinée selon les contextes socioculturels dans lesquels ils ont oeuvré?
    Au-delà du merveilleux et de l'incompréhension de leurs messages spirituels souvent déformés par l'in- tellect, ou détournés à des fins de pouvoir temporel ne serait-il pas possible de mettre en Lumière, l'affir- mation de valeurs communes pour l'homme ?
    C'est ce à quoi s'attache l'auteur en passant en revue le point de vue des chercheurs en Science des reli- gions, des grandes traditions religieuse mais aussi de textes méconnus qui s'adressent davantage à l'intel- ligence spirituelle de l'homme, à l'intuition. A l'heure où les tensions interreligieuses s'exacerbent, n'est-il pas plus réconfortant de nous tourner vers l'Amour, l'aspiration à la Beauté et le respect de la féminité ?

  • Qu'entendons-nous par « bonheur » ? Dépend-il de nos gènes, de la chance, de notre sensibilité ? Est-ce un état durable ou une suite de plaisirs fugaces ? N'est-il que subjectif ? Faut-il le rechercher ? Peut-on le cultiver ? Souffrance et bonheur peuvent-ils coexister ? Pour tenter de répondre à ces questions, Frédéric Lenoir propose un voyage philosophique, joyeux et plein de saveurs. Une promenade stimulante en compagnie des grands sages d'Orient et d'Occident, où l'on traversera le jardin des plaisirs avec Épicure, où l'on entendra raisonner le rire de Montaigne et de Tchouang-tseu, croisera le sourire paisible du Bouddha et d'Épictète, où l'on goûtera à la joie de Spinoza et d'Etty Hillesum. Un cheminement vivant, revigorant, ponctué d'exemples concrets et des dernières découvertes des neurosciences, pour nous aider à vivre mieux et apprendre à être heureux.

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'abbé Pierre-Hervé Grosjean est prêtre du diocèse de Versailles. Ordonné en 2004, il est aujourd'hui curé de paroisse à Saint-Cyr l'école. Aumônier de lycée, il accompagne également beaucoup de jeunes, dans le cadre du scoutisme ou des Universités d'été « Acteurs d'Avenir » qu'il a fondées. Il anime Padreblog.fr avec deux autres confrères. Depuis des années qu'il rencontre et écoute des jeunes, l'abbé Grosjean les connaît bien. De son expérience d'accompagnement et de ses conférences, il a recueilli le meilleur pour répondre à toutes leurs questions sur la construction d'un amour vrai. Ni cours de morale, ni code de conduite, ce livre veut transmettre aux jeunes de 15 à 22 ans des convictions qui font grandir et encouragent, pour se préparer à aimer. Un ouvrage indispensable également pour tous ceux qui veulent donner à leurs ados et leurs aînés une vision juste et constructive de l'amour.

  • « Ça y est. Je pars demain pour l'Amazonie. Je veux te retrouver. C'est tout. » Voilà le journal de bord d'une jeune femme, musicienne à Londres qui, sous le coup d'un deuil inconsolable, décide de suivre l'enseignement d'un chamane péruvien. Au travers de ses aventures aussi drôles qu'émouvantes, Corine Sombrun nous conduit sur la piste d'un rendez-vous hors du temps qui doit l'amener à retrouver cet amour plus fort que la mort.

    « [Corine Sombrun] nous livre avec humour son incroyable expérience. » Femina Hebdo Corine SOMBRUN, ethnomusicienne, a suivi l'enseignement d'un chaman péruvien, et retracé cette aventure dans le Journal d'une apprentie chamane. Elle a fait de son voyage au Pérou un reportage pour la BBC et la chaîne d'informations britannique lui a commandé ensuite un documentaire sur les chamanes de Mongolie.

empty